Habillage
Le premier tour des élections 2020 à Lyon : le « carton » des écologistes
Elections 2020 à Lyon : une loupe sur la campagne  Politique 

Le premier tour des élections 2020 à Lyon : le « carton » des écologistes

actualisé le 16/03/2020 à 22h55

[DIRECT] Notre travail depuis plusieurs mois à Rue89Lyon a été d’expliquer autant que possible le cas unique en France que représente notre territoire pour ces élections 2020 : à Lyon ainsi que dans les 58 autres communes de la métropole de Lyon, il y a deux élections. Elles ont été maintenues malgré la pandémie du Covid-19.

Non seulement vous étiez appelé.e ce dimanche à voter pour désigner votre maire, mais aussi pour désigner votre président.e à la Métropole de Lyon. Deux élections, deux isoloirs et deux urnes. Dans ce contexte social et sanitaire totalement inédit, le taux de participation a chuté sensiblement. Y aura-t-il un second tour ? S’il est annulé, c’est l’ensemble des élections qui devront se rejouer, pour les maires qui ne seront pas passé.e.s dès ce premier tour.

Autre petit enseignement, le Rassemblement National n'aura aucun élu à Lyon. Aucune de ses listes n'est en mesure de se maintenir pour le 2e tour des municipales. Il avait jusqu'ici un élu, en la personne de Christophe Boudot. Ce dernier devait d'ailleurs présenter une liste à Limonest mais a renoncé.
Les écologistes sont en tête dans huit arrondissements sur neuf à Lyon. Beaucoup de listes aimeraient jouer le rôle de "faiseur de roi" et trouver des accords avec ces candidat.e.s "vert.e.s" qui ont clairement eu le vent en poupe. On se retrouve ce lundi dans la journée pour l'analyse des résultats : vous pourrez plonger dans les cartes complètes, de la Métropole de Lyon (élections métropolitaines), du Rhône et, donc, de Lyon (élections municipales). Le second tour est évidemment en question. Sera-t-il maintenu au regard des risques de propagation du Coronavirus et de ses risques sanitaires lourds ?  Nous vous informerons des conséquences d'une éventuelle annulation ou de son maintien. Comptez aussi sur la rédaction qui active son réseau mais optera pour un prudent télétravail pour vous informer sur les mesures mises en place dans le contexte d'une pandémie inédite. Lisez Rue89Lyon depuis chez vous ; soutenez la presse indépendante en vous abonnant. Et portez-vous bien !  
Baptiste Jacquet, qui avait lancé durant cette campagne électorale lyonnaise, un "collectif Bicaly" pour la place de l'animal et du chien dans la ville, écrit sur ses réseaux sociaux :
"Si il y a annulation de ces élections, ce qui pourrait être concevable et compréhensible (quoique), cela signiferait que celles et ceux qui sont allé.e.s voter n'auraient été que des sondé.e.s pour une campagne future. Assez dérangeant que d'avoir participé à un sondage géant pour permettre aux candidat.e.s de "rectifier" leurs lignes politiques pour une nouvelle campagne. C'est vraiment une situation chelou."
C'est le moins qu'on puisse dire. Chacun.e est plus que jamais suspendu.e aux lèvres du Premier ministre qui doit faire de nouvelles annonces ce mardi, ou ce début de semaine.
Les premiers résultats définitifs pour les arrondissements tombent. Le cas du 2ème arrondissement, historiquement à droite, est assez étonnant. Dans le deuxième arrondissement, Valentin Lungenstrass, candidat écologiste, atteint 23,5% devant le candidat LR et, petite gifle, devant le maire sortant Denis Broliquier (UDI). Dans le cas d'une alliance de la droite et du centre, les écologistes devront jouer serré et trouver eux aussi des mariages fructueux.      
Tous les résultats mais aussi le portrait de Villeurbanne, cette ville limitrophe de Lyon, c'est par ici. Il s'agit d'un gros fief socialiste qui avait toutefois tremblé pendant la vague macroniste en 2017, pendant les législatives. Finalement, la candidate écologiste Béatrice Vessiller reste derrière le candidat socialiste peu connu jusque là et dauphin du maire sortant, lequel ne se représentait pas (Jean-Paul Bret). Soit six points derrière Cédric Van Styvendael.

Cédric Van Styvendeal

 
Dans le 7ème arrondissement de Lyon, il est probable que les écologistes atteignent des scores très forts tant pour les élections municipales que métropolitaines. A cette heure, il s'agirait, et ce sont des résultats provisoires, de plus de 32,5% pour Thomas Dessus, candidat à la Métropole ; et de plus de presque 34% pour Fanny Dubot, candidate sur l'arrondissement.
Photo de la candidate Fanny Dubot devant l'hôtel de région

Portrait de Fanny Dubot, candidate à la mairie du 7ème

Chez les candidats ayant tenu des bureaux de vote ce jour, certains se sont scandalisés qu'un premier tour ait même eu lieu ; avec un taux d'abstention très fort qui biaise le scrutin.
Une triangulaire se profile à Villeurbanne. Cédric Van Styvendael, l'héritier du maire sortant et de "100 ans de socialisme" dans cette vaste commune de la métropole de Lyon, est en tête devant la candidate écologiste Béatrice Vessilier, suivi.e.s par Prosper Kaballo de LREM. Les résultats définitifs sont encore attendus.
Et au fait, pour la droite, ce n'est pas la soupe à la grimace partout : Philippe Cochet, maire sortant LR, est réélu dès le 1er tour à Caluire-et-Cuire avec près de 52 % des voix. Hop.
À Givors, le Rassemblement national mené par un de ses "espoirs politiques" Antoine Melliès, espérait faire une percée historique. L'abstention a été très forte. Melliès a d'ores et déjà estimé avoir mis à mal la position de la maire sortante, Christiane Charnay (PC) rappelant qu'en 2014 la majorité municipale parvenait à dépasser les 40% de voix au premier tour quand, en 2020, elle fait 24,55%. Le Rassemblement national la talonne. Mais la quadrangulaire qui se profile, si un second tour est maintenu, ne lui serait a priori pas favorable. Le portrait de cette commune du Sud de Lyon par ici (statistiques, résultats, etc).
Nous observions Vénissieux avec attention, cette commune fortement peuplée de la métropole de Lyon. Un fief communiste, que Michèle Picard l'actuelle maire veut tout faire pour conserver, face à une alliance aux couleurs plutôt socialiste-LREM qui comptait en découdre (menée par le député Yves Blein).
Michèle Picard durant la présentation de sa liste et les 48 colistiers, le samedi 15 février 2020. ©Abdessamad Attigui

Michèle Picard durant la présentation de sa liste et les 48 colistiers, le samedi 15 février 2020. ©Abdessamad Attigui

L'abstention a été record avec un taux de 71,26%. La liste de la maire sortante (PCF) en tête à 28,37% suivie par la liste LREM menée par Yves Blein à 21,14% Cette ville de banlieue présente le 3e plus faible revenu disponible médian des ménages du territoire. Entre 1999 et 2017 sa population a augmenté de près de 17%. Retrouvez son portait au rayon X par ici, avec des chiffres, des statistiques, les résultats.    
A Vaulx-en-Velin, le taux d'abstention a atteint des records. Dans ce contexte, la maire sortante PS Hélène Geoffroy (soutenue par LREM toutefois), caracole en tête. Elle est en ballotage très favorable avec près de 40% des voix au 1er tour, si évidemment le second tour est maintenu. Les résultats pour cette ville de la banlieue lyonnaise ci-après. Pour le portrait au rayon X de cette ville de l'Est lyonnais, retrouvez notre article rassemblant des statistiques, des résultats...

Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin et secrétaire d'État à la Ville © Photo CC by Parti Socialiste via Flickr

Taux d’abstention : 73,78%
  • Liste PS soutenue par LREM « Ensemble avec Hélène Geoffroy pour réussir Vaulx-en-Velin » : Hélène GEOFFROY (maire sortante) 40,38%
  • Liste sans étiquette « Union des Vaudais indépendants » : Nordine GASMI (siégeait dans l’opposition  jusqu’en 2018 avec le groupe de l’ancien maire PCF Bernard Genin) 14,24%
  • Liste divers gauche « Demain Vaulx-en-Velin citoyenne et solidaire » (LFI, PCF, Ensemble !, Génération.s) : Ange VIDAL 12,11%
  • Liste divers gauche / écologiste (EE-LV) « Pour une ville écologique, solidaire et apaisée » : Richard MARION 10,48%
  • Liste sans étiquette « Agir pour Vaulx-en-Velin » : Stéphane BERTIN (liste à laquelle s’est ralliée Christine BERTIN qui avait demandé l’investiture Modem/LREM) 10,31%
  • Liste divers droite « Tisser un avenir pour Vaulx-en-Velin » : Sacha FORCA 7,21%
  • Liste sans étiquette « Mouvement Citoyen » : Nadir FARAH 2,93%
  • Liste Lutte Ouvrière « Lutte Ouvrière, faire entendre le camp des travailleurs » : Thomas SPREUX 2,34%
Étienne Blanc, le candidat Les Républicains à la mairie de Lyon, s'est exprimé via Facebook.
Il appelle "les Lyonnais à ne pas faire le choix d'un aventurisme dangereux" en votant pour "les Verts et les partis extrêmes". Des partis qui selon lui "peuvent causer des dégâts irréparables, sur les finances, sur la sécurité des lyonnais, sur la transformation économique qui un véritable bouleversement".
Voter pour lui c'est "transformer profondément la ville dans la sérénité".
"Des scores jamais atteints sur notre territoire" Bruno Bernard, le candidat EELV à la Métropole de Lyon, a déclaré ce soir :
"Nous souhaitons garder une certaine retenue vu le contexte mais les résultats sont quand même assez excellents".
Il appuie sur l'antagonisme entre ses listes et celles d'autres candidats, particulièrement celles de Gérard Collomb, porteur de "projet climaticide", évoquant l'Anneau des sciences.
"L'époque de Gérard Collomb est révolue, si j'en crois les résultats dont je dispose aujourd'hui".
Mais Bruno Bernard envisage d'abord le contexte "difficile" et veut penser aux "conditions sanitaires". Si le second tour devait être maintenu, il envisage de faire campagne principalement sur les réseaux sociaux.  
Selon les premières estimations de ces élections métropolitaines, uniques en France, les listes LREM de Gérard Collomb ne parviendraient pas à arriver en tête. Dans les 14 circonscriptions, la figure politique locale, ancien ministre de l'Intérieur qui ne se présentait pas à sa propre succession à la mairie de Lyon mais candidatait à la présidence de la Métropole de Lyon, semble essuyer un camouflet. Il arriverait deuxième, troisième voire en quatrième position ,dans la plupart des circos, selon les premières évaluations. Outch.
A Écully, la liste LR de Sébastien Michel (premier adjoint sortant qui fut aussi l'attaché de presse de Laurent Wauquiez pendant sa campagne électorale en 2014 pour les régionales) arrive en tête 40,02%. Les trois autres listes peuvent se maintenir. Plein d'infos sur cette commune de la Métropole de Lyon par ici, des résultats mais aussi des statistiques, un vrai portrait aux rayon X.
Les résultats pour Bron :
  • Jean-Michel Longueval | Bron Naturellement avec Jean-Michel Longueval (Union de la gauche avec le PS) 42.61% (3291 voix)
  • Jérémie Breaud | BRON 2020 PROTEGER RESPIRER (LR) 35.51% (2743 voix)
  • François-Xavier Penicaud | EN AVANT BRONDILLANT(E)S ! (UC) 13.52% (1044 voix)
  • Cyril Radix | Bron Collectif, la voie citoyenne (FI) 5.96% (460 voix)
  • Mehmet Bektas | UBI (DIV) 2.41% (186 voix)
Jean-Michel Longueval © Ville de Bron, Dominique Perron

Jean-Michel Longueval © Ville de Bron, Dominique Perron

Jérémie Breaud, le candidat LR qui talonne le maire sortant PS Jean-Michel Longueval, a déclaré dans la foulée :
"En me mettant en deuxième position juste derrière le maire sortant et ce dans un contexte d’absentéisme record, les Brondillants n’ont pas renouvelé leur confiance dans l’équipe sortante contrairement à beaucoup d’autres de l’Est Lyonnais."
Mais il dit aussi, comme pourraient le faire la plupart des candidats à ces élections si particulières en contexte de pandémie :
"J’aborde le second tour avec enthousiasme et détermination. Cependant, la situation sanitaire fait planer une incertitude importante et légitime quant à la tenue du scrutin."
Tous les résultats des communes du Rhône et de la Métropole de Lyon, c'est par là. La carte se remplit au fur et à mesure, regardez c'est joli. 😉
Un camouflet pour Gérard Collomb. Il menait une liste sur la circonscription Lyon-Est pour les élections métropolitaines. Son poulain Yann Cucherat, candidat LREM à la mairie de Lyon, semble ne pas pouvoir se hisser plus haut qu'à la troisième place. Sur Twitter, les remarques sur la chute de cet ancien sportif de haut niveau, gymnaste, fusent :
D'après les premières estimations tirées des premiers bulletins de vote dépouillés, EELV ferait un très bon score à Lyon. "Un carton", nous annonce-t-on, mais il s'agit d'attendre encore que tous les bulletins soient traités. Selon les premiers estimations :
  • Grégory Doucet atteindrait 29%
  • Etienne Blanc 16,7%
  • Yann Cucherat 14,9%
Comment Yann Cucherat, le candidat LREM téléguidé par Gérard Collomb, va-t-il se positionner ? Compte-t-il fusionner avec le candidat de la droite Etienne Blanc ? Qu'en sera-t-il si jamais le second tour est annulé et que l'ensemble des élections est alors reporté ? Beaucoup de questions encore à 21h30.    
Yannick Jadot, le patron du parti EELV, a appelé ce dimanche soir à une annulation du second tour des élections municipales. Au niveau local, les candidats écologistes aux élections municipales et métropolitaines, Grégory Doucet pour Lyon et Bruno Bernard pour la Métropole de Lyon, avaient pourtant expliqué dans la presse locale en fin de semaine dernière qu'ils entendaient le maintien de ce scrutin le 15 mars. Or, le taux d'abstention a été particulièrement important. Désormais, les mesures de confinement prévisibles semblent (encore plus) incompatibles avec la tenue de rassemblements et de contacts dans des bureaux de vote, dimanche 22 mars. Si le second tour était annulé, c'est l'ensemble des élections qui le seraient et devraient alors être reportées. Nous observons toutefois les résultats ce soir, via des cartes, pour la commune de Lyon, pour la Métropole de Lyon ainsi que pour toutes les communes du Rhône.
Le taux de participation à 17 heures dans le Rhône est de 35,37%. En 2014, pour les mêmes élections municipales, il avait été de 53,65 à cette heure. Une chute vertigineuse que l'on peut déjà attribuer au contexte de pandémie du Coronavirus et les mesures de distanciation sociale qu'elle implique. En cas d'annulation du second tour, que se passerait-il ? Le constitutionnaliste Didier Maus auprès de l’Agence France-Presse a expliqué à l'AFP :
« L’élection municipale est indissociable, elle forme un tout. Mon sentiment est qu’on refait tout ou rien. Si l’on considère que l’on ne peut pas voter dimanche prochain, il faut annuler le résultat d’aujourd’hui ».
« La logique serait : on fait une loi et on reporte tout », résume Didier Maus.
Au bureau de vote 302, à la mairie du 3ème à Lyon, Françoise est venue voter avec des gants :
"C'est possible de tenir les élections. Avec du gel et en gardant nos distances. Il faut juste éviter les rassemblements", rappelle-t-elle, convaincue.
Son mari a 84 ans et vient de subir une opération. Alors elle a mis les gants :
"Comme pour faire les courses. Je prends des précautions".
Françoise a voté à Lyon... avec des gants. ©LB/Rue89Lyon

Françoise a voté à Lyon... avec des gants. ©LB/Rue89Lyon

Le président de son bureau de vote note qu'à midi, "tout se passe bien". Et il estime que la participation est bonne.
"Les gens gardent leur distance quand il y a de la queue et viennent généralement avec leur stylo. Mais pas forcément avec leur bulletin".
Gérard Collomb, maire de Lyon et candidat non pas à sa propre succession mais à la présidence de la Métropole de Lyon, est allé voter ce dimanche 15 mars ; il a aussi fait la tournée de trois bureaux de vote.
On l'a retrouvé ce matin à la mairie du 3ème arrondissement, à 11h45. Pour lui demander notamment ce qu'il pense de la décision du Premier ministre de maintenir les élections locales dans le contexte d'une pandémie de Coronavirus, ce qui suscite un fort mécontentement et beaucoup de questions.
Gérard Collomb, maire de Lyon et candidat non pas à sa propre succession mais à la présidence de la Métropole de Lyon, est allé voter ce dimanche 15 mars. ©LB/Rue89Lyon

Gérard Collomb, maire de Lyon et candidat non pas à sa propre succession mais à la présidence de la Métropole de Lyon, est allé voter ce dimanche 15 mars. ©LB/Rue89Lyon

"Difficile hier soir de faire machine arrière", a déclaré le maire de Lyon.
Et sur la tenue du second tour le dimanche 22 mars :
"A partir du moment où le premier tour se tient, il faut que le 2nd tour se tiennent. A part si la courbe par comme ça [en faisant le signe d'une courbe exponentielle, ndlr]. Tous les bureaux ont pu ouvrir à 8 heures même si à la marge il a fallu trouver quelques assesseurs hier soir et ce matin."
Gérard Collomb s'est montré confiant sur ces élections au niveau de la sécurité sanitaire et de la participation :
"Il s'agira d'élections sincères".
Pourtant, à la mi-journée, le taux de participation dans le Rhône était 9 points en dessous de celui de 2014. Reste à connaître plus précisément la participation à Lyon et dans les autres communes de la Métropole.
A Sainte-Foy-les-Lyons toujours, alors que dans le bureau n°4, des gels hydroalcooliques étaient répartis partout, dans le bureau n°6, seules des lingettes ponctuent le parcours de vote. Des bandes sur le sol marquent des distances de sécurité.

Bureau de vote n°6 - côté élections métropolitaines - Sainte-Foy. Crédits – Photo AL/Rue89 Lyon

Malgré la population, majoritairement âgée de la commune de Sainte-Foy, peu de procurations ont été faites. Benjamin, un des présidents du bureau de vote n°4 pour les élections municipales tente de l'expliquer :
"Normalement les gens sont assez mobilisés, ils profitent de la messe pour venir voter ensuite. Là, avec la fermeture des lieux de culte, les votes vont être plus répartis dans la journée... c'est difficile de se rendre compte si le coronavirus aura un impact important"

A l'intérieur du bureau de vote pour élections municipales n°4 - Sainte-Foy. Crédits – Photo AL/Rue89 Lyon

A Sainte-Foy-les-Lyon, le bureau de vote n°4 se tient à l'extérieur. Tandis que le parcours de vote se passe normalement au sein de la salle polyvalente de la résidence pour personnes âgées, il a été organisé sous des tentes afin de diminuer le risque de contamination au coronavirus.

Bureau de vote n°4 à Sainte-Foy-les-Lyons pour les élections locales 2020. Crédits – Photo AL/Rue89 Lyon

L’annonce des résultats tarde ce soir au regard du nombre de bulletins à dépouiller, mais pas d’inquiétude, on passe la nuit ensemble. Pour ce premier tour, nous prenons la température ; bien que les soirées électorales prévues à la préfecture et à la mairie aient été annulées.

Nous vous informons dans tous les cas en direct des résultats pour chacune des communes de la Métropole de Lyon mais aussi du Rhône, dans des cartes claires et spécialement élaborées pour l’occasion ; nous compilons les réactions et analyserons les enjeux du second tour du 22 mars prochain.

Personne n’est en situation de remporter Lyon ni la Métropole seul.e, aussi allons-nous observer de près les fusions de listes et vous rendre compte des discussions entre candidat.e.s compatibles.

L'AUTEUR
La rédaction de Rue89Lyon

En BREF

Covid-19 : l’évolution des indicateurs de l’épidémie dans la Loire

par Bertrand Enjalbal. 3 113 visites. 1 commentaire.

Covid-19 : l’évolution des indicateurs de l’épidémie dans le Puy-de-Dôme

par Bertrand Enjalbal. 865 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : l’évolution des indicateurs de l’épidémie en Haute-Savoie

par Bertrand Enjalbal. 13 729 visites. Aucun commentaire pour l'instant.