« Attractivité » : le développement de Lyon passe par Saint-Etienne… sauf pour Gérard Collomb
Elections 2020 à Lyon : une loupe sur la campagne  Politique 

« Attractivité » : le développement de Lyon passe par Saint-Etienne… sauf pour Gérard Collomb

Attractivité, attractivité et encore attractivité. Si Gérard Collomb ne devait garder qu'une compétence en étant élu président de la Métropole de Lyon, ce serait le développement économique. C'est contre ce "modèle lyonnais" que les autres candidats ont dû se positionner au cours de cette campagne électorale.

C’est le premier point de son programme : maintenir le cap économique. Gérard Collomb veut continuer sur la trajectoire initiée en 2001 et poursuivre le même développement économique de la métropole. Il s’appuie pour cela sur son bilan. Son programme affiche fièrement les « 15 900 » emplois créés en 2019 et l’augmentation de la demande de bureaux (multipliée par 2,5 sur les 10 dernières années).

L’exemple n’est pas cité dans son programme, mais difficile de ne pas penser au projet Part-Dieu que Gérard Collomb a lancé. Le quartier, en cours de réaménagement, est le phare de son attractivité économique. 2 500 entreprises sont aujourd'hui installées à la Part-Dieu et 60 000 salariés y travaillent dans plus d’un million de m² de bureaux. Le projet ambitionne d’accueillir 40 000 emplois supplémentaires d’ici 2030.

« Nous avons créé des emplois, attiré de grandes entreprises, développé notre économie », vante ainsi le programme de Gérard Collomb.

Au détriment de la qualité de vie ? Lui ne le dit pas. Mais c'est ce que lui opposent ces principaux concurrents lors ces élections métropolitaines inédites.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Coronavirus : des protections insuffisantes pour les livreurs des hypermarchés Carrefour de Lyon

par Rue89Lyon. 1 379 visites. 1 commentaire.

Confinement : pas de manif le 1er Mai, mais des banderoles aux fenêtres

par Amandine Miallier. 1 247 visites. 2 commentaires.

Des rendez-vous gratuits avec des psy pour les plus touchés par le Covid-19

par Rue89Lyon. 558 visites. 1 commentaire.