Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

« Attractivité » : le développement de Lyon passe par Saint-Etienne… sauf pour Gérard Collomb

Attractivité, attractivité et encore attractivité. Si Gérard Collomb ne devait garder qu’une compétence en étant élu président de la Métropole de Lyon, ce serait le développement économique. C’est contre ce « modèle lyonnais » que les autres candidats ont dû se positionner au cours de cette campagne électorale.

Édition abonnés
Duel au soleil. Gérard Collomb et David Kimelfeld le 29 août 2019 à Fagor Brandt. ©Eric Soudan

C’est le premier point de son programme : maintenir le cap économique. Gérard Collomb veut continuer sur la trajectoire initiée en 2001 et poursuivre le même développement économique de la métropole. Il s’appuie pour cela sur son bilan. Son programme affiche fièrement les « 15 900 » emplois créés en 2019 et l’augmentation de la demande de bureaux (multipliée par 2,5 sur les 10 dernières années).
L’exemple n’est pas cité dans son programme, mais difficile de ne pas penser au projet Part-Dieu que Gérard Collomb a lancé. Le quartier, en cours de réaménagement, est le phare de son attractivité économique. 2 500 entreprises sont aujourd’hui installées à la Part-Dieu et 60 000 salariés y travaillent dans plus d’un million de m² de bureaux. Le projet ambitionne d’accueillir 40 000 emplois supplémentaires d’ici 2030.

« Nous avons créé des emplois, attiré de grandes entreprises, développé notre économie », vante ainsi le programme de Gérard Collomb.

Au détriment de la qualité de vie ? Lui ne le dit pas. Mais c’est ce que lui opposent ces principaux concurrents lors ces élections métropolitaines inédites.

Lisez la suite pour 1€

En profitant de notre offre d’essai, résiliable en ligne à tout moment.

Pour accéder à cet article, il faut être abonné. Pourquoi ?

Les informations exclusives, les enquêtes et certains reportages constituent l’édition abonnés de Rue89 Lyon. En tant que média indépendant, nos ressources proviennent de nos lectrices et lecteurs abonnés, aucun milliardaire ni groupe bancaire ne nous finance.

Nous demandons à nos lecteurs une faible contribution pour disposer à Lyon d’un média critique des pouvoirs, capable d’enquêter et de traiter les enjeux locaux en profondeur et dans la durée.

Chaque abonnement compte. Toutes nos recettes sont investies dans un journalisme local indépendant, dont la force et la réactivité dépend directement du nombre d’abonnés actifs.

Je m’abonne 

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Lyon. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#élections métropolitaines

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options