Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Bruno Bonnell, candidat aux régionales pour réunifier LREM ?
Politique 

Bruno Bonnell, candidat aux régionales pour réunifier LREM ?

par Rue89Lyon.
Publié le 2 mai 2021.
Imprimé le 18 mai 2021 à 19:51
661 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

[Série] Bruno Bonnell, député La République en marche du Rhône, sera le candidat du parti présidentiel aux régionales en Auvergne-Rhône-Alpes. Retour rapide sur le parcours de cet entrepreneur, depuis peu dans la vie politique et déjà candidat à une troisième élection. Et qui doit tenter de solder les dernières élections municipales et métropolitaines pas loin d’être catastrophiques pour LREM à Lyon et dans la région.

 

Bruno Bonnell
Bruno Bonnell au 2ème tour des législatives à la préfecture du Rhône le 18 juin 2017. ©Éric Soudan

Bruno Bonnell – Bio express

  • 63 ans, né à Alger (Algérie)
  • Profession : ingénieur
  • Mandats antérieurs : député du Rhône depuis 2017

Le parcours de Bruno Bonnell

Né en Algérie, c’est à Lyon que Bruno Bonnell passe une partie de son enfance. Là aussi où il fait ses études. Plus précisément à Villeurbanne, sur le campus de La Doua à l’ESCPE, l’école d’ingénieurs en chimie et science du numérique. Au début de sa carrière professionnelle, il travaille un temps pour Thomson. Il lance en 1983 la société Infogrames qui édite des jeux vidéos. Jusqu’à racheter en 2000 Atari.

Parallèlement, il crée un fournisseur d’accès à internet dans les années 1990. Après avoir été écarté d’Infogrames, il se lance dans la robotique. Il rachète en 2007 la société Robopolis puis fonde en 2011 Awabot. Toujours à Villeurbanne. Figure entrepreneuriale locale et du jeux vidéos, il s’essaye à la télévision. En 2015, il est la tête de gondole de The Apprentice, version française de l’émission américaine du même nom où officiait un certain Donald Trump. Une émission de téléréalité aux prétendues ambitions pédagogiques sur le monde de l’entreprise et qui ne durera que deux épisodes. Il fut par ailleurs président de l’école de commerce EM Lyon.

Le parcours politique de Bruno Bonnell

Politiquement, il est connu pour être proche de Gérard Collomb. Quand il se lance en 2017, il suit donc l’ancien maire de Lyon dans le sillon du mouvement En Marche autour d’Emmanuel Macron. Auparavant, se disant homme de gauche, il avait été missionné par différents ministres socialistes durant le quinquennat de François Hollande.

Il est candidat pour La République en marche (LREM) aux élections législatives de 2017 à Villeurbanne. Face notamment à Najat Vallaud-Belkacem (PS) dans ce fief socialiste. Il remporte l’élection avec 60% des voix au second tour.

Le voici donc député du Rhône. Un député qui ne souhaite pas vraiment recevoir dans sa permanence, à l’activité parlementaire pas toujours débordante malgré deux missions d’information sur l’innovation et les « métiers du lien ». Un député décrit localement parfois comme un peu fantôme, un statut qu’il assume. Sauf sur les plateaux de télévision où, plutôt bon client, il assume un rôle de porte-flingue du président Macron.

En 2020, il s’est présenté aux élections métropolitaines dans la circonscription de Villeurbanne. Assurant un ticket avec Emmanuelle Haziza, auparavant chez Les Républicains, candidate à la mairie de Villeurbanne. Les deux n’arriveront pas à se qualifier pour le second tour.

Têtes de listes LREM en Auvergne-Rhône-Alpes

À Lyon, LREM s’est déchiré en 2020 au moment des élections locales autour de la figure de Gérard Collomb. Certains l’ont suivi, d’autres se sont rangés derrière David Kimelfeld à la Métropole de Lyon et Georges Képénékian pour la mairie de Lyon. L’épisode de l’union de Gérard Collomb avec la droite pour le second tour des deux élections ayant aussi laissé des traces.

Les régionales permettront peut-être de rabibocher quelques blessures. Comme en témoigne le binôme dans la Métropole de Lyon, Fouziya Bouzerda (présente sur les listes de Collomb en 2020) et Sarah Peillon (attachée parlementaire de Jean-Louis Touraine et présente sur les listes de David Kimelfeld). L’ancien collaborateur et community manager de Gérard Collomb, Arthur Empereur, sera lui candidat en Haute-Savoie.

  • Ain : Olga Givernet
  • Allier : Bénédicte Peyrol
  • Ardèche : Ambroise Méjean
  • Cantal : Bernard Tourde
  • Drôme : Célia de Lavergne
  • Isère : Laurent Thoviste
  • Loire : Quentin Bataillon
  • Haute-Loire : Cécile Gallien
  • Puy-de-Dôme : Dominique Giron
  • Rhône : Dominique Despras
  • Métropole de Lyon : Bruno Bonnell
  • Savoie : Marina Ferrari
  • Haute-Savoie : Xavier Roseren

Programme pour les régionales 2021

Bruno Bonnell met dos-à-dos Najat Vallaud-Belkacem et Laurent Wauquiez. Il estime que le président sortant ne rendra pas la Région dans un meilleur état que la majorité à laquelle a appartenu un temps la candidate socialiste. Il assure qu’il ne fera aucune alliance entre les deux tours. Et vise une victoire lors du « 3e tour » au moment du vote des conseillers et conseillères régionales pour élire le ou la président(e).

  • RER entre Lyon et Saint-Étienne
  • Améliorer la ligne de train entre Lyon et Clermont-Ferrand
  • Couverture de tout le territoire de la région en 4G et 5G
  • Création d’une école de la sécurité
  • Développement des pôles universitaires
Article actualisé le 18/05/2021 à 12h18
L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

À Lyon, un rassemblement de soutien à la Palestine ce samedi

par Rue89Lyon. 1 114 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid : l’épidémie circule toujours fortement dans le Rhône

par Bertrand Enjalbal. 356 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après la pluie : trafic des trains coupé entre Saint-Étienne et Givors

par Rue89Lyon. 227 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×