Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Fabienne Grébert, candidate écologiste aux régionales portée par les succès aux municipales de 2020 ?
Politique 

Fabienne Grébert, candidate écologiste aux régionales portée par les succès aux municipales de 2020 ?

par Bertrand Enjalbal.
Publié le 21 avril 2021.
Imprimé le 06 décembre 2021 à 13:52
8 086 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

[Série] Fabienne Grébert a été désignée candidate écologiste pour les élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes. Faute d’union de la gauche dès le premier tour elle pourrait être l’adversaire (en plus probablement du RN) de Laurent Wauquiez au second tour.

 

Fabienne Grébert
Fabienne Grébert, tête de liste écologiste aux régionales 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes, lors d’un point presse devant le siège du conseil à régional à Lyon. Photo PL/Rue89Lyon

Fabienne Grébert – Bio express

  • 56 ans
  • Profession : consultante
  • Mandats antérieurs : conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2015, conseillère municipale d’Annecy depuis 2020

Le parcours de Fabienne Grébert

Diplômée de Science Po Lyon et de l’IAE de Chambéry (où elle est actuellement maîtresse de conférences associée), elle commence sa carrière dans la publicité et le marketing. Elle est devenue par la suite consultante spécialisée dans les transitions écologiques des entreprises.

Fabienne Grébert n’est pas issue d’Europe Écologie – Les Verts (EELV). Elle vient de Nouvelle Donne, un parti de gauche fondé en 2014 par l’ancien socialiste Pierre Larrouturou. Un parti notamment favorable à une réduction du temps de travail qui regroupe anciens militants du PS, d’EELV ou encore du Front de Gauche (alliance du Parti de Gauche et du PC). Un parti qui au gré des élections et des choix locaux, est un partenaire de ces formations de gauche.

Fabienne Grébert, élue conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes en 2015 sur une liste d’union avec les écologistes et le Front de Gauche devient la première élue du parti sous l’étiquette Nouvelle Donne. Elle préside le groupe des élus du Rassemblement Citoyen Écologique et Solidaire (élus écologistes et de LFI) au conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes.

La désignation de Fabienne Grébert

Les militant·es écologistes ont préféré Fabienne Grébert à Maud Tavel. L’adjointe d’Eric Piolle, maire écologiste de Grenoble, qui est elle issue des rangs d’EELV. La désignation d’une candidate issue d’un partenaire n’a pas été évidente. Un recours a été déposé pour contester le processus de désignation. Elle n’a par ailleurs pas vraiment reçu de soutien massif de Bruno Bernard, président EELV de la Métropole de Lyon. Qui lui préférait Maud Tavel. Benoît Hamon (Génération.s) et Delphine Batho (Génération Écologie) sont déjà venus la soutenir.

Éric Piolle au soutien de la candidate écologiste aux régionales en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Fabienne Grébert est partie tôt en campagne. Le camp écologiste, dans la logique de sa stratégie aux élections locales de 2020, n’ayant pas vraiment montré d’envie débordante de faire l’union de la gauche le plus tôt possible. Elle mène depuis une campagne de terrain active. Pour l’heure, les sondages laissent peu d’espoir face au président sortant Laurent Wauquiez (LR). Les écologistes espèrent toutefois faire fructifier leurs bons résultats aux élections locales de 2020. En Auvergne Rhône-Alpes, ils avaient remporté la Métropole de Lyon, les mairies de Lyon et Annecy notamment et conservé la ville de Grenoble.

D’ailleurs, Éric Piolle le maire de Grenoble a annoncé qu’il serait présent sur la liste écologiste en Isère. En dernière position, non éligible, probablement. Officiellement, sa candidature se veut une promotion pour ces élections régionales, perdues au milieu des thématiques nationales qui se mettent en place en vue de la présidentielle de 2022. Une élection à laquelle il semble penser lui qui sillonne la France. Sa présence pourrait servir ses intérêts comme ceux de Fabienne Grébert en lui apportant davantage d’exposition.

Programme de Fabienne Grébert pour les régionales 2021

Transition écologique – Économie

  • 3,6 milliards d’euros pour une « transition écologique et solidaire » avec 100 000 emplois espérés dans les filières du bois, des énergies renouvelables, du vélo
  • Création de deux nouveaux parcs naturels régionaux. Objectif de 8 millions d’arbres plantés
  • Soutien à l’agroforesterie et lutte contre l’artificialisation des sols
  • Objectif d’aide à la rénovation énergétique de 500 000 logements

Transports

  • Rénovation de lignes de TER et créations de nouvelles
  • Services de transport à la demande dans des territoires enclavés
  • RER métropolitains autour des grandes agglomérations
  • 400 millions d’euros pour un plan vélo régional

Formation professionnelle

  • Plan de formation professionnelle en direction de métiers « non délocalisables » notamment dans l’économie sociale et solidaire, l’agriculture biologique

Emploi – Solidarité

  • Revenu d’autonomie expérimenté pour les 18-25 ans

Éducation – Citoyenneté

  • Rénovation énergétique de 576 lycées
  • Création d’une convention citoyenne régionale de la transition écologique pour évaluer le bilan et l’impact de la Région

Têtes de listes écologistes aux régionales par département d’Auvergne-Rhône-Alpes

  • Ain : Maxime Meyer
  • Allier : Anne Babian-Lhermet
  • Ardèche : Florence Cerbaï
  • Cantal : Natacha Muracciole
  • Drôme : Olivier Royer
  • Isère : Myriam Laïdouni-Denis
  • Loire : Olivier Longeon
  • Haute-Loire : Renaud Daumas
  • Puy-de-Dôme : Grégoire Verrière
  • Métropole de Lyon : Pascale Bonniel Chalier
  • Rhône : Cécile Michel
  • Savoie : Claudie Léger
  • Haute-Savoie : Fabienne Grébert

Article actualisé le 17/06/2021 à 15h04
L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal
Bertrand Enjalbal
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

À Strasbourg, un fonds d’investissement de Lyon pousse les locataires vers la sortie

par Rue89 Strasbourg. Aucun commentaire pour l'instant.

Chiens autorisés dans les TCL de Lyon : une expérimentation très discrète

par Oriane Mollaret. 761 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, une manifestation ce samedi contre les violences sexistes et sexuelles

par Rue89Lyon. 535 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×