Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Aux régionales, une liste « anti-masques » et pro-démocratie directe
Politique 

Aux régionales, une liste « anti-masques » et pro-démocratie directe

par Bertrand Enjalbal.
Publié le 30 mai 2021.
Imprimé le 16 juin 2021 à 14:41
930 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

[Série] Aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, Shella Gill mènera la liste « Union essentielle ». Une liste citoyenne qui se veut non partisane et qui prône essentiellement la démocratie directe. Son point de départ ? Le refus de l’imposition actuelle des règles sanitaires. Entretenant des positions pas toujours limpides et proches des « anti-masques » ou « anti-vaccins ».

« Nous sommes anti-rien du tout. Je suis même pro-masques. »

Dans une vidéo où elle s’entretient avec Amélie Pouchol, cheffe de file en Haute-Loire de la liste « Union essentielle », Shella Gill entend couper court aux présentations faites jusque là de sa candidature. Naturopathe à Sérézin-sur-Rhône, elle assure qu’elle et son mouvement fraîchement lancé, se positionnent davantage contre l’absence de liberté et de choix des citoyens, spécialement face aux mesures sanitaires actuelles.

« Chacun doit avoir le choix. Il y a une limite dans l’excès d’autoritarisme surtout dans le port du masque en extérieur, aucune raison d’obliger à le porter. Tout le monde doit avoir le choix. Le choix de mettre ou de ne pas mettre un masque. »

Manifestation « anti-masques » à Lyon et chaîne souverainiste

Page facebook Union Essentielle
Sur sa page Facebook, la liste aux régionales Union Essentielle relaye une vidéo tournée lors d’une manifestation « anti-masques » à Lyon. Capture

La page Facebook du mouvement relaye pourtant une vidéo de la chaîne Youtube « La Chaîne Populaire ». Elle a été tournée durant la manifestation anti-masques à Lyon le 15 mai dernier, intitulée « Rassemblement pour la liberté ». Participants et tête d’affiche y sont interrogés.

Parmi elles Jean-Marie Bigard ou encore la généticienne très médiatique Alexandra Henrion-Caude. Elle s’est faite connaître pendant le confinement après une interview pour le média d’extrême droite TV Liberté où on l’entend tenir des propos jugés complotistes par la communauté scientifique. Elle y évoque une possible « manipulation » humaine de la Covid-19.

Elle était à la tribune de la manif anti-PMA de La Manif pour tous en octobre 2020 à Lyon. Sans toujours se prononcer sur les propos des interviewés, dont certains sont clairement anti-masques, la proximité avec les mots d’ordre de la manifestation est évidente.

Au micro se trouve Matin Villette. Il est chef de file « Union essentielle » en Ardèche. Sa chaîne diffuse notamment des « Actualités du Frexit ». Dans les commentaires fleurissent alors des appels à l’union des souverainistes de l’UPR de François Asselineau aux Patriotes de Florian Philippot.

« Union essentielle », un mouvement lancé peu avant le dépôt des listes

Son mouvement, Sarah Gill dit l’avoir lancé quelques semaines à peine avant la date limite de dépôt des listes en préfecture début mai. Et avoir reçu rapidement quelques 300 dossiers complets. Suffisants pour constituer une liste de 230 colistiers dans les 13 sections départementales aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes.

« Union essentielle », qui présentera également une liste aux régionales en Occitanie, axe son propos sur la démocratie directe. Les mesures sanitaires mises en place pour lutter contre la pandémie auraient servi en quelque sorte de déclencheur.

Shella Gill indique avoir sollicité des élus pour leur témoigner de ses doutes quant à l’utilité ou aux risques de ces mesures. Elle assure à ce moment avoir fait le constat qu’ils n’avaient aucune prise quand bien même ils partageaient pour certains ses positions.

« J’estime que le pouvoir se réduit à un petit groupe de personne, c’est très grave et il y a danger pour la démocratie »

Un rejet de la démocratie représentative

Son discours est celui du rejet de la démocratie représentative. À ActuLyon elle affirme ainsi

« Cela fait 8, 10 mois qu’il y a une centralisation du pouvoir. L’Assemblée nationale, le Sénat n’ont plus de voix possible. C’est une espèce de rapt du pouvoir. La France est dirigée par quatre ou cinq personnes dans un cabinet, sans qu’on ait de compte rendu ».

Le propos peut sembler alors un peu décousu. La propagande officielle en revanche ne fait pas référence aux masques ni aux vaccins contre le Covid. Mais cible plutôt le rejet des instances représentatives. Affirmant un nécessaire retour du « pouvoir au peuple » qui fait davantage écho à certaines revendications des Gilets Jaunes comme le fameux RIC (Référendum d’initiative citoyenne).

Les quelques axes de programme ressemblent plutôt une liste des compétences de la Région : « investir dans l’aménagement des lycées », « prioriser la formation professionnelle des jeunes pour leur insertion ». Cette profession de foi présente toutefois un intérêt pédagogique. Complétée d’un schéma récapitulatif, elle présente les compétences de la Région. Ce qui a au moins le mérite de rappeler que certains thèmes placés au centre de cette campagne par d’autres candidats, comme la sécurité, ne font pas partie de ses compétences de la collectivité régionale.

Profession de foi liste Union Essentielle
Profession de foi de la liste Union Essentielle aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes. Capture d’écran
Article actualisé le 02/06/2021 à 11h17
L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal
Bertrand Enjalbal
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Avec le bail réel solidaire, la Métropole de Lyon veut contrôler les prix

par Bertrand Enjalbal. 343 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Lyon : une manifestation « pour les libertés et contre les idées d’extrême droite » ce dimanche

par Rue89lyon. 1 221 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid : la situation continue de s’améliorer dans le Rhône

par Bertrand Enjalbal. Aucun commentaire pour l'instant.
×