Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Andréa Kotarac, candidat RN aux régionales pour justifier son transfert ?
Politique 

Andréa Kotarac, candidat RN aux régionales pour justifier son transfert ?

par Rue89Lyon.
Publié le 29 avril 2021.
Imprimé le 24 octobre 2021 à 16:38
4 573 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

[Série] Andréa Kotarac a été désigné candidat du Rassemblement National (RN, ex-Front National). Le Lyonnais, issu de La France Insoumise, doit faire oublier lors de ces élections régionales les faibles scores du parti de Marine Le Pen aux récentes élections municipales et métropolitaines de Lyon en 2020. Et légitimer par la même occasion son ascension express au sein de son nouveau parti.

 

Andréa Kotarac
Andréa Kotarac, chef de file du Rassemblement National à la Métropole de Lyon. Photo BE/Rue89Lyon

Andréa Kotarac – Bio express

  • 31 ans, né à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie)
  • Profession : assistant parlementaire
  • Mandats antérieurs : conseiller régional d’Auvergne-Rhône-Alpes 2015-2019

Le parcours d’Andréa Kotarac

Andrea Kotarac avec Jean-Luc Mélenchon
Image tirée du FB d’Andréa Kotarac. Petit selfie avec Jean-Luc Mélenchon.

Andréa Kotarac a démarré son parcours politique à gauche. Candidat aux municipales de sa ville natale de Thonon-les-Bains en 2008 sur une liste socialiste, il suivra par la suite le sillon de Jean-Luc Mélenchon. Il intègre rapidement le Parti de Gauche (PG) puis La France Insoumise (LFI).

À Lyon, proche d’une partie du milieu antifa, la lutte contre l’extrême droite lui permettra aussi de commencer à se faire connaître.

Il a été des campagnes aux élections municipales à Lyon en 2014, sous la bannière du Front de Gauche (PG et Parti Communiste) à Lyon 8e.

Aux élections régionales de 2015, il a conduit la liste pour la Métropole de Lyon de l’alliance PG-Europe Écologie Les Verts. Après la fusion avec le PS, il a été élu conseiller régional et a siégé au sein du groupe RCES (Rassemblement Citoyen, Écologiste et Solidaire).

Andréa Kotarac fut également candidat LFI aux élections législatives de 2017 dans la 7e circonscription du Rhône (Vaulx-en-Velin, Bron, Rillieux-la-Pape).

Figure locale du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, il s’est rendu en avril 2019 au Forum économique de Yalta. Un raout organisé en Crimée par la Russie de Vladimir Poutine où sa présence aux côtés des frontistes Marion Maréchal Le Pen ou Thierry Mariani a fait jaser. Il a été lâché dans la foulée par LFI et Jean-Luc Mélenchon. Un mois plus tard, Andréa Kotarac annonçait son ralliement au Rassemblement National et son soutien à la liste de Jordan Bardella aux élections européennes.

Depuis lors, Andréa Kotarac n’a jamais officiellement adhéré au Rassemblement National. Il a même lancé le Parti localiste avec le député européen RN Hervé Juvin dont il est l’assistant parlementaire. Un mouvement qui se veut « un complément » du RN.

Transfuge de La France Insoumise, Andréa Kotarac avait été presque aussitôt désigné tête de liste pour le RN. À l’occasion des élections à la Métropole de Lyon en 2020. Son arrivée n’avait pas permis au parti de Marine Le Pen de faire des miracles. Lui et ses listes du RN n’ont obtenu aucun élu. Ils ambitionnaient dix sièges à la Métropole de Lyon. Dans le même temps, le RN perdait son seul conseiller municipal à Lyon.

Le mode de scrutin ainsi que le territoire devraient lui être plus favorables pour ces élections régionales. En 2015, les listes du RN menées par Christophe Boudot avaient réalisé 25% des suffrages exprimés au premier tour. Et près de 22% au second tour. Pas de quoi emporter l’élection mais des scores permettant au RN d’obtenir 34 sièges au sein de l’assemblée régionale. Des élections qui permettront peut-être d’asseoir un peu plus, ou non, sa place au sein de son nouveau parti.

L’investiture d’Andréa Kotarac

Le climat au sein du RN du Rhône n’est pas des plus sereins. Considéré proche des franges catholiques et « marionistes » (proches de Marion Maréchal Le Pen), l’investiture d’Andréa Kotarac pour les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes n’a pas fait l’unanimité. Le profil d’Alexis Jolly, patron de la fédération du RN de l’Isère plaisait plus aux « marinistes » proche de la présidente du parti. Régulièrement invité sur les plateaux de télévision, sa « surface médiatique » a certainement permis à Andréa Kotarac de faire pencher la balance de son côté.

Andréa Kotarac, c’est lui qui le dit

« Je ne suis pas d’accord avec Mariani et Maréchal sur de nombreux sujets. Mais sur la défense de la souveraineté nationale et sur la nécessité de s’allier à la Russie, je suis d’accord. Je suis venu pour dire qu’une partie de la gauche française ne considère pas la Russie en ennemi, bien au contraire. »

Au Forum économique de Yalta en avril 2019

« Je risque la mort sociale »

En mai 2019 quand il annonce qu’il quitte LFI et soutient le RN aux élections européennes sur le plateau de BFM TV

« Si mes grands-parents ont versé du sang face au nazisme, ils ne l’ont pas fait pour l’écriture inclusive ou le communautarisme ! »

Au meeting de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont lors de la campagne des élections européennes le 24 mai 2019, en référence à ses origines serbes

« Il y a ici des colistiers à ma droite et à ma gauche, physiquement comme politiquement »

Le 7 janvier 2020 lors de la présentation des listes du RN pour les élections métropolitaines à Lyon pour tenter de vanter le nouveau visage du RN qui fait de la place à des anciens de LR ou de LFI comme lui

Les têtes de listes d’Andréa Kotarac et du RN par département d’Auvergne-Rhône-Alpes

  • Ain : Jérôme Buisson
  • Allier : Benoît Auguste
  • Ardèche : Céline Porquet
  • Cantal : Gilles Lacroix
  • Drôme : Stéphane Blanchon
  • Isère : Alexis Jolly
  • Loire : Michel Lucas
  • Haute-Loire : Thierry Perez
  • Puy-de-Dôme : Brice Bernard
  • Métropole de Lyon : Andréa Kotarac
  • Rhône : Christophe Boudot
  • Savoie : Marie Dauchy
  • Haute-Savoie : Vincent Lécaillon

Programme d’Andréa Kotarac et du Rassemblement National pour les régionales 2021

Sécurité

  • doublement du budget régional consacré à la sécurité (300 millions d’euros)
  • contrats régionaux de sécurité établis avec les communes ou des intercommunalités
  • référent sécurité au sein de chaque lycée
  • création d’une brigade régionale des transports en complément de la police ferroviaire
  • conditionnement du Pass’Région à un « comportement civique et scolaire irréprochable »
  • lutte contre le terrorisme et l’islamisme (suppression de subventions à des associations « aidant l’immigration massive », conditionnement des subventions aux associations sportives et culturelles à la signature d’une charte patriotique
  • Plan d’urgence contre les violences faites aux femmes

Économie – Emploi

  • aides à la création d’emplois non-délocalisables
  • aides aux circuits-courts pour soutenir la production locale
  • aide et formation aux entrepreneurs pour les aider au développement de leur entreprise à partir de 250 employés
  • développement d’incubateurs d’entreprises tournées vers les marchés émergents
  • conditionnement des aides aux entreprises de plus de 100 salariés à une « implantation significative et durable » dans la région
  • établissement d’un « indice d’intérêt local » pour proportionner les aides apportées aux activités artisanales et commerciales
  • Chèque emploi TPE : prise en charge d’un an de charges sociales pour toute embauche en CDI
  • Aide à l’installation ou reprise d’activité

Agriculture

  • création d’un étiquetage régional de traçabilité
  • redynamisation des carreaux des producteurs aux Marchés d’intérêt national de Lyon et de Grenoble
  • conditionnement des aides au secteur agro-alimentaire à l’achat de denrées locales
  • soutien à la promotion à l’international des produits régionaux
  • mise en place d’une rémunération contractuelle pour les services écosystémiques rendus par agriculteurs
  • arrêt des réintroductions de prédateurs pour préserver les espèces locales
  • création de plateformes d’échanges de bonnes pratiques entre agriculteurs et chasseurs et associations de riverains
  • promotion des filières agricoles
  • Prêt à taux zéro avec remboursement différé à la seconde récolte
  • accompagnement des agriculteurs dans les projets de photovoltaïque

Transports

  • Association des projets ferroviaires Bordeaux – Clermont-Ferrand, Clermont-Ferrand – Lyon et Lyon – Turin dans un projet Atlantique – Mer noire transeuropéen porté et financé par l’Europe en tant qu’axe ouest-est structurant des pays d’Europe du Sud.
  • Création du contournement ferroviaire lyonnais ouest avec la réouverture de la ligne Givors-Brignais
  • Rénovation de l’autoroute A 47
  • Création de la ligne LGV Paris-Orléans-Clermont-Ferrand
  • Sauvegarde de lignes TER et gel de la fermeture de gares, lancement d’une étude pour l’ouverture de nouvelles lignes
  • Introduction dans les contrats de territoire de mesures de compensation pour les particuliers et entreprises résidants ou visiteurs quotidiens, contraints à de lourds investissements dans le cas d’instauration de ZFE métropolitaine

Aménagement du territoire – Écologie

  • Établissement d’un plan régional de respect de l’environnement et des paysages déterminant les zones devant être interdites d’implantations
  • Application du principe de compensation pour l’implantation d’outils de production d’énergies renouvelables au détriment de terres cultivables
  • Lancement d’un programme régional de sensibilisation à l’écologie du quotidien

Formation professionnelle – Emploi

  • Mise en place d’une plate-forme trimestrielle de promotion des formations sanitaires et sociales
  • Organisation d’un sommet pour l’emploi avec la participation des branches, chambres consulaires et syndicats professionnels
  • Organisation d’un sommet de la formation professionnelle

Culture – Sports

  • Pôle d’excellence éphémère pour la préparation des athlètes pour les JO de 2026 en réutilisant les équipements des JO d’Albertville
  • Élaboration d’un programme de construction d’équipements et de promotion de sports de culture Rhône-Alpine peu promus aujourd’hui
  • Lancement du « challenge de la jeunesse pour le patrimoine régional »pour récompenser la restauration de monuments régionaux
  • Lancement d’un appel à projet pour un spectacle vivant visant valoriser le patrimoine et l’histoire liée aux sites archéologiques arvernes de Gergovie, Gondole et Corent
Tags
    Article actualisé le 17/06/2021 à 16h25
    L'AUTEUR
    Rue89Lyon
    Rue89Lyon
    Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

    En BREF

    A Lyon, l’avocat d’Alain Soral et les propos antisémites de son client

    par Pierre Lemerle. 757 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

    La manifestation contre l’extrême droite passera dans le Vieux Lyon ce samedi

    par Oriane Mollaret. 1 346 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

    À l’ancien hôpital Charial de Francheville transformé en centre d’hébergement : « On prône la mixité »

    par Laure Solé. 2 445 visites. 1 commentaire.
    ×