Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Antoine Mellies, l’étoile montante du Rassemblement National lyonnais, à la tête du parti dans le Rhône

Antoine Mellies a été nommé mercredi 4 juillet à la tête de la fédération départementale du Rhône du Rassemblement national (RN). Implanté depuis 2014 à Givors, commune dont le RN tente de faire son fief dans la Métropole, le jeune conseiller municipal et régional a le vent en poupe au sein du parti.

Édition abonnés
Sur l'invitation à ses vœux 2019, aucune mention de l'appartenance d'Antoine Melliès au Rassemblement national. Une critique qui s'applique également aux vœux de la maire de Givors Christiane Charnay (PCF) ou à ceux du président de Région Laurent Wauquiez (LR), fait valoir l'intéressé.

Mais en dépit de son jeune âge – tout juste 30 ans – et de l’image lisse et consensuelle qu’il se cultive, ce proche de Marion Maréchal – Le Pen et ancien collaborateur de Steeve Briois a un caractère féroce et des positions parfois proches de celles des groupuscules d’extrême-droite plus radicale.
Les élections municipales et métropolitaines 2020 se préparent au Rassemblement national. Et le parti se met en ordre de marche dans la Métropole de Lyon, terre qui ne lui est pas vraiment favorable. Antoine Mellies vient d’être nommé responsable départemental par Marine Le Pen et le bureau exécutif du parti. Il succède ainsi à Muriel Coativy.
Il sera l’homme fort du parti pour les campagnes à venir. Pour l’heure, il assure ne pas avoir décidé s’il mènera la liste de son parti pour les municipales à Givors ou bien pour les élections métropolitaines. Il aussi peut être présent sur les deux listes. C’est la commission nationale d’investiture du RN qui doit en décider d’ici le mois de septembre. Elle le fera « sur proposition du responsable départemental ». Donc de lui-même !

Antoine Mellies, de Nicolas Sarkozy à Marion Maréchal – Le Pen

En attendant la suite, la carrière politique d’Antoine Mellies est déjà bien remplie.
Il s’est récemment fait remarquer pour avoir œuvré au rapprochement de l’ex-Insoumis Andrea Kotarac avec son parti. Un coup de force politique en pleine campagne des européennes 2019.
Mais déjà bien avant cela, il avait commencé à faire ses preuves au Front national comme conseiller municipal à Givors depuis 2014. À l’époque, cet étudiant en droit lyonnais, bien qu’âgé de seulement 24 ans, n’en était pourtant pas à ses débuts en politique. Dès 2007, il militait pour le candidat Sarkozy à l’UMP, avant de virer plus à droite et de rejoindre le Front national (devenu RN) où il a intégré la présidence du Front national de la jeunesse (FNJ).
Dans la foulée de son parachutage à Givors en 2014, il devenait collaborateur de l’eurodéputé Steeve Briois au Parlement européen. En parallèle, il se faisait élire conseiller régional d’Ardèche en 2015. En 2017, il quittait le Parlement européen – alors en plein scandale des soupçons d’emplois fictifs au FN – pour rejoindre l’Assemblée nationale en tant qu’attaché parlementaire.

Lisez la suite pour 1€

En profitant de notre offre d’essai, résiliable en ligne à tout moment.

Pour accéder à cet article, il faut être abonné. Pourquoi ?

Les informations exclusives, les enquêtes et certains reportages constituent l’édition abonnés de Rue89 Lyon. En tant que média indépendant, nos ressources proviennent de nos lectrices et lecteurs abonnés, aucun milliardaire ni groupe bancaire ne nous finance.

Nous demandons à nos lecteurs une faible contribution pour disposer à Lyon d’un média critique des pouvoirs, capable d’enquêter et de traiter les enjeux locaux en profondeur et dans la durée.

Chaque abonnement compte. Toutes nos recettes sont investies dans un journalisme local indépendant, dont la force et la réactivité dépend directement du nombre d’abonnés actifs.

Je m’abonne 

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Lyon. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Rassemblement National

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

À lire ensuite


Andrea Kotarac
Laurent Wauquiez Président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes lors de la signature d'un avenant au Contrat de Plan Etat-Région. ©MG/Rue89Lyon

Photo : MG/Rue89Lyon

Plus d'options