Sylvain, habitant de Lyon 5ème : « Il faut reprendre les élections depuis le début »
Elections 2020 : l’oeil des étudiants de Lyon 2 

Sylvain, habitant de Lyon 5ème : « Il faut reprendre les élections depuis le début »

actualisé le 27/03/2020 à 10h47

[Portrait d’électeur 8/10] Le 15 mars dernier, Sylvain, habitant du 5ème arrondissement de Lyon, est allé voter, pour les listes de Nathalie Perrin-Gilbert « Lyon en commun ». Pourtant, il dénonce « une injustice » pour tous ceux qui ne sont pas allés voter, à cause du coronavirus. Pour ce jeune trentenaire, au lieu de seulement reporter le second tour, il faudrait tout recommencer depuis le début et réorganiser un premier tour après la crise sanitaire.


« L’oeil des étudiants de Lyon 2 » est une rubrique consacrée aux élections municipales et métropolitaines de mars 2020 dans l’agglomération lyonnaise.
Nous ouvrons nos colonnes à huit étudiants en dernière année du Master Nouvelles Pratiques Journalistiques de l’université Lyon 2.

Sylvain a 36 ans. Il est en reconversion dans la communication. Au début, il avait choisi de ne pas aller voter pour ces élections locales puis, après réflexion, il a accordé son vote à la liste de Nathalie Perrin-Gilbert, “Lyon en commun”.

Il s’est penché sur la plupart des programmes des candidats. Pour lui, celui de « Lyon en commun » se distinguait des autres :

« J’avais noté sa proposition de gratuité des transports en commun et d’encadrement des loyers à Lyon ».

La maire du 1er arrondissement Nathalie Perrin-Gilbert est à la tête de la liste « Lyon en Commun ». Elle est soutenue par une partie de La France insoumise, la Gauche Républicaine et Socialiste, le Mouvement Républicain et Citoyen, Ensemble ! ainsi que le Groupe de réflexion et d’actions métropolitaines (GRAM).

Dans le 5ème arrondissement, Tristan Debray, candidat à la mairie sous la bannière « Lyon en commun » n’a pas dépassé les 10% ( 7,46%) de voix. Pour Sylvain, c’est un échec de la gauche que ce soit aux municipales ou aux métropolitaines :

« C’est sûr que les Verts leur ont piqué des voix. Leur campagne n’était pas si mauvaise que ça ! ».

« Est-ce qu’il ne faudrait pas reprendre les élections depuis le début ? »

Sylvain vit le premier tour des élections locales comme une injustice. D’après lui, les personnes les plus sensibles au coronavirus n’ont pas pu se déplacer pour aller voter. C’est le cas de sa mère qui a 65 ans et de son beau-père.

« J’ai eu l’impression que cela n’était pas très loyal d’aller voter. En France, on a manqué de solidarité envers les personnes fragiles. »

Pour le premier tour des élections municipales de 2020, les listes « Lyon en commun » ont obtenu 10% des voix en moyenne sur tous les arrondissements de Lyon. Elles se placent en 5ème position derrière EELV (1er avec 28%), LR, LREM et la liste dissidente LREM. C’est dans le 1er arrondissement que la liste de NPG obtient le meilleur score avec 27% des voix.

Pour lui, ce n’était pas une bonne idée de maintenir ce premier tour. Ce record d’abstention témoigne de l’aberration de ces élections:

« Ce n’était pas du tout cohérent avec le confinement imposé par le gouvernement ».

Il explique ensuite qu’il faudrait tout recommencer car il est important de voter pour les deux tours, et pas uniquement pour le second.

« Le second tour est biaisé. Est-ce qu’il ne faudrait pas tout reprendre depuis le début ? Pour que tout le monde puisse voter. »

Portrait électeur Sylvain

Sylvain, habitant du 5ème arrondissement de Lyon, a voté pour la liste de Nathalie Perrin-Gilbert au premier tour des élections municipales. (Là, c’est une photo de vacances). DR

Faible score de l’extrême droite dans le 5ème arrondissement

Dans le 5ème arrondissement, là où réside Sylvain, les mouvements d’extrême droite sont particulièrement actifs :

« Ils frappent beaucoup de gens, ils cassent des vitrines et font des saluts nazis quand des personnes les croisent » raconte-t-il.

Dans ce contexte des élections municipales et métropolitaines, il raconte les avoir vu recouvrir les voitures de tracts. Pour Sylvain, ces actes montrent à quel point ils sont implantés dans cet arrondissement :

« Ils ne pourraient pas distribuer leurs tracts dans tous les quartiers. On les voit ici parce qu’ils ont leurs locaux ».

Il remarque également que les militants d’extrême droite sont relativement jeunes :

« Ils sont âgés de 16 à 30 ans ».

Malgré cette forte présence dans le Vieux Lyon, l’extrême droite fait toujours de petits scores dans le 5ème arrondissement. C’est encore plus vrai lors de ces élections municipales. Le Rassemblement national réalise un piètre 6% (11% des voix en 2014).

« Les Verts ne sont pas sûrs de l’emporter »

Pour le second tour certainement reporté au 21 juin , Sylvain pense voter pour Europe Ecologie Les Verts (EELV). Il craint cependant une alliance entre les deux listes LREM (liste officielle et liste dissidente). Dans le 5ème arrondissement de Lyon, elles sont représentées par Béatrice Gailliout et Yann Cucherat. Il explique que cette possible alliance pourrait engloutir la liste EELV menée par Grégory Doucet :

« Les Verts ne sont pas sûrs de l’emporter, il faut se méfier des alliances. »

De la même façon, si EELV choisit de s’allier avec les listes dissidentes LREM, il votera blanc:

« Je ne veux pas d’une gauche molle comme on l’a vu sous François Hollande ».

L'AUTEUR
Hélène Duros, étudiante en Master 2 Nouvelles Pratiques Journalistiques à l'université Lyon 2

En BREF

Covid-19 : en Savoie le nombre de patients hospitalisés explose en octobre

par Bertrand Enjalbal et Colin Revault. 3 119 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19  : en Haute-Savoie, la fin de l’« exception sanitaire  » ?

par Colin Revault. 8 639 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des hommages au professeur Samuel Paty dans l’agglo de Lyon

par Rue89Lyon. 496 visites. Aucun commentaire pour l'instant.