Habillage
Espace membre Publiez votre
annonce légale
[Portrait électeur 6/10] Alexandre, 20 ans, de Lyon 8ème, a voté Nicolas Dupont-Aignan et votera Gérard Collomb
Actualité  Elections 2020 : l’oeil des étudiants de Lyon 2  Politique 

[Portrait électeur 6/10] Alexandre, 20 ans, de Lyon 8ème, a voté Nicolas Dupont-Aignan et votera Gérard Collomb

actualisé le 14/03/2020 à 15h21

Satisfait de la gestion actuelle de Lyon, Alexandre souhaite que la ville continue de mener la même politique. Aux élections municipales et métropolitaines, il votera donc pour les listes LREM pilotées directement ou indirectement par Gérard Collomb. Pourtant, il ne se considère pas comme un partisan de LREM. Aux dernières élections européennes, pour son premier vote, il a choisi Nicolas Dupont-Aignan.


« L’oeil des étudiants de Lyon 2 » est une rubrique consacrée aux élections municipales et métropolitaines de mars 2020 dans l’agglomération lyonnaise.
Nous ouvrons nos colonnes à huit étudiants en dernière année du Master Nouvelles Pratiques Journalistiques de l’université Lyon 2.

Alexandre a 20 ans. Il est étudiant en deuxième année de biologie à Lyon 1. Pour les élections municipales et pour les métropolitaines, il votera pour les listes de la République en Marche menées par Gérard Collomb.

“Je ne suis pas partisan de la République en Marche. Je ne vote pas vraiment pour la liste mais plutôt pour la continuité de la mairie.”

Une continuité certes, mais pas celle du président actuelle de la Métropole David Kimelfeld. Pour cet étudiant lyonnais, Gérard Collomb et ses listes représentent « la fiabilité et la pérennité de la ville ».

Gérard Collomb : « je n’ai jamais entendu du mal de lui »

Il habite chez ses parents dans le 8ème arrondissement de Lyon. Pour lui, c’est un arrondissement où Gérard Collomb s’est particulièrement implanté.

“Dans le 8ème, les gens sont habitués à Gérard Collomb. je n’ai jamais entendu du mal de lui. Ça ne m’étonnerait pas qu’il fasse un bon score”.

Globalement, Alexandre est assez satisfait de la gestion de Lyon, il explique que c’est une ville particulièrement bien équipée en infrastructures et en transports.

“Pareil au niveau culturel”, ajoute-t-il, ”par exemple, le week-end du 28 février, il y avait encore la Lyon E-Sport pour laquelle la ville s’investit beaucoup chaque année. Pour moi, c’est une réussite.“

Dimanche 15 mars, ce jeune étudiant accordera son vote à la liste de Yann Cucherat. Un choix qui s’inscrit dans la continuité de la ville et de son arrondissement.

 Yann Cucherat, ancien grand gymnaste. Il se lance dans la politique durant les élections municipales de 2014 sur la liste parti socialiste de Gérard Collomb. Il est nommé adjoint chargé des sports à la mairie de Lyon. Pour les municipales de 2020, il se présente à la tête des listes de la République en Marche.

“ Villeurbanne est un peu délaissée”

“À la fac de Lyon 1, la vie étudiante est un peu triste”, déclare-t-il.

Alexandre regrette que le campus de la Doua (Villeurbanne) soit autant excentré. Il espère faire de cette problématique, un enjeu pour les métropolitaines de 2020 :

“Je trouve que Villeurbanne est délaissée par rapport aux arrondissements de Lyon”.

Il explique que cet isolement se ressent au niveau de l’accès aux services publics, et attend avec impatience les aménagements qui seront effectués dans le cadre du Projet LyonTech-La doua. Outre sa faculté, Alexandre témoigne de la difficulté dans laquelle se trouve l’Hôpital Edouard Herriot, un enjeu supplémentaire pour ces élections locales :

“Il y a beaucoup de professeurs et d’intervenants qui nous expliquent en cours les problèmes de moyen et de gestion. Pour moi, c’est vraiment un gros point à améliorer ».

 

Portrait électeur Alexandre

« Je vote pour la continuité de la mairie », à 20 ans, Alexandre votera pour la deuxième fois le 15 mars prochain.

Pour son premier vote, il choisit Nicolas Dupont-Aignan

Alexandre a voté pour la première fois aux élections européennes de 2019. Il a accordé son vote à Nicolas Dupont-Aignan. Avant cela, il s’intéressait déjà à la politique :

”Je baigne dedans depuis un moment. Je me souviens des élections présidentielles de 2012, je m’y étais beaucoup intéressé”.

En 2017, alors âgé de 17 ans, Alexandre a été frustré de ne pas pouvoir voter aux élections présidentielles.

“Je n’ai pas voté, mais j’avais des amis et de la famille qui votaient. Du coup, je me suis pas mal renseigné.”

Aujourd’hui, il considère que son orientation politique s’est construite à travers son environnement et ses rencontres :

“Je suis dans un milieu associatif, ça me charge de m’intéresser à la politique”.

À l’université, Alexandre s’est engagé à Biosphère, une association qui vient en aide aux étudiants.

“Lorsqu’on organise des événements culturels, on travaille avec la mairie ou avec des structures publiques” explique-t-il. Du coup, on est plus ou moins lié à la politique. Même si on n’est pas partisan, on voit se dégager des tendances.”

« Je préfère voter pour des choses qui ont déjà marché”

Pour ce jeune étudiant de 20 ans, EELV guidé par Grégory Doucet, serait le principal concurrent de la liste Macroniste :

“EELV ont quand même un passif dans les sondages, ils sont toujours vus plus haut qu’à l’arrivée”.

Il explique que pour ces élections municipales, la liste qu’il espère voir faire le score moins élevé est la France insoumise.

“ C’est le parti qui se manifeste le plus par ses activités politiciennes.”

Alexandre n’adhère pas au parti de la République en marche, il considère que le clivage entre Gérard Collomb et Emmanuel Macron est une preuve de l’indépendance de la Métropole.

“ Même s’ils sont sous la même bannière, je ne suis pas sûr que la Métropole soit vraiment dépendante de la République en Marche” explique-t-il,”.

Et il ajoute :

« Je préfère voter pour des choses qui ont déjà marché.”

L'AUTEUR
Hélène Duros

En BREF

Lyon sous le confinement : « c’est comme un matin de Noël qui dure éternellement »

par Rue89Lyon. 2 133 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Comment les hôpitaux de Lyon s’organisent face au coronavirus

par Rue89Lyon. 2 358 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Coronavirus : Lyon attendra le 21 juin pour son second tour des élections

par Aurélie Loek. 793 visites. Aucun commentaire pour l'instant.