Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Résultats régionales 2021 : le premier tour en Auvergne-Rhône-Alpes
Politique 

Résultats régionales 2021 : le premier tour en Auvergne-Rhône-Alpes

par Bertrand Enjalbal.
Publié le 20 juin 2021.
Imprimé le 29 juillet 2021 à 00:53
5 100 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les résultats des régionales placent Laurent Wauquiez très largement en tête au premier tour avec près de 44% des suffrages en Auvergne-Rhône-Alpes. Les écologistes de Fabienne Grébert devancent la liste socialiste de Najat Vallaud-Belkacem. Le Rassemblement National est en repli de 10 points par rapport à 2015.

Le chiffre marquant des résultats de ce premier tour des élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes concerne l’abstention. Elle est énorme. 67,4% des inscrits n’ont pas voté dans la région dimanche 20 juin.

Ou pour le dire autrement : le grand vainqueur de ce premier, le sortant Laurent Wauquiez (LR), avec un score très important (44% des suffrages exprimés) a rallié à lui à peine 15% des inscrits.

Une triangulaire au second tour en Auvergne-Rhône-Alpes

Les résultats des régionales 2021 en Auvergne Rhône-Alpes ont déjoué les sondages. Le président sortant Laurent Wauquiez réalise 10 points de plus que ces derniers lui prédisaient. Une possible quadrangulaire n’aura pas lieu. Le candidat macroniste, le député LREM de Villeurbanne Bruno Bonnell, n’atteint pas les 10% lui permettant de se maintenir (9,87% ses suffrages exprimés). Dans le « match » entre les forces de gauche, les écologistes de Fabienne Grébert (14,4%) devancent les socialistes de Najat Vallaud-Belkacem (11,4%). Le Rassemblement National, annoncé en deuxième place, est en net repli par rapport à 2015 (12,3%).

Retrouver le live de la soirée électorale du premier tour des régionales :

Une triangulaire au second tour

Les résultats sont désormais définitifs. Avec près de 44% des voix, le président sortant du conseil régional, le LR Laurent Wauquiez, arrive très largement en tête de ce premier tour. Il est en ballotage très favorable pour le second tour le 27 juin. En l'absence de la liste LREM, c'est une triangulaire qui se profile au second tour entre :

  • la liste de Laurent Wauquiez (LR),
  • une liste d'union de la gauche issues des listes de Fabienne Grébert (EELV), Najat Vallaud-Belkacem (PS) et Cécile Cukierman (PCF-LFI)
  • la liste du RN d'Andréa Kotarac

Merci de nous avoir suivis lors de cette soirée électorale et à demain pour les analyses de ce premier tour et les infos de l'entre-deux tours.

Bonne nuit !

Résultat définitif pour la commune de Saint-Etienne :

Résultat définitif pour la commune de Chamalières :

Résultat définitif pour la commune de Meylan :

Résultat définitif pour la commune de Riom :

Résultat définitif pour la commune de Cluses :

Résultat définitif pour le canton de Canton de Villefranche-sur-Saône :

Résultat définitif pour la commune de Bourg-lès-Valence :

Résultat définitif pour le canton de Canton de Vaugneray :

Résultat définitif pour la commune de Albertville :

Résultat définitif pour le canton de Canton de Thizy-les-Bourgs :

Résultat définitif pour la commune de Echirolles :

Bruno Bonnell pas au second tour ?

A cette heure-ci, il reste une dernière inconnue : le score final de Bruno Bonnell. Le député de Villeurbanne, tête de liste LREM, flirte avec le seuil des 10% depuis le début de la soirée. Il faut attendre les derniers résultats définitifs pour connaître son score définitif. Avec 9,87% des voix à l'heure actuelle, il n'est pas qualifié pour le second tour.

Résultat définitif pour le canton de Canton de Tarare :

Résultat définitif pour la commune de Grenoble :

Résultat définitif pour le canton de Canton de Saint-Symphorien-d'Ozon :

Résultat définitif pour la commune de Tassin-la-Demi-Lune :

Résultat définitif pour le canton de Mornant :

Résultat définitif pour la commune de Le Puy-en-Velay :

Résultat définitif pour le canton de Gleizé :

Résultat définitif pour la commune de Aurillac :

Résultat définitif pour le canton de Genas :

Résultat définitif pour la commune de Thonon-les-Bains :

Résultat définitif pour le canton de Brignais :

Résultat définitif pour la commune de Villefontaine :

Résultat définitif pour le canton de Val d'Oingt :

Résultat définitif pour la commune de Moulins :

Résultat définitif pour le canton de Belleville-en-Beaujolais :

Parti socialiste et EELV en cours de négociation cette nuit

Fabienne Grébert et Najat Vallaud-Belkacem devant les journalistes ce dimanche 20 juin au soir. ©DD/Rue89Lyon

Résultat définitif pour la commune de Villeurbanne :

Résultat définitif pour le canton de L'Arbresle :

Résultat définitif pour la commune de Bourg-en-Bresse :

Les résultats provisoires à Lyon, Laurent Wauquiez en tête

Comment a-t-on voté à Lyon ? À cette heure de la soirée, les résultats non définitifs placent Laurent Wauquiez, candidat LR et président sortant, en tête, avec 31,21% des voix.

Derrière, en deuxième position, l'écart se réduit avec Fabienne Grébert, la candidate écologiste, qui atteint le score 22,66%. Bruno Bonnell, ici, fait 16,5% des voix. Najat Vallaud-Belkacem a pu compter sur 13,8% des voix ; Andréa Kotarac 7,7% et Cécile Cukierman 5,87%.

Najat Vallaud-Belkacem ©Eric Soudan pour Rue89Lyon.

Résultat définitif pour la commune de Saint-Genis-Laval :

Résultat définitif pour le canton de Anse :

Résultat définitif pour la commune de Lyon :

Résultat définitif pour la commune de Fontaine :

Résultat définitif pour la commune de Bourgoin-Jallieu :

Résultat définitif pour la commune de Clermont-Ferrand :

Résultat définitif pour la commune de Décines-Charpieu :

Résultat définitif pour la commune de Oullins :

Najat Vallaud-Belkacem : « Il faut convaincre les électeurs d’aller déloger Laurent Wauquiez »

Najat Vallaud-Belkacem a entamé sa prise en déplorant le taux d’abstention « historique ».

Malgré un faible score au soir du premier tour, la candidate socialiste et son entourage font preuve d’optimisme.

Certes, s’il y avait eu « l’union de la gauche, la dynamique aurait été plus importante ». Mais selon Najat Vallaud-Belkacem le fait d’avoir qualifié la liste PS pour le second tour est un succès.

L’union avec les écologistes et la liste PCF-LFI ne faisant aucun doute, elle se projette dès ce soir pour le second tour :

« Il faut convaincre les électeurs d’aller déloger Laurent Wauquiez ».

Jean-François Débat, maire de Bourg-en-Bresse et chef de l’opposition socialiste au conseil régional, livre une explication de texte :

« Sur le plan national, le pôle socialiste et écologique totalise 32% des voix au niveau national. On nous annonçait mort, on est toujours là. Le PS et les écologistes sont complémentaires. Nous ne sommes pas au niveau d’avant 2017 mais l’alliance de nos de formations pèsent toujours ».

Il ajoute :

« Bien sûr Laurent Wauquiez fait un score important dû à une prime au sortant, une forte abstention et une politique du chéquier qui a généré des obligés.
Mais aujourd’hui, comment fait-on pour changer la donne ? Il faut mobiliser les électeurs qui n’ont pas voté et ceux qui n’auront plus leur parti qualifié [en pensant aux électeur de la liste LREM menée par Bruno Bonnell, nldr]. »

La soupe à la grimace chez LREM

Avec un peu plus de 9% pour le moment, la suite des événements s'annonce compliquée pour Bruno Bonnell et ses soutiens. Pendant ce temps, Laurent Wauquiez caracole en tête, suivi des écologistes et du PS au coude à coude.

Au QG LREM, l'ambiance n'est pas à la fête. Sarah Peillon, porte-parole de la liste Bonnell, ne cache pas la déception générale :

« C'est sûr que pour l'instant il y a une part de déception, dans les derniers sondages on nous donnait 15%. La campagne s'est très bien passée, on était toujours bien accueillis, nos électeurs ne se sont pas mobilisés. »

Résultat définitif pour la commune de Aix-les-Bains :

Résultat définitif pour la commune de Meyzieu :

Résultat définitif pour la commune de Rillieux-la-Pape :

La campagne d'entre-deux-tours de Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez pourrait être le candidat qui affichera le meilleur score en France. "Il reste concentré", lâche-t-on au sein de son équipe de campagne. Le président sortant d'Auvergne-Rhône-Alpes peut se satisfaire de voir la candidate (Fabienne Grébert) placée en deuxième position à plus de trente points derrière lui.

"Les marqueurs pour Laurent Wauquiez seront les mêmes : la sécurité, la santé et la relocalisation", nous dit-on.

Le Rassemblement national, sur ce mode, passe donc en troisième position.

Résultat définitif pour la commune de Romans-sur-Isère :

Résultat définitif pour la commune de Annecy :

Résultat définitif pour la commune de Caluire-et-Cuire :

Résultat définitif pour la commune de Vienne :

Résultat définitif pour la commune de Villefranche-sur-Saône :

Pour Najat Vallaud-Belkacem, la "social-écologie n'a pas dit son dernier mot"

La candidate socialiste à la préfecture a d'ores et déjà annoncé son ralliement à la candidate Fabienne Grébert,en se plaçant derrière elle. Dans le match PS vs EELV, Najat Vallaud-Belkacem a donc perdu. Elle est annoncée à environ 11% des voix, contre environ 14% pour l'écologiste. "NVB" a voulu se montrer amicale, alors même que les négociations ne lui sont pas favorables :

"Je l'apprécie et j'aurai plaisir à faire campagne à ses côtés".

Najat Vallaud-Belkacem entourée par une nuée de journalistes. ©Eric Soudan pour Rue89Lyon

Résultat définitif pour la commune de Valence :

Résultat définitif pour la commune de Saint-Martin-d'Hères :

Bruno Bonnell (LREM) déception et campagne présidentielle en ligne de mire

Le candidat du parti présidentiel n'a pas caché ce dimanche 20 juin une certaine "déception". À cette heure de la soirée, il estime (espère) qu'il passera la barre des 10% des voix qui lui permettra de se maintenir pour un second tour. S'il ne la dépassait pas, il serait alors disqualifié, car il n'envisage aucune alliance. A cette heure, il reste à 9,6% des voix.

"C'est bizarre quand même cette question ! Je ne m'allierais avec personne car ce serait renier ce que j'ai dit et ce que j'ai fait avec toutes les personnes engagées dans cette campagne."

Pour lui, il s'agit donc de se lancer de nouveau sur le terrain, "pour le Président [Emmanuel Macron], pour les élections présidentielles et les législatives, voire les métropolitaines".

Bruno Bonnell, candidat LREM, à la préfecture du Rhône. Il se dit "déçu" mais ça n'empêche pas de rigoler un coup. ©Eric Soudan pour Rue89Lyon.

Bruno Bonnell a exprimé des regrets pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes :

"Elle sera présidée encore six ans par quelqu'un qui ne s'occupe pas de développement économique. C'est comme ça, c'est la vie."

Il a même lâché :

"Je souhaite bon courage à la Région."

Résultat définitif pour la commune de Bron :

Fabienne Grébert (EELV) : « Ce soir nous pouvons renverser le clientélisme »

La candidate écologiste a fait mine d'y croire même si les jeux semblent faits pour la victoire finale. Les écologistes ont toutefois remporté leur face-à-face avec les socialistes. En réaction à l’abstention, la candidate EELV s'est fendue d'un petit cours d’histoire sur le droit de vote.

« 2021, 65% des français refusent ce droit. Ils sanctionnent un système cynique ou tout est écrit d’avance. Ce soir rien n’est joué. Ce soir nous pouvons renverser le clientélisme. Nous pouvons changer la donne en aura. »

« Nous devons aux abstentionnistes de nous unir pour montrer que nous contournerons ce système politique. Pour leur offrir une alternative politique, pour la justice sociale, pour le climat... Pour ne pas laisser la région à la droite extrême et à la droite du RN. »

« Nous avons besoin de vous qui voulez respirer dans la vallée de l’Arve comme à Villeurbanne. Vous qui ne voulez pas être fichés par la reconnaissance faciale. Vous qui voulez un avenir. »

Résultat définitif pour la commune de Montluçon :

Résultat définitif pour la commune de Saint-Priest :

La nuit des négociations entre les trois listes de gauche dans deux lieux différents

Selon nos informations, les écologistes ont réservé un appart-hôtel à la Part-Dieu alors que le PS et le PCF vont se retrouver dans un hôtel du 2e arrondissement de Lyon.

Deux lieux pour des négociations qui vont durer toute la nuit et peut-être un peu plus pour fusionner les 3 listes.

Comme pour les élections métropolitaines et municipales à Lyon, les écologistes vont assurer le leadership.

Avec un lieu de négociation à proximité bureau du président de la Métropole, on sait qui aura le dernier mot chez les écologistes dans la constitution de la liste pour le second tour : Bruno Bernard.

Chez les écologistes on chante « C'est la lutte finale !»

Les écologistes derrière Fabienne Grébert sont en passe de gagner leur match face aux socialistes. Grégory Doucet, maire EELV de Lyon, était au QG des écologistes ce soir où on partageait quelques bières. Et où on chantait « C'est la lutte finale ! »

QG écologistes régionales
Militants écologistes au QG des élections régionales 2021 à Lyon. Photo OM/Rue89Lyon
QG écologistes régionales
Militants écologistes au QG des élections régionales 2021 à Lyon. Photo OM/Rue89Lyon
Grégory Doucet et Fabienne Grébert
Grégory Doucet dans les bras de Fabienne Grébert tête de liste écologiste aux régionales le soir du premier tour. Photo OM/Rue89Lyon

Résultat définitif pour la commune de Roanne :

Résultat définitif pour la commune de Vaulx-en-Velin :

Résultat définitif pour la commune de Vénissieux :

Pour Andrea Kotarac du RN, les élections régionales sont un "premier tour des présidentielles"

Le candidat du Rassemblement national estime, avec sa troisième position annoncée, que le scrutin est "insincère". Pour lui, elle ne correspond pas aux sondages successifs de ces dernières semaines. En effet. L'ancien militant LFI qui claqué la porte pour rejoindre Marine Le Pen appelle à un "sursaut patriote".

Pour Andréa Kotarac, ces élections régionales doivent être considérées comme un "premier tour des élections présidentielles" -pas moins. Et pour taper fort, son objectif est donc de lutter contre toutes les "listes islamo-gauchistes".

Difficile pour le RN de batailler dans ces conditions. Son électorat habituel a lui aussi boudé les urnes. Comme tous·tes les autres candidat·es il appelle donc les abstentionnistes à se mobiliser dimanche 27 juin.

Andréa Kotarac, dépité à la préfecture du Rhône. ©Eric Soudan pour Rue89Lyon

Résultat définitif pour la commune de Sainte-Foy-lès-Lyon :

Résultat définitif pour la commune de Annemasse :

Résultat définitif pour la commune de Firminy :

Résultat définitif pour la commune de Montélimar :

Chantal Gomez : « quelques milliers de voix de plus qu'en 2015 »

Avec 1,61% des voix, Chantal Gomez, tête de liste de Lutte ouvrière, enregistre un score légèrement plus élevé qu'aux élections régionales de 2015 (1,25%). Et ce malgré une abstention massive.

« Cette abstention était prévisible, elle marque le dégoût des classes populaires pour ces politiques qui se succèdent. On a quand même quelques milliers de voix de plus qu'en 2015. Dans ce contexte, des travailleurs conscients se sont déplacés car ils n'ont pas du tout l'intention de faire les frais de cette crise. »

Quant aux écologistes, qui grimpent dans les résultats avec 15% pour Fabienne Grébert d'après les dernières estimations, la candidate Lutte ouvrière estime que ce sont « des politiciens comme les autres ».

Résultat définitif pour la commune de Voiron :

André Kotarac (RN) rejette la faute sur le gouvernement

Andréa Kotarac, tête de liste du Rassemblement National, ferait environ 10 points de moins que la liste FN de Christophe Boudot en 2015. Au micro de France 3, il a rejeté la faute sur le gouvernement et le président sortant :

« Ce qui est net c'est l'abstention. C'est un triste jour pourla démocratie. Le gouvernement a tout fait pour que l'abstention soit forte. Les professions de foi ne sont pas arrivées partout. Alors que dans le même temps le clientélisme de Laurent Wauquiez a fonctionné et il a pu faire envoyer des courriers de soutien par des maires. Il y a un second tour et le RN est qualifié »

Cécile Cukierman (PCF) : "que la diversité de la gauche soit représentée à la Région"

Avec un peu plus de 5% des voix (selon les dernières estimations), la tête de liste PCF-LFI, Cécile Cukierman s'est montrée satisfaite de son résultat :

"Je reproduis mon score d'il y a six ans alors que la gauche recule dans la région".

Avec plus de 5%, la sénatrice communiste peut en effet, comme en 2015, fusionner avec les autres listes de gauche qui ont fait plus de 10%, PS et EELV :

"Il faut que toute la diversité de la gauche soit représentée à la Région. Ce serait désastreux si certains [en parlant du PS ou d'EELV, ndlr] jouent à des jeux politiciens. Il faut prendre de la hauteur et tous se retrouver pour le second tour ".

Cécile Cukierman, tête de liste PCF-LFI

Résultat définitif pour la commune de Cournon-d'Auvergne :

Le président écologiste de la Métropole, Bruno Bernard, s'est montré particulièrement satisfait de la deuxième position annoncée, à ce stade du dépouillement des bulletins, de la candidate EELV Fabienne Grébert (derrière Laurent Wauquiez, à environ 14% des voix). Dans les salons de la préfecture du Rhône, il a pu apprécier ce que prédisent les 100 premiers bulletins de vote à Villeurbanne : la liste écologiste en tête dans la ville voisine de Lyon. Pour Bruno Bernard, la campagne s'est faite de manière "très bizarre", dans "l'incompréhension de ce que sont les Régions".

"Je me demande ce qu'a proposé Laurent Wauquiez qui concerne vraiment la Région et ses compétences."

En l'état, la liste écologiste est donc positionnée devant ses partenaires du Parti socialiste et du PC-LFI. Les négociations avec les équipes de Najat Vallaud-Belkacem et Cécile Cukierman démarrent donc dès ce soir et seront favorables aux écologistes. Le président de la Métropole n'a pas voulu trompetter sur la question, estimant qu'il allait falloir "respecter tout le monde".

Vers un grand chelem de la droite et du centre-droit ?

En 2015, la droite et le centre largement désuni, avaient permis la victoire de la gauche dans le canton de l'Arbresle. Perdant ainsi les deux seuls sièges de l'assemblée départementale.

Cette année, on se dirige vers un grand chelem pour la droite et le centre-droite. Dans le canton de l'Arbresle, le binôme de la sortante Sheila McCarron arriverait en troisième position et selon les résultats définitifs possiblement pas qualifié pour le second tour. Le droite et l'union du centre et de la droite s'affronteraient au second tour.

Ailleurs, l'union de la droite et du centre de la majorité sortante est très largement en tête. C'est le cas dans le canton de Villefranche-sur-Saône, de Vaugneray, de Thizy-les-Bourg et de Tarare. Christophe Guilloteau, président sortant du conseil départemental du Rhône, est en bonne voie pour être réélu dans son canton de Brignais.

Ils pourraient être élus dès le premier tour. Mais il faudra attendre les résultats définitifs. Notamment pour mesurer l'abstention et s'assurer que les binômes ayant recueilli plus de 50% des voix représentent bien au moins 25% des inscrits.

Résultat définitif pour la commune de Rive-de-Gier :

Résultat définitif pour la commune de Vichy :

Résultat définitif pour la commune de Montbrison :

Résultat définitif pour la commune de Annonay :

Résultat définitif pour la commune de Ecully :

Laurent Wauquiez à 48% après 60% des bulletins dépouillés

À plus de la moitié des bulletins de vote dépouillés en Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, président sortant et candidat Les Républicains, dépasse les 48% de voix en sa faveur. Il n'a pas attendu davantage pour prendre la parole depuis un bar de Lyon et afficher sa satisfaction ("un choix net pour un cap clair", des "valeurs" pour la Région, partagées également). Il a toutefois appelé les abstentionnistes à se rendre aux urnes dimanche 27 juin, date du second tour de ces élections régionales. Il faudra attendre plus tard dans la soirée pour connaître les scores définitifs.

Résultat définitif pour la commune de Oyonnax :

Laurent Wauquiez : "un choix net pour la sécurité"

Grand gagnant de ce 1er tour avec entre 44% et 49% des voix (selon les premières estimations, le président sortant d'Auvergne-Rhône-Alpes a fait une première déclaration.

"Avec mon équipe, nous avons proposé un projet clair : la sécurité. Le choix est net".

Comme pendant sa campagne, Laurent Wauquiez a re-déroulé son programme :

"Une Région bien gérée avec la préférence régionale. C'est un choix net, celui d'agir fermement contre l'insécurité. Nous continuerons demain. Vous pouvez compter sur nous".

Bruno Bonnell (LREM) : "Bien sûr je suis déçu mais nous serons au second tour"

Pour l'heure, le candidat LREM le député Bruno Bonnell serait sous la barre des 10% et pas qualifié pour le second tour. Au micro de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes il assure que rien n'est joué :

« On va attendre la fin de la soirée. Mais bien sûr je suis déçu. Je suis surtout déçu par l'abstention. Ce soir j'ai mal à ma démocratie en Auvergne-Rhône-Alpes. On voit que la prime au sortant est exagéré. Au moins cela écrase le Rassemblement National qui se retrouve à sa juste place. Mais nous serons au second tour »

Premières tendances à 20h : le carton annoncé de Laurent Wauquiez

Selon les premières estimations dévoilées sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes :

  • Laurent Wauquiez (LR) : 43,7% des suffrages
  • Fabienne Grébert (EELV) : 14%
  • Andréa Kotarac (RN) : 12,9%
  • Najat Vallaud-Belkacem (PS et alliés) : 11,6%
  • Bruno Bonnell (LREM) : 9%
  • Cécile Cukierman (PCF-LFI) : 5%
  • Chantal Gomez (Lutte Ouvrière) : 1,7%
  • Shella Gill (Union Essentielle) : 0,7%
  • Farid Omeir (Union des démocrates musulmans français) : 0,5%

Le gros problème des professions de foi

Dans plusieurs bureaux de vote de Lyon, les présidents ont noté dans les PV que de nombreux électeurs ont déclaré qu'ils n'avaient pas reçu les professions de foi. Un président d'un bureau de vote dans le 7ème arrondissement :

"Certains électeurs ont découvert ce dimanche qu'il y a une élection. Les professions de foi jouent le rôle de piqûre de rappel. Ce qui peut expliquer aussi l'énorme taux d'abstention ".

Et d'ajouter :

"Ça va alimenter le tous pourri et le complotisme".

Lire notre article sur le sujet.

23% de participation à 17 heures dans le Rhône

Le taux de participation aux élections, départementales et régionales, reste sensiblement bas, ce dimanche 20 juin, date du premier tour de vote. Dans le Rhône et la Métropole de Lyon, il est de 22,80% à 17h. Il est encore plus bas qu'à l'échelle nationale (26,7%).

Les bureaux de vote sont ouverts dans les grandes villes jusque 20h, et jusque 18h dans les communes plus petites.

À peine 12% de participation à midi à Lyon et dans le Rhône

À midi, la participation aux élections départementales et régionales s'élevait à 11,86% dans le Rhône et la Métropole de Lyon. Il était de 17,95% en 2015. Le taux de participation national s'élève lui à 12,22% des inscrits.

Rappelons que la Métropole de Lyon n'est pas concernée par les élections départementales. Dans le reste de la région, la participation est en baisse par rapport à 2015.

À midi, c'est en Ardèche que le taux de participation était le plus fort (16,72% des inscrits). C'est en Haute-Savoie qu'on s'était le moins déplacé au bureau de vote avec un taux de participation de 10% des inscrits.

En Auvergne-Rhône-Alpes, des résultats aux régionales courus d’avance ?

Quels sont les autres enjeux de ces élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes ?

À en croire les sondages, la victoire finale ne devrait pas échapper au président sortant, le LR Laurent Wauquiez. Toujours animé d’une ambition nationale et présidentielle, son score sera toutefois analysé à la lumière de son possible nouveau destin national. Lui, l’ancien ministre de François Fillon et Nicolas Sarkozy.

Pour ce premier tour, une large union de la gauche ne s’est pas opérée en Auvergne-Rhône-Alpes. Le Parti Socialiste, principale force de gauche de l’hémicycle régional, a rallié quelques petites formations à lui. Forts des résultats des élections municipales et métropolitaines de 2020 dans la région, les écologistes ont décidé de partir seuls au premier tour. Même s’ils ne comptent que quatre élu·es sortant·es. Le Parti Communiste et La France insoumise ont toutefois fait liste commune.

Au second tour, la liste socialiste et celle des écologistes devraient, en cas de qualification, parvenir à s’unir. Le premier tour servira donc de « primaires » afin de savoir autour de quelle force se fera l’union. Des résultats qui détermineront également la répartition des sièges. Le Parti socialiste espère, à défaut de reprendre la région, rester la principale force de gauche au conseil régional.

Le Rassemblement National tentera lui de conserver voire d’augmenter sa présence actuelle. Il compte actuellement 34 élu·es régionaux en Auvergne-Rhône-Alpes. Les sondages indiquent jusqu’ici qu’il lui sera difficile d’y parvenir.

Les enjeux thématiques de ces régionales 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes

La campagne, comme ailleurs, a beaucoup tourné autour du thème de la sécurité. Et bizarrement, la question de la ligne de train Lyon-Turin n’a pas été centrale. Alors même que certains partenaires du second tour, comme les socialistes et les écologistes, ne sont pas sur la même ligne.

Malgré tout, d’autres thèmes, plus en correspondance avec les compétences de la région, ont (timidement) émergé. C’est le cas notamment des transports. Notamment autour de la mise en place qu’un quasi-serpent de mer : le RER à la Lyonnaise. Dans la foulée des élections métropolitaines de 2020 où les écologistes, désormais à la tête de la Métropole de Lyon, ont remis le sujet sur la table. Beaucoup de candidats se sont engagés sur le sujet. Dont le président sortant, Laurent Wauquiez. Ses adversaires en ont profiter pour rappeler qu’il avait été peu actif sur le sujet jusqu’ici.

Dans une période de crise sanitaire et économique, certains candidats ont insisté sur la formation professionnelle. Un terrain jugé abandonné et mis à mal par les adversaires de Laurent Wauquiez. La santé occupe également une bonne place dans les programmes. À grands de renforts de promesses de dizaines ou centaines de création de maison de santé ou de parcours de soin pour les séquelles du Covid.

L’écologie semble avoir eu du mal à s’incarner dans cette campagne. Elle transpire toutefois en filigrane de certains programmes, parfois englobée dans de grands plans à plusieurs milliards d’euros.

Les candidats aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes

La répartition des sièges à l’assemblée du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes

La majorité sortante de Laurent Wauquiez compte 113 sièges sur les 204 de l’assemblée du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes. Sa formation, Les Républicains, domine largement la majorité (60 sièges) composée par ailleurs d’élu·es Modem (11 en 2015), UDI (21 sièges) et autres divers droite (20 sièges).

À gauche, les socialistes dominent l’opposition de gauche au conseil régional (26 sièges sur 57). Une opposition formée d’élu·es d’ EELV (4), du Parti Radical de Gauche (5), du PCF (7), du Parti de Gauche (3 sièges en 2015) et autres divers gauche (14 sièges). Le Rassemblement National compte actuellement 34 sièges.

Article actualisé le 21/06/2021 à 11h05
L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal
Bertrand Enjalbal
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Covid : la quatrième vague bien installée à Lyon et dans le Rhône

par Bertrand Enjalbal. 326 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Plus de trains et moins de com’ : des usagers de TER interpellent Laurent Wauquiez

par Elena Do. 462 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Vaccination obligatoire des soignants : grève annoncée dans un hôpital à Lyon

par Rue89Lyon. 676 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×