Coronavirus à Lyon : annulations en chaîne mais premier tour des élections maintenu
Actualité  Société 

Coronavirus à Lyon : annulations en chaîne mais premier tour des élections maintenu

actualisé le 14/03/2020 à 12h13

La semaine avait commencé avec une limitation de l’espace public à 1 000 personnes. En fin de semaine, on finit à moins de 100 personnes et des écoles fermées dès ce lundi 16 mars. Les annonces tombent très vite et pour s’y retrouver, voici un bilan des conséquences de l’épidémie de coronavirus, à Lyon.

Le bilan le plus récent dressé par l’ARS recense 416 cas de contamination et dix décès (lundi 9 mars, l’Agence Régionale de Santé annonçait trois décès dans la région et 182 cas contaminés).

Lors d’un point presse donné à la préfecture vendredi 13 mars, le directeur de l’ARS, le Dr. Jean-Yves Grall a précisé que les cas étaient répartis différemment selon les départements. Ainsi dans l’Allier, le premier cas a été recensé jeudi 12 mars tandis que le Rhône ou la Haute-Savoie sont les départements de la région les plus touchés. Chacun recense presque une centaine de cas (115 dans le Rhône, 92 en Haute-Savoie). Ces bilans évoluent très rapidement et le directeur a reconnu qu’ils étaient sous-évalués:

« Un certain nombre de cas sont pris en charge à domicile, tout le monde n’a pas de diagnostic biologique et systématique donc il y a surement plus de cas. Je rappelle malgré tout que pour 85% des cas, la maladie est bénigne. »

Cette semaine reste marquée par l’annulation des évènements culturels et sportifs. Les conséquences économiques ne se font pas attendre. Alors que les décisions tombent, on s’organise et on rentre progressivement en phase de confinement. Retour sur cette semaine de transition.

Lundi 9 mars : une rentrée sous surveillance

Alors que dans certaines régions comme dans l’Oise, les écoles restent fermées, la rentrée à Lyon se déroule sous surveillance. Les mesures de précaution sont rappelées, affichées dans l’espace public et des messages sont même diffusés sur les radios. L’occasion pour certains médias de mettre en avant le manque d’hygiène sanitaire au sein de certains établissements.

Avec l’annonce la veille de la réduction de la jauge à 1 000 personnes, l’annulation des meetings politiques se poursuit. C’est le cas de celui d’Europe-Ecologie-Les Verts prévu le jeudi 12 mars à Villeurbanne. Cédric Van Styvandeal de « Villeurbanne en commun » lui maintient le sien prévu le lendemain soir, tout comme Sandrine Runel, candidate PS à l’élection municipale de la ville de Lyon, prévu le mercredi soir. Les candidats LR Etienne Blanc aux municipales et François-Noël Buffet à la métropole s’inspirent de l’initiative de la liste de Bruno Bonnell et d’Emmanuelle Haziza, têtes de liste pour la métropole sur la circonscription de Villeurbanne et programment leur e-meeting, le lundi soir.

Mardi 10 mars : des consignes pour garantir le vote malgré le coronavirus

Quelques jours restent avant le premier tour du scrutin mais la campagne municipale est maintenant noyée sous l’actualité liée au coronavirus.

Afin que le vote se passe bien, le gouvernement fait passer une circulaire aux maires pour que l’organisation des bureaux de vote respecte les mesures sanitaires. Les électeurs sont invités à apporter leur propre stylo, une distance de sécurité d’un mètre doit être respectée entre les votants, des points d’eau pour se laver les mains devront être prévus… Un parcours du combattant s’annonce.

Si bien qu’on craint les risques d’abstention, notamment au sein de la population la plus âgée. C’est pourquoi les partis redoublent d’effort pour récupérer de précieuses procurations.

En parallèle, la région assure de son soutien aux acteurs économiques. En effet, le président de région Laurent Wauquiez, en visite à La Balme en Sillingy en Haute-Savoie promet des mesures pour que la baisse d’activité n’affecte pas trop durement les commerces, les artisans et les professions libérales. Il compte généraliser ces mesures à l’ensemble de la région. La métropole met aussi de son côté des mesures de soutien au tissu économique local.

Mesures économiques de soutien de la part de la métropole de Lyon

La métropole de Lyon apporte son soutien aux acteurs économiques face au ralentissement de l’activité dû au coronavirus.

Mercredi : reports et annulations en cascade à cause du coronavirus

L’arrêt ministériel annoncé dans la soirée de dimanche qui baisse la jauge à 1 000 personnes marque un coup dur pour le milieu de la culture. Les boîtes d’évènementiel tentent de s’organiser comme elles peuvent pour réduire l’impact économique.

Certains réussissent à trouver des compromis en bloquant la billetterie à 1 000 entrées ou en reportant les évènements. C’est par exemple le cas des concerts d’Iggy Pop, prévu le 3 avril et reporté le 13 septembre ou de M, prévu le 29 mai et reporté au 29 septembre. Le Lyon bière festival est aussi reporté. La 5ème édition devait se tenir à La Sucrière à Lyon le week-end du 11 et 12 avril est reportée au 31 octobre et 1er novembre.

D’autres n’ont pas cette chance. Ainsi, Mediatone, boîte de diffusion historiquement lyonnaise doit annoncer la mort dans l’âme l’annulation du festival Reperkusound. De même, plusieurs concerts à l’auditorium de Lyon sont annulés. Les acteurs culturels lancent un appel pour obtenir le soutien de l’action publique.

Le milieu du sport est également touché.  Un joueur de la « Juve » est détecté positif au coronavirus. A la suite de cela, l’UEFA, organisatrice de la Ligue des Champions prend la décision de reporter les matchs de la semaine du 16 mars. Dommage pour l’Olympique Lyonnais qui devait jouer son match retour contre la Juventus de Turin afin de pouvoir se qualifier en quart de finale.

En France, deux jours plus tard, la Ligue 1 et la Ligue 2 qui sont également suspendues. Mais il n’y a pas que le foot; NBA, ski, Tournoi des 6 nations… tout le monde est concerné.

Jeudi : Des annonces qui viennent d’en haut pour lutter contre le coronavirus

Le milieu médical lyonnais continue de se mobiliser pour trouver un remède à ce virus. La société lyonnaise bioMérieux met à disposition des services de santé le premier de ses trois tests de diagnostic du coronavirus. On apprend que l’étude clinique sur les traitements sera pilotée à Lyon. Il faut dire que le laboratoire universitaire lyonnais VirPath est actif depuis le début de l’épidémie pour trouver un traitement.

Dans le Rhône, l’ARS annonce quatre nouveaux décès. Deux personnes décédées, âgées de 87 et 90 ans, résidaient dans l’EHPAD les Aurélias de Pollionnay. Les deux autres décès concernent des patients de l’unité de soins longue durée de l’hôpital Antoine Charial, qui avaient été confirmés positifs au COVID-19, en début de semaine. Le bilan s’alourdit avec en tout 333 cas confirmés dont 87 dans le Rhône.

En soirée, l’allocution du président de la République met en place des mesures fortes. Les élections municipales et métropolitaines pourront avoir lieu. Les écoles cependant fermeront à partir du lundi suivant.

Vendredi : la jauge à 100 personnes pour éviter la propagation du coronavirus

A Lyon comme ailleurs, les institutions s’organisent pour pouvoir mettre en application les mesures annoncées la veille. La ville de Lyon rappelle que le système public sera assuré. Elle permet le télétravail et organise avec des associations des gardes d’enfants pour le personnel mobilisé.

Alors que la grève pour le climat bat son plein malgré une fréquentation basse, le premier ministre Édouard Philippe annonce la baisse de la jauge à 100 personnes. Ce ne sont plus seulement les évènements culturels et sportifs qui sont concernés. La Marche pour le climat prévue le lendemain est annulée. Les bars, restaurants, cinémas doivent également réduire la voilure. Progressivement, à Lyon comme ailleurs, on se dirige vers le confinement.

 

 

L'AUTEUR
Aurélie Loek

En BREF

Covid-19 : en Savoie le nombre de patients hospitalisés explose en octobre

par Bertrand Enjalbal et Colin Revault. 2 422 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19  : en Haute-Savoie, la fin de l’« exception sanitaire  » ?

par Colin Revault. 7 863 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, un rassemblement en hommage au professeur décapité

par Rue89Lyon. 2 743 visites. 4 commentaires.