Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Entre Najat Vallaud-Belkacem et Laurent Wauquiez la guerre sur Wikipédia
Politique 

Entre Najat Vallaud-Belkacem et Laurent Wauquiez la guerre sur Wikipédia

par Oriane Mollaret.
Publié le 14 avril 2021.
Imprimé le 24 septembre 2021 à 22:57
1 363 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À l’approche des élections régionales maintenues en juin 2021, plusieurs candidats ont vu leurs pages Wikipédia être enjolivées ou au contraire vandalisées par des internautes anonymes. Dont celles de Laurent Wauquiez et de Najat Vallaud-Belkacem.

En pleine crise sanitaire, la campagne pour les élections régionales maintenues et fixées aux dimanches 20 et 27 juin prochains ne peut se faire quasi que sur le net. Les candidat·es et leurs soutiens l’ont bien compris. Les pages Wikipedia des têtes de liste, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes comme dans le reste de la France, subissent les assauts répétés d’internautes (ou de militants) souhaitant supprimer un événement fâcheux ou en enjoliver un autre.

À Lyon, le journaliste Moran Kerinec a décortiqué pour Numerama les pages Wikipédia des 48 têtes de liste aux régionales qui en possèdent une. Un tiers d’entre elles ont déjà été caviardées. Le caviardage consistant à la suppression et, par extension, à l’ajout, de texte gênant dans un article. Comment s’est pris le journaliste pour faire ce pertinent repérage ? 

Laurent Wauquiez insulté, calomnié et même supprimé

Ces pratiques peu reluisantes de caviardage en période de campagne électorale ne sont pas nouvelles. Lors des élections législatives de 2012 déjà, les pages Wikipédia de certain.es candidat.es avaient été trafiquées. Par curiosité, Moran Kerinec est donc allé jeter un œil à celles de deux candidat.es de la région Auvergne-Rhône-Alpes, figures de la campagne, Laurent Wauquiez et Najat Vallaud-Belkacem. 

« Sur la page de Laurent Wauquiez, j’ai remarqué une modification étrange dans l’historique. Le 8 décembre, une adresse IP non inscrite sur Wikipédia et localisée à Vincennes avait rajouté 9856 signes à la page. Il s’agissait en fait d’un chapitre entier s’intitulant « Controverses et affaires judiciaires ». »

Moran Kerinec, journaliste

Le chapitre en question est loin d’être flatteur pour Laurent Wauquiez : l’internaute a listé toutes les affaires judiciaires le concernant et fustige son « opportunisme politique » ainsi que le « clientélisme politique » dont il ferait preuve. 

Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne- Rhône-Alpes lors de ses voeux 2019. Le 28 janvier 2019 au musée des Tissus et des Arts Décoratifs. ©MG/Rue89Lyon
Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne- Rhône-Alpes lors de ses voeux 2019. Le 28 janvier 2019 au musée des Tissus et des Arts Décoratifs. ©MG/Rue89Lyon

Des personnes engagées sur Wikipédia veillent

Pour identifier ces différentes modifications sur la page Wikipédia d’un candidat, rien de plus simple, explique Moran :

« Sur la page Wikipédia, il suffit de cliquer sur « voir l’historique » en haut à droite. On a une longue liste avec tous les ajouts ou les suppressions faites par les internautes. Ceux dont le nom s’affiche en bleu sont des Wikipédiens sûrs, engagés sur Wikipédia et qui participent souvent. Les noms en rouge sont ceux qui participent rarement et qui n’ont pas de fiche. Il y a aussi des séries de chiffres, ce sont les adresses IP des internautes qui ont fait des modifications sans s’inscrire. »

Ainsi, pas plus tard que le 2 avril dernier, une adresse IP a souhaité préciser que Laurent Wauquiez était « un menteur invétéré ». Si l’on remonte un peu dans le temps, le 6 novembre 2018, un internaute a tout simplement supprimé la page Wikipédia entière, ne laissant que « Wauquiez, pire président de France ».

Heureusement, les Wikipédiens veillent au grain. Ces modifications grossières ont été annulées dans les minutes suivantes. 

Des fleurs pour Najat Vallaud-Belkacem

Parfois, le caviardage se fait moins évident. Moran Kerinec a découvert que l’internaute utilisant l’adresse IP localisée à Vincennes avait également apporté des modifications sur la page Wikipédia de Najat Vallaud-Belkacem, tête de liste du PS en Auvergne-Rhône-Alpes et donc rivale de Laurent Wauquiez.

Sur la page de Najat Vallaud-Belkacem, pas d’ajouts calomnieux mais de nombreux passages lissés pour présenter la candidate sous son meilleur jour.

Par exemple, son passage dans l’émission « Le Supplément », en 2016, face au président de Barakacity, Idriss Sihamedi, qualifié de « musulman salafiste qui refuse de serrer la main des femmes et de condamner le État islamique », est ainsi décrit : « presque unanimement critiquée et jugée comme molle, manquant de fermeté, voire inexistante ». C’est devenu : « est critiquée comme manquant de fermeté, voire inexistante par des membres de l’opposition ».

L’IP anonyme a surtout ajouté en défense de la candidate : « Najat Vallaud-Belkacem réaffirme par la suite qu’elle condamne les positions de son interlocuteur. Il lui a semblé à ce moment-là inutile de débattre avec des personnes dont l’idéologie se situe en dehors du champ républicain, cela donnant du crédit à leur parole ».

Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne au premier tour des élections législatives ©HH/Rue89Lyon

Qui se cache derrière ces caviardages ?

Pour certain·es candidat.es, Moran Kerinec est parvenu à identifier les personnes en chair et en os qui se cachent derrière les pseudos et les adresses IP. Comme ces deux communicantes de l’agence Gantzer, qui ont utilisé leurs vrais noms et prénoms accolés en guise de pseudo.

« Je prends les pseudos Wikipédia et je regarde où ils ont déjà été utilisés avant, souvent sur Twitter. Je retrouve les internautes grâce à leur non-discrétion et à la bêtise humaine. »

Moran Kerinec, journaliste

Concernant l’internaute déterminé à descendre Laurent Wauquiez au profit de Najat Vallaud-Belkacem, Moran Kerinec a fait chou blanc. Pour le moment, car il est tout de même arrivé à le ou la localiser, à une adresse précise du 5ème arrondissement de Paris.

Article actualisé le 03/05/2021 à 11h40
L'AUTEUR
Oriane Mollaret
Oriane Mollaret

En BREF

Des enseignants de l’académie de Lyon en grève ce jeudi

par Rue89Lyon. 321 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, quatre manifestations contre le pass sanitaire ce samedi

par Pierre Lemerle. 1 437 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le Lyon Street Food Festival, un tour du monde culinaire ce week-end

par Rue89Lyon. 330 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×