Habillage
Espace membre Publier une
annonce légale
Élections à la Métropole de Lyon : qui sont les candidats dans votre circonscription ?
Politique 

Élections à la Métropole de Lyon : qui sont les candidats dans votre circonscription ?

actualisé le 21/02/2020 à 16h34

[Article régulièrement mis à jour] En 2020 (é)lecteurs grands lyonnais, vous allez voter deux fois. Aux élections municipales de votre commune et aux élections métropolitaines. C’est une première.

Derrière la guerre intestine entre Gérard Collomb et David Kimelfeld, l’ancien et l’actuel président de la Métropole de Lyon, il y a des listes à constituer dans les 14 circonscriptions du territoire. Qui sont les candidats près de chez vous ?

Signalez-nous/vous !

L’objectif ici est d’être le plus exhaustif possible. Et de présenter l’ensemble des candidatures et investitures officialisées au fil du temps pour les élections à la Métropole de Lyon. Cette page et le contenu seront donc mis à jour régulièrement. Si nous avons oublié des (vos) candidatures ainsi que pour celles à venir, n’hésitez pas à nous le signaler en commentaire de cet article ou bien à hello@rue89lyon.fr

Ces élections métropolitaines sont nouvelles. Du moins, le scrutin au suffrage universel direct est une première. Avant de découvrir les têtes de listes et candidat-e-s, peut-être vous demandez vous encore pourquoi vous allez élire les conseillers métropolitains. Et surtout, comment ce scrutin se déroule et dans quelle partie du territoire de la Métropole de Lyon vous vous trouvez. Voici les réponses à vos éventuelles questions.

Les élections à la Métropole de Lyon, comment ça marche ?

Je vote dans quelle circonscription de la Métropole de Lyon moi ?

Si vous savez situer votre commune sur une carte, leurs jolis petits noms sont ici (survolez les circonscriptions pour voir le détail des communes) :

Deux candidatures se revendiquant d’En Marche

La situation des sortants accapare l’attention depuis que Gérard COLLOMB est revenu à Lyon. Son départ n’était pas prévu. Avant 2017, il présentait alors David KIMELFELD comme son dauphin pour la mairie de Lyon quand lui irait briguer la Métropole de Lyon. Devenu ministre de l’Intérieur, il a dû confier son mandat de maire de Lyon mais aussi de président de Métropole de Lyon. Ce dernier revenant alors à celui à qui il souhaitait initialement laisser la Ville de Lyon.

Gérard Collomb n’est pas revenu mettre tranquillement les pieds dans ses pantoufles lyonnaises. Les deux intérimaires ont pris goût à son absence. Certains alliés politiques ou d’opposition aussi d’ailleurs. David Kimelfeld, marcheur dans la roue de son mentor, a tenté de convaincre. Persuadé qu’il incarnait davantage l’image du parti présidentiel. Las, Emmanuel Macron a préféré donner l’investiture à celui qui fut un des premiers à croire en sa candidature. Depuis lundi 14 octobre, Gérard Collomb est donc officiellement le chef de file de La République en Marche (LREM) pour les élections à la Métropole de Lyon.

Le parti se trouve d’ailleurs dans une situation inconfortable. David Kimelfeld, actuel président de la Métropole de Lyon, n’a pas renoncé pour autant. Il lance sa campagne sans l’onction (ni l’argent) de son parti. Le parti encore tout jeune se retrouve donc face à un problème de vieux (parti) : la dissidence.

On rappellera même que la situation est doublement cocasse : LREM a donné l’investiture à un Gérard Collomb qui encore récemment n’en voulait pas et l’a refusée à celui qui la voulait. À son retour à Lyon, Gérard Collomb est plutôt fâché avec son ancien poulain. La popularité du chef de l’État et du gouvernement qu’il vient de quitter sont en train de chuter et se profilent les « gilets Jaunes ». L’étiquette LREM, il n’en veut pas. Pour Gérard Collomb, la meilleure des marques reste Gérard Collomb. Même s’il n’utilisera probablement pas le logo du parti présidentiel pour la campagne à venir, il se satisfait donc de cette investiture.

Officiellement investi, il a d’ailleurs joué sa carte habituelle de l’ouverture. N’oublions pas qu’il a lancé alors qu’il était au gouvernement son association « Un temps d’avance », prévoyant de dépasser l’étiquette de son propre parti. Il a donc appelé au rassemblement, des socialistes au Modem, et tendu la main à David Kimelfeld. Une main tendue qui reste un peu molle. En réponse, David Kimelfeld lance officiellement sa campagne ce mercredi 16 octobre. Et le Parti socialiste, a appelé ses membres siégeant encore auprès de lui à démissionner du parti.

David Kimelfeld a par ailleurs reçu le soutien du groupe Synergies Métropole. Ce groupe politique de maires sans étiquette, de centre droit dans l’ensemble, assurent une majorité à Gérard Collomb puis David Kimelfeld depuis 2008. Ils feront donc listes communes dans certaines circonscriptions. Notamment, on l’imagine dans celle du Val de Saône où ils sont très implantés.

Ces maires et élus des Mont-d’Or et de l’Ouest lyonnais en majorité sont fâchés. Ils ne veulent pas du nouveau mode de scrutin qui ne leur assurera pas à tous d’être élu à la Métropole de Lyon. Chaque commune ne sera plus représentée par un élu. Ils ont donc progressivement lâché Gérard Collomb, qui a piloté la réforme. Pas tous, puisqu’un nouveau groupe d’une dizaine d’élus provenant de Synergies, soutiennent encore le maire de Lyon.

Les autres candidat-e-s ou chef(fe)s de file pour la Métropole

À droite, chez Les Républicains, la question est réglée depuis juillet 2019. C’est François-Noël BUFFET, sénateur et ancien maire d’Oullins, qui sera chef de file. Il avait notamment face à lui la candidature d’Alexandre Vincendet, maire de Rillieux-la-Pape et patron des LR du Rhône. Il rêve de cette Métropole de Lyon, qui penche politiquement à droite et que Gérard Collomb par le jeu d’alliances a su jusqu’à présent faire pencher de son côté. La division actuelle dans le camp de LREM peut-être un motif d’espoir pour lui.

Un de ses possibles partenaires, les centristes de l’UDI (Union des Démocrates et Indépendants), ont désigné leur chef de file. Ce sera l’actuel conseiller métropolitain Christophe GEOURJON.

Au Modem, tous les chef-fe-s de file dans les circonscriptions sont connus. Le patron du parti dans le Rhône, François-Xavier PENICAUD, patron du parti dans le Rhône, investi par ailleurs pour les municipales à Bron, a été désigné chef de file dans la Métropole. Il est en plus chef de file pour la circonscription Portes des Alpes qui comprend justement Bron. Mercredi 23 octobre, son parti a finalement investi Gérard Collomb, déjà investi par ailleurs par son parti LREM, pour la future présidence de la Métropole en cas de victoire.  Fouziya BOUZERDA, vice-présidente de la Métropole et cheffe de file aux municipales à Lyon, l’est également pour les élections métropolitaines. Tout comme le député du Rhône Cyrille ISAAC-SIBILLE. Au final, après les ententes avec La République en Marche (LREM), aucun d’eux n’est tête de liste. Pas même la présidente du Sytral.

Du côté d’Europe Écologie – Les Verts, c’est le conseiller métropolitain Bruno BERNARD qui a été désigné chef de file. Responsable des élections au sein de la direction nationale du parti, il était conseiller municipal de Villeurbanne jusqu’en 2014.

Quant au reste de la gauche, des socialistes aux insoumis, en passant par les communistes (à l’exception de la circonscription « Portes du Sud » comprenant Vénissieux), le flou a été total jusqu’à fin décembre. Ces partis étaient surtout occupés à échafauder des listes voire des alliances pour sauver leur principales villes (on pense à Villeurbanne pour le PS et Vénissieux pour le PCF).

Finalement, une importante majorité des militants lyonnais communistes et socialistes ont opté le 20 décembre pour l’« union de la gauche » qui regroupe outre le PCF et le PS, Génération.s, des insoumis, la Manufacture de la Cité, Nouvelle Donne, Place Publique. Cette « union » marche pour la candidature de Sandrine Runel à Lyon et de Cédric Van Styvendael à Villeurbanne. Et pour celle de Renaud PAYRE à la Métropole de Lyon. L’actuel directeur de Sciences Po Lyon avait initié cet été un large rassemblement à gauche intitulé « Madame Z » puis « Génération Z ». Il se fera sous la bannière de listes « Vivons vraiment Lyon » pour les municipales et « La gauche unie » pour les élections à la Métropole . Nathalie PERRIN-GILBERT et ses listes d’union « Lyon en commun » (Gram, La France Insoumise, GRS, Ensemble!) présentera des listes uniquement dans les circonscriptions lyonnaises.

Au Rassemblement National (ex-Front National), c’est Andrea KOTARAC qui sera le chef de file du parti. Transfuge de La France Insoumise, son départ du mouvement d’extrême-gauche avait fait grand bruit au printemps. Il était resté un temps conseiller régional d’Auvergne-Rhône-Alpes. Avant que le RN lui trouve un poste d’assistant parlementaire. Candidat pour le Parti de Gauche de Jean-Luc Mélenchon en 2014 dans le 8e arrondissement de Lyon, il avait alors face à lui Christophe BOUDOT, seul conseiller municipal du RN à Lyon.

Lutte Ouvrière a annoncé le constitution de listes. Olivier MINOUX sera le chef de file de la formation d’extrême gauche.

Les têtes de liste dans les 14 circonscriptions

Circonscription A « Lyon Ouest »

  • Liste Les Centristes : Christelle MADELEINE
  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Bertrand ARTIGNY
  • Liste Rassemblement National : Thibaut MONNIER
  • Liste LREM dissident « Ensemble avant tout » (David Kimelfeld  : Thomas RUDIGOZ
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Philippe MEUNIER
  • Liste LREM/Modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Gérard COLLOMB
  • Liste « Lyon en commun » : Adrien DRIOLI
  • Liste « La gauche unie » : Raphaël DEBÛ
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Anne-Marie CHAMBON

Circonscription B « Lyon Centre »

  • Liste Les Centristes : Denis BROLIQUIER
  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Fabien BAGNON
  • Liste Rassemblement National : Jean PERROT
  • Liste LREM dissident « Ensemble avant tout » (David Kimelfeld) : David KIMELFELD
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Marc DEGRANGE
  • Liste LREM/Modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Pierre CHAMBON
  • Liste « Lyon en commun » : Laurence BOFFET
  • Liste « La gauche unie » : Florestan GROULT
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Charly CHAMPMARTIN

Circonscription C « Lyon Sud »

  • Liste Les Centristes : Fabrice DESJAMES
  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Thomas DOSSUS
  • Liste Rassemblement National : Justine DUFOUR
  • Liste LREM dissident « Ensemble avant tout » (David Kimelfeld : Myriam PICOT
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Jean-Claude LASSALLE
  • Liste LREM/Modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Christophe GEOURJON
  • Liste « Lyon en commun » : Nathalie PERRIN-GILBERT
  • Liste « La gauche unie » : Renaud PAYRE
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Olivier MINOUX

Circonscription D « Lyon Sud-Est »

  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Nathalie DEHAN
  • Liste Rassemblement National : Agnès MARION
  • Liste LREM dissident « Ensemble avant tout » (David Kimelfeld) : Michel LE FAOU
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Stéphane GUILLAND
  • Liste LREM/Modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Louis PELAEZ
  • Liste « Lyon en commun » : Matthieu AZCUE
  • Liste « La gauche unie » : Sandrine RUNEL
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Marie-Christine PERNIN

Circonscription E « Lyon Est »

  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Isabelle PETIOT VASSELIN
  • Liste Rassemblement National : Raphaël BOULBES
  • Liste LREM dissident « Ensemble avant tout » (David Kimelfeld : Guy CORAZZOL
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Pierre BÉRAT
  • Liste LREM/Modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Carole BURILLON
  • Liste « La gauche unie » : Quentin PICARD
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Chantal HELLY

Circonscription F « Lyon Nord »

  • Liste Les Centristes : Laurence CROIZIER
  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Florence DELAUNAY
  • Liste Rassemblement National : Jacky COPEDE
  • Liste LREM dissident « Ensemble avant tout » (David Kimelfeld : Catherine PANASSIER
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Pascal BLACHE
  • Liste LREM/Modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Richard BRUMM
  • Liste Rassemblement National « Une métropole du bon sens » : Jacky COPEDE
  • Liste « Lyon en commun » : Martine SOUVIGNET
  • Liste « La gauche unie » : Arthur DUVIVIER
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Hélène RIVIÈRE

Circonscription G « Villeurbanne »

  • LREM : le député de la circonscription Bruno BONNELL avait annoncé qu’il est candidat à l’investiture pour être chef de file. Qu’il a finalement fini par ne plus attendre. Et il s’est lancé de son côté. De même que Prosper KABALO, actuel 1er adjoint à la mairie de Villeurbanne. Il a officiellement obtenu l’investiture du parti présidentiel pour les municipales dans la ville. Mais pour les élections métropolitaines, il a rejoint les listes de David Kimelfel, candidat LREM dissident. Le parti présidentiel n’a donc pour l’heure aucun candidat officiel sur cette circonscription mais déjà deux candidats dissidents.
  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Bruno BERNARD
  • Liste Rassemblement National « Une métropole du bon sens »: Michèle MOREL
  • Liste LREM dissident « Ensemble avant tout » (David Kimelfeld) : Propser KABALO
  • Liste LREM dissident « Villeurbanne au coeur » : Bruno BONNELL
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Dany MORSILLI
  • Liste « La gauche unie » (PS+PC+LFI) : Cédric VAN STYVENDAEL
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Nadia BOUHAMI
  • Liste UPR : Christian DADAT

Circonscription H « Rhône Amont »

La circonscription qui comprend notamment Vaulx-en-Velin, livre son lot d’incongruités au centre-gauche. Hélène Geoffroy, maire de la ville et conseillère métropolitaine, a déclaré ce 19 février sa candidature. Aussitôt, la liste de David Kimelfeld (LREM dissident) s’est rangée à ses côtés. La même Hélène Geoffroy, membre du Parti Socialiste, qui a obtenu le soutien de LREM pour les élections municipales dans sa ville. Le rassemblement de gauche « La gauche unie » (PS, PCF, Génération.s, Nouvelle Donne…) n’a pas annoncé de liste sur la circonscription. Mais une liste menée par des membres de certaines de ces formations sera bien présente malgré tout.

  • Parti Radical : Hervé BOCQUET (chef de file, dans l’attente d’un éventuel rassemblement)
  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Claire BROSSAUD
  • Liste Rassemblement National : Andrea KOTARAC
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Christophe QUINIOU (maire de Meyzieu)
  • Liste LREM/Modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Isabelle PERRIET-ROUX
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Thomas SPREUX
  • Liste PS (soutenue par David Kimelfeld) : Hélène GEOFFROY (maire de Vaulx-en-Velin)
  • Liste de gauche « Demain, Métropole citoyenne et solidaire » (avec des membres du PCF, de Génération.s…) : Nacer DENFIR

Circonscription I « Porte des Alpes »

  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Véronique MOREIRA
  • Liste Rassemblement National : Rémi BERTHOUX
  • Liste LREM dissident « Ensemble avant tout » (David Kimelfeld) : Françoise RITTER
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Gilles GASCON
  • Liste LREM/Modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Izzet DOGANEL
  • Liste « La gauche unie » : Jean-Michel LONGUEVAL
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Michel PIOT

Circonscription J « Portes du Sud »

La maire sortante de Vénissieux, Michèle PICARD, a été investie par son parti (PCF) sur la circonscription sur laquelle se trouve sa commune. La maire de Saint-Fons, Nathalie FRIER (sans étiquette) se représente aux prochaines municipales et ne serait pas contre mener une liste sur cette circonscription. L’élue appartient au groupe Synergie au conseil de la Métropole et fait partie de ceux qui sont restés fidèles à Gérard Collomb. Déjà candidat à la mairie de Vénissieux, le député Yves BLEIN a annoncé le 17 février sans grande surprise sa candidature aux élections métropolitaines. Il a, là aussi sans trop de surprise, reçu immédiatement le soutien de David KIMELFELD. Sa liste initialement annoncée fusionne donc avec celle d’Yves BLEIN.

  • Liste PCF : Michèle PICARD
  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Pierre ATHANAZE
  • Liste Rassemblement National : Damien MONCHAU
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Christophe GIRARD
  • Liste LREM/modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Nathalie FRIER
  • Liste centriste « Nous la Métropole avec Yves Blein » (soutenue par David Kimelfeld) : Yves BLEIN
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Jean-Noël DUDUKDJIAN

Circonscription K « Lônes et Coteaux »

Le sénateur François-Noël BUFFET a annoncé le 18 octobre qu’il est tête de liste dans cette circo qui comprend notamment Oullins dont il a été maire de 1997 à 2017. Jean-Luc DA PASSANO, maire d’Irigny ne briguera pas de nouveau mandat dans sa commune mais souhaite mener une liste pour la Métropole. Sous quelle bannière ou plutôt au service de qui ? Membre de la majorité sortante à la Métropole, il n’a pas officiellement « choisi son camp » entre Gérard Collomb et David Kimelfeld.

  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : François-Noël BUFFET
  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Jean-Pierre KOHLASS (conseiller régional)
  • Liste Rassemblement National : Antoine MELLIES
  • Liste « Ensemble avant tout » (David Kimelfeld) : Jean-Luc DA PASSANO
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : François-Noël BUFFET
  • Liste LREM/Modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Roland CRIMIER
  • Liste « La gauche unie » : Christiane CHARNAY
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Cécile FAURITE

Circonscription L « Ouest »

  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Hélène DROMAIN (conseillère municipale à Francheville)
  • Liste Rassemblement National : Alain GODARD
  • Liste « Ensemble avant tout » (David Kimelfeld) : Alain GALLIANO
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Pascal CHARMOT
  • Liste LREM/Modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Julien RANC
  • Liste « La gauche unie » : André VALENTINO
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Tristan TEYSSIER

Circonscription M « Val de Saône »

  • Liste Les Centristes : Jérôme DE MOURGUES
  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Jérémy CAMUS
  • Liste Rassemblement National : Christophe BOUDOT
  • Liste « Ensemble avant tout » (David Kimelfeld) : Marc GRIVEL
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Yves-Marie ULHRICH
  • Liste LREM/Modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Renaud GEORGE
  • Liste « La gauche unie » : Pierre ROBIN
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Muriel VANDER DONCKT

Circonscription N « Plateau Nord – Caluire »

  • Liste Europe Écologie – Les Verts : Séverine HÉMAIN
  • Liste Rassemblement National : Cécile BENE
  • Liste « Ensemble avant tout » (David Kimelfeld) : Cécilia SANCHEZ
  • Liste Les Républicains « Pour une métropole juste » : Philippe COCHET
  • Liste LREM/Modem « Prenons un temps d’avance » (Gérard Collomb) : Emmanuelle PELLUET
  • Liste « La gauche unie » : Marc CACHARD
  • Liste « Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs » : Didier QUILICHINI
L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal
Bertrand Enjalbal
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Dans l’Ain, le concert de black metal néonazi a bien eu lieu

par Rue89Lyon. 17 404 visites. 11 commentaires.

Non dénonciation des agissements du père Preynat : le cardinal Barbarin relaxé en appel

par Bertrand Enjalbal. 491 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Kebabs, téléphonie : ces boutiques dont Gérard Collomb ne veut plus à la Guillotière

par Rue89Lyon. 2 763 visites. 2 commentaires.