Habillage
Avec une nouvelle vidéo choc, L214 veut tordre le cou à l’élevage en batterie
Actualité 

Avec une nouvelle vidéo choc, L214 veut tordre le cou à l’élevage en batterie

L’association L214 de lutte contre l’exploitation animale pointe de nouveau du doigt les œufs de la marque Matines. Une vidéo tournée dans un élevage de poules pondeuses a été diffusée, une semaine avant le vote des députés dans le cadre du projet de loi sur l’alimentation.

Poules déplumées, agonisantes ou déjà mortes jonchant le sol. C’est un élevage de 460 000 poules dans la Somme qui est cette fois épinglée par L214. Partenaire de Matines, le leader français des oeufs en batterie, 460 000 volatiles s’y amassent.

Pour la troisième fois, L214 épingle le groupe Matines. En mai 2016, il s’agissait d’un groupement agricole d’exploitation en commun (GAEC) de l’Ain.

Les images ont été tournées au début du mois d’avril 2018. Contacté par Libération, l’exploitant affirme que son élevage «répond aux normes du bien-être animal», sans plus de précision concernant les images diffusées.

L214 entame une semaine coup de poing contre l’élevage en batterie

Deux autres vidéos, inédites, devraient être mises en ligne dans les prochains jours. La semaine prochaine, les députés sont appelés à voter pour ou contre l’interdiction des élevages de poules en cage, dans le cadre du projet de loi sur l’alimentation.

Une promesse d’Emmanuel Macron, lors de la campagne présidentielle. Une ligne dans son programme que l’association entend bien lui rappeler.