Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Résultats présidentielle 2022 : revivez le second tour à Lyon et dans le Rhône
Politique 

Résultats présidentielle 2022 : revivez le second tour à Lyon et dans le Rhône

par La rédaction de Rue89Lyon.
Publié le 24 avril 2022.
Imprimé le 02 décembre 2022 à 21:32
4 935 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Suivez à partir de 20h les résultats du second tour de l’élection présidentielle 2022 à Lyon, la métropole et le Rhône. Retrouver les cartes des résultats par communes, les premières réactions et analyses.

Résultat définitif pour Tarare :

Résultat définitif pour Genas :

Résultat définitif pour Francheville :

Résultat définitif pour Saint-Fons :

Lyon a voté largement pour Emmanuel Macron

Le score de 2022 pour Emmanuel Macron, candidat LREM et victorieux de ces élections présidentielles, est un peu moins élevé à Lyon qu'en 2017 mais frôle toutefois dans la ville les 80% (avec 79,80% très exactement), contre 20,20% pour la candidate du RN Marine Le Pen.

C'est dans le 1er arrondissement qu'il atteint le pourcentage le plus haut à Lyon, avec 87,24% des voix ; le moins bon score des neuf arrondissements se situe dans le 8e, avec 75,52% des voix.

Le total des résultats des 59 communes de la Métropole de Lyon constitue également un score assez élevé en faveur du président sortant, de 73,03% des voix.

Résultat définitif pour Ecully :

Résultat définitif pour Meyzieu :

Résultat définitif pour Tassin-la-Demi-Lune :

Résultat définitif pour Givors :

Résultat définitif pour Oullins :

Résultat définitif pour Villeurbanne :

Résultat définitif pour Saint-Genis-Laval :

Résultat définitif pour Décines-Charpieu :

Résultat définitif pour Saint-Priest :

"Soulagé", Cédric Van Styvendael appelle à un rassemblement à gauche pour les législatives

Le maire de Villeurbanne se dit "soulagé que Marine Le Pen soit battue". Pour autant, celui qui était un porte-parole de la candidate PS reste inquiet. "Tout le monde dit que c’est un écart correct mais Marine Le Pen obtient 8 points de plus qu’en 2017. J'espère que le président ne s'en satisfait pas", souligne-t-il. Il remercie les électeurs de gauche qui se sont déplacés pour faire barrage.

"Ce n'était pas facile pour les électeurs et électrices de gauche de voter pour Emmanuel Macron, ils ont été courageux et républicains"

Le socialiste a maintenant les yeux rivés vers les législatives et appelle à un rassemblement de la gauche.

"Je souhaite que tous les partis de gauche se mettent d'accord. Il y a un espace qui peut permettre un parlement à gauche pour contrer un certain nombre de mesures libérales"

Pour l'heure, "les discussions n'ont pas tout à fait commencé avec la France Insoumise", explique Cédric Van Styvendael, même si "la FI est en train de bouger". Faudra-t-il que le PS "s'explique devant les électeurs", comme ce qu'avait demandé la France Insoumise dans son courrier à Europe Ecologie Les Verts en vu d'une alliance ? Anne Hidalgo avait en effet multiplié les attaques à l'encontre de Jean-Luc Mélenchon dans les derniers temps de la campagne.

"Olivier Faure a déjà fait une interview dans Libération où il s'est exprimé. Celles et ceux qui ont à former des excuses, c'est ceux qui ont eu des mots forts", balaie Cédric Van Styvendael, qui souhaite que les deux partis "passent à autre chose".

Sur les 100 premiers bureaux de vote dépouillés à Villeurbanne, Emmanuel Macron arriverait en tête avec environ 76% des voix, contre 23% pour Marine Le Pen.

Boris Miachon Debard (PCF) à propos de l'union de la gauche aux législatives "La France Insoumise ne peut souffler le chaud et le froid

Boris Miachon Debard, candidat communiste aux élections législatives sur la 3e circonscription du Rhône défend de longue date une ligne "unioniste" au sein du Parti communiste.

L'actuel adjoint à l'urbanisme du 7e arrondissement de Lyon appelle la France Insoumise à une clarification :

"La FI ne peut pas souffler le chaud et le froid. On ne peut pas dire qu'on trouve des accords le jeudi et le vendredi, médiatiser des parachutages comme celles d'Albert Lévy dans la 7e circo du Rhône, Gabriel Amar dans la 6e et Taha Bouhafs dans la 14e. Il faut vite clarifier les positions".

Mais, pour lui, l'union avec la France Insoumise a deux limites :

"Dans les circonscriptions de gauche, il ne faut pas toujours faire le coup du vote utile. Ce serait la mort de la démocratie".

Paradoxalement, Boris Miachon Debard plaide donc pour des candidatures diverses de gauche dans les circonscriptions de l'agglomération de Lyon.

Autre limite à l'union proposée actuellement par la France Insoumise :

"Le moule Union populaire proposé n'est pas possible. Ce serait un ralliement. Nous voulons un rassemblement".

Résultat définitif pour Rillieux-la-Pape :

Résultat définitif pour Caluire-et-Cuire :

Le patron des LR du Rhône appelle à "sortir des postures partisanes"

Le Maire de Rillieux-la-Pape et président de la fédération LR du Rhône appelle à "sortir des postures partisanes" entretenant ainsi l’ambiguïté quant à un ralliement à Emmanuel Macron. Ce dimanche soir, il a repoussé son choix quant à une future candidature au poste de député de la 7e circonscription du Rhône.

"Je vais lancer une grande consultation et dans une dizaine de jours, à la suite du retour de ces questionnaires, je prendrai ma décision".

Ce ne sera pas forcément avec l'étiquette LR :

"Tout le monde sait que je suis un homme de droite. Je reste fidèle à mes valeurs".

Résultat définitif pour Sainte-Foy-lès-Lyon :

Échauffourées à la Croix-Rousse et dans les pentes

Grégory Doucet appelle à l'union de la gauche pour les législatives

Pas le choix. Le maire de Lyon écologiste Grégory Doucet l'avait déjà dit cette semaine dans une tribune. L'idée est de pousser, à l'issue des élections législatives prochaines, et tout comme Jean-Luc Mélenchon (candidat de LFI) le promeut depuis quinze jours, une "cohabitation avec le président Macron".

"Il faut une alliance des mouvements de l'écologie et de la gauche, sur la base du leadership établi lors du premier tour de ces élections présidentielles."

Soit entendre la direction donnée par LFI. Grégory Doucet a également déclaré :

"C'est un soulagement de voir que les institutions sont sauvegardées", avec la victoire d'Emmanuel Macron ce dimanche 24 avril. Mais le maire de Lyon tient à conserver un "grand sens de l'humilité, face à la progression continue de l'extrême droite en France."

Grégory Doucet a voulu se féliciter que le RN n'ait aucun élu à Lyon depuis les élections municipales qu'il a remportées en 2020.

Grégory Doucet, maire (EELV) de Lyon, à la préfecture du Rhône. SebBroquet pour Rue89Lyon

Résultat définitif pour Villefranche-sur-Saône :

Résultat définitif pour Vénissieux :

A Villefranche-sur-Saône, Emmanuel Macron devant Marine Le Pen

Le président sortant obtient 62,79% des voix; Marine Le Pen 37,21%. L'abstention monte à 33,10%.

Résultat définitif pour Bron :

Résultat définitif pour Vaulx-en-Velin :

Résultat définitif pour Mions :

Quelle stratégie pour le Rassemblement national à la veille des législatives ?

Agnès Marion, transfuge du Rassemblement national (RN) dont elle avait pourtant été cadre dans le Rhône, passée chez Eric Zemmour, a appelé ce dimanche le "bloc patriote" à se rassembler pour les législatives. Pour l'heure, l'union est loin d'être actée puisque le RN compte déjà 12 candidats sur les 14 circonscriptions que compte la métropole de Lyon. Le parti d'Eric Zemmour, Reconquête !, affiche des candidats sur l'ensemble des circos.

Pour Agnès Marion, Marine Le Pen n'a pas réussi son débat d'entre-deux-tours face à Emmanuel Macron :

"Pendant ce débat, les sujets des soignants pendant le Covid ou de l'affaire McKinsey ont été survolés par Marine Le Pen -et c'est étonnant."

Pour elle, la candidate du RN "a manqué de mordant".

Agnès Marion, soutien d'Eric Zemmour à Lyon. ©DD/Rue89Lyon

Loïc Chabrier (LREM) : « Je ne me fais pas trop de souci pour les législatives »

Loïc Chabrier, ancien adjoint à la culture de Villeurbanne, PS passé chez En Marche, se dit soulagé ce soir et se projette déjà sur les élections législatives. Des élections pour lesquelles il pourrait être le candidat LREM dans le 6e circonscription, celle de Villeurbanne.

« C'est d'abord un soulagement, car ça a été une campagne tendue, dans un contexte pas simple : le covid, la guerre en Ukraine... Cependant je tempère, Marine Le Pen à 42% c'est de plus en plus près depuis 2002.

Je savoure quand même la satisfaction d'assister à ce moment historique : c'est la première fois qu'un président est réélu, hors cohabitation.

Je ne me fais pas trop de souci pour les législatives. Il y a quand même une logique majoritaire, un effet cliquet de la victoire a la présidentielle. C'est un moment qui doit confirmer le choix des électeurs a la présidentielle, pas être un troisième tour comme certains le disent. »

Loïc Chabrier
Loïc Chabrier, ancien adjoint à la culture de Villeurbanne, possible candidat LREM aux élections législatives de juin 2022. Photo LS/Rue89Lyon

Résultat définitif pour Brignais :

Premiers résultats dans la métropole de Lyon

Les premiers résultats dans les communes de la métropole de Lyon commencent à tomber. Emmanuel Macron arrive largement entête à Rochetaillé-sur-Saône (70%) et Poleymieux-au-mont-d'Or (69,55%).

Quelques dizaines personnes pour le rassemblement « ni Macron, ni Le Pen » sous la pluie

Place des Terreaux vers 20h30, quelques dizaines de personnes sont réunies à l’appel de l’Assemblée des Gilets jaunes de Lyon et environ. « Venez fêter la victoire de l’abstention et du vote blanc ou nul », invitaient-ils.

Parallèlement, les autonomes appelaient également à un rassemblement à 20h45 place Colbert sur les Pentes de la Croix-Rousse. Avec pour mot d'ordre : « le temps de sera plus à la torpeur. L’époque sera aux loups. Retrouvons nous en meute. Soyons primitifs. Sauvages ».

Le soir du 1er tour, un rassemblement de ce type s’était transformé en manif sauvage avec intrusion dans la mairie du 1er où le dépouillement du vote était en cours.

"Ni Le Pen, Ni Macron", à cet appel, quelques dizaines de personnes se pressent sur la place des Terreaux et tentent d'échapper à la pluie, sous les parasols des terrasses. ©Laurent Burlet/Rue89Lyon

Sarah Peillon (LREM) : « les législatives sont tout aussi importantes que l'élection présidentielle »

Sarah Peillon, attachée parlementaire de Jean-Louis Touraine député LREM de Lyon, pense déjà aux législatives (pour lesquelles elle espère être candidate) :

« Je ressens une grande satisfaction et un soulagement face au résultat, c'est une reconnaissance du travail accompli. Pas de triomphalisme pour autant, on ne peut pas se satisfaire de l'extrême droite au second tour »

« Je le dis et je le répète, les législatives sont tout aussi importantes que l'élection présidentielle. On sait qu'il y a toujours un reflux de participation aux législatives, et maintenant il faut que l'électorat qui a fait confiance au président Emmanuel Macron fasse confiance aux candidats des territoires. »

Sarah Peillon
Sarah Peillon, assistante parlementaire du député LREM de Lyon Jean-Louis Touraine et probablecandidate aux élections législatives 2022, le soir du second tour de l'élection présidentielle au QG de LREM à Lyon 3e. Photo LS/Rue89Lyon

Emmanuel Macron parti pour un second mandat

À 20h, les résultats partiels placent Emmanuel Macron victorieux face à Marine Le Pen, avec 58,2% contre 41,8% des voix. Environ 17 points d'écart entre les deux candidats, soit quasiment deux fois moins qu'en 2017, année d'une élection présidentielle qui avait présenté la même affiche et le même duel (66,1% contre 33,9%).

Cris de joie dans le bar qui réunit les militants de La République en marche à Lyon. ©LaureSolé/Rue89Lyon.
Cris de joie dans le bar qui réunit les militants de La République en marche à Lyon. ©Laure Solé / Rue89Lyon.

Le taux de participation en fin de journée à Lyon et Villeurbanne, ce dimanche 24 avril 2022

Les bureaux de vote à Lyon et Villeurbanne sont sur le point de fermer. À 19h à Lyon, le taux de participation au second tour de l'élection présidentielle s'élève à 72,83%. Presque 6 points de moins qu'au premier tour. En 2017, ce taux était de 72,07% au second tour de l'élection présidentielle.

Du côté de Villeurbanne, à 18h, le taux de participation est de 58,91% (contre 65,30% au 1er tour). Il s'élevait à 64,77% à la présidentielle de 2017.

Va-t-on en 2022 vers une abstention record dans le Rhône et en France ?

Le taux de participation à 17h en France tout comme dans le Rhône reste relativement bas, pour des élections nationales présidentielles.

Une inscription prônant l'abstention vue dans la rue, devant un bureau de vote à Oullins, dans le Rhône, le dimanche 24 avril 2022. ©DD/Rue89Lyon

Le taux de participation à 17h dans le Rhône, ce dimanche 24 avril 2022

Dans le Rhône, 62,62% des électeurs et des électrices ont déposé un bulletin dans les urnes, ce dimanche 24 avril 2022 à 17h, pour le second tour des élections présidentielles, selon l'annonce faite par la préfecture de région via les réseaux sociaux. Au niveau national, la participation est à peine plus élevée à cette heure, de 63,23%.

A Lyon comme à Villeurbanne, les bureaux de vote ferment leurs portes ce dimanche à 20h. La clôture se fait en revanche à 19h dans les autres communes de la métropole de Lyon.

Le taux de participation dans le Rhône à midi ce 24 avril 2022

Les bureaux de vote ont ouvert à 8 heures du matin partout en France et, à midi, la participation était de 29,34% dans le Rhône, plus forte que la moyenne nationale située à cette heure à 26,41% selon les chiffres du ministère de l'Intérieur.

Pour rappel, le premier tour de ces élections présidentielles 2022 avait fait sortir à la mi-journée 28,26% des électeurs et électrices.

En 2017, lors d'un second tour qui avait pour affiche un même duel et les mêmes candidats, Emmanuel Macron face à Marine Le Pen, la participation avait été sensiblement comparable (de 29,77% dans le Rhône).

À Lyon, les résultats du second tour de l’élection présidentielle 2022 ne devraient pas réserver beaucoup de surprises. Au premier tour, Emmanuel Macron (LREM) était arrivé en tête (31,8%), devançant de peu Jean-Luc Mélenchon (LFI) (31%). Marine Le Pen (RN), dont les scores sont traditionnellement bas dans la ville, avait réuni un peu moins de 9% des voix.

Dans une ville qui avait plébiscité le président de la République sortant en 2017, le résultat ne devrait pas être différent ce soir. Comme dans l’ensemble de la métropole de Lyon qui n’est pas une terre propice au RN.

En attendant le résultats du second tour, retour sur ceux du premier tour.

Présidentielle 2022 à Lyon : Mélenchon et Macron au coude à coude au premier tour

  • Emmanuel Macron : 31,84% des suffrages exprimés
  • Jean-Luc Mélenchon : 31,06%
  • Marine Le Pen : 8,97%
  • Yannick Jadot : 7,67%
  • Éric Zemmour : 7,65%
  • Valérie Pecresse : 5,57%
  • Anne Hidalgo : 2,03%
  • Fabrice Roussel : 1,63%
  • Jean Lassalle : 1,45%
  • Nicolas Dupont-Aignan : 1,18%
  • Philippe Poutou : 0,6%
  • Nathalie Arthaud : 0,35%

Emmanuel Macron arrive également en tête à l’échelle de la métropole de Lyon et du Rhône. Devançant plus largement qu’à Lyon Jean-Luc Mélenchon.

Présidentielle 2022 à Lyon : les résultats du premier tour par bureaux de vote

Métropole de Lyon : les résultats du premier tour par communes

Rhône : les résultats du premier tour par communes

Lyon ne lâche pas Emmanuel Macron

Arrivé en tête en 2017, Emmanuel Macron a conservé à Lyon de nombreux soutiens. Notamment dans les secteurs déjà révélés en 2017 comme le 5e arrondissement et le secteur de Monplaisir, Montchat (Lyon 3e – Lyon 8e).

Il a toutefois, semble-t-il, perdu une partie des voix de gauche. Mais a pu largement les compenser par celles d’un « vote utile à droite ». Ainsi, le 6e arrondissement de Lyon, traditionnellement favorable au candidat de droite, a largement voté pour lui lors du premier tour. En 2017, il était devancé par le candidat LR François Fillon.

À Lyon, Jean-Luc Mélenchon progresse fortement

Comme en 2017, Jean-Luc Mélenchon a pu s’appuyer sur le 1er arrondissement de Lyon et les pentes de la Croix-Rousse. Le vote Jean-Luc Mélenchon a toutefois progressé dans toute la ville. Dans certains secteurs, la hausse est plus marquée qu’ailleurs. C’est le cas notamment dans le 7e arrondissement (+10 points), le 8e arrondissement (+10 points) et le 9e arrondissement (+10 points).

Dans le 7e arrondissement, son vote s’était surtout concentré au nord dans le secteur de la Guillotière et Jean Macé. Il avait été devancé par Emmanuel Macron en 2017. Cette année, le rapport de force s’est nettement inversé, Jean-Luc Mélenchon devance le président sortant de 11 points. Son vote s’est davantage étendu, gagnant notamment le secteur de Gerland ou de Grand-Trou à l’est.


Article actualisé le 25/04/2022 à 09h49
L'AUTEUR
La rédaction de Rue89Lyon

En BREF

Affaire Perdriau : la nouvelle victime s’appelle Laurent Wauquiez

par Rue89Lyon. 1 463 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une journée de mobilisation des professionnels du social ce mardi à Lyon

par Rue89Lyon. 434 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Violences policières sur Arthur Naciri : la justice marque le coup à Lyon

par Pierre Lemerle. 1 004 visites. 3 commentaires.
×