Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Présidentielle 2022 : Mélenchon a bénéficié du vote écologiste dans la métropole de Lyon. Mais pas que
Politique 

Présidentielle 2022 : Mélenchon a bénéficié du vote écologiste dans la métropole de Lyon. Mais pas que

par Bertrand Enjalbal et Geoffrey Brossard.
Publié le 12 avril 2022.
Imprimé le 24 mai 2022 à 21:20
876 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

[Cartes] À Lyon et dans la métropole, Jean-Luc Mélenchon talonne Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle. Un vote Mélenchon qui est fort là où la gauche et les écologistes ont enregistré leurs meilleurs résultats aux récentes élections. Mais pas seulement.

Jean-Luc Mélenchon a-t-il « siphonné » le vote écologiste à Lyon et dans la métropole ? Comme ailleurs en France, le « vote utile » à gauche semble lui avoir assez largement profité. Au premier tour de l’élection présidentielle 2022, son score progressé de 8,2 points à Lyon par rapport à 2017 (+37% en nombre de voix). Et de 7 points dans l’ensemble de la métropole de Lyon (+ 35% en nombre de voix).

Dans Lyon et la métropole, Mélenchon progresse fortement par rapport à 2017

Professions foi Mélenchon Jadot Roussel Hidalgo présidentielle 2022
Professions de foi des candidats de gauche à l’élection présidentielle de 2022, Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise), Yannick Jadot (EELV), Fabien Roussel (PCF) et Anne Hidalgo (PS). Photo BE/Rue89Lyon

« Lyon la verte » est-elle pour autant devenue « rouge » ? En 2017, au premier tour de l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon avait obtenu près de 23% des suffrages exprimés à Lyon. Benoît Hamon, candidat du Parti Socialiste auquel s’était rallié Yannick Jadot, désigné dans un premier temps pour être le candidat écologiste, avait obtenu près de 9% des voix. Avant d’être « verte » en 2020, Lyon, du moins ses électeurs de gauche, étaient déjà plutôt « rouges ».

À Lyon, Jean-Luc Mélenchon semble donc déjà avoir réussi à mobiliser, au-delà du « vote utile », à gauche. Il progresse de 8 points à Lyon par rapport à 2017, soit environ le score de Benoît Hamon cette année-là, et malgré la présence du candidat communiste Fabien Roussel et de l’écologiste Yannick Jadot. Le candidat écologiste réalise d’ailleurs à Lyon un meilleur score qu’au plan national.

Un vote Mélenchon correspondant au vote écologiste dans les arrondissements de Lyon et certains secteurs de la métropole

Sans grande surprise, Jean-Luc Mélenchon enregistre ses meilleurs scores là où les écologistes avaient « cartonné » en 2020. Il frise les 40% dans le 7e arrondissement de Lyon, il les dépasse dans le 1er arrondissement, celui de Nathalie Perrin-Gilbert son ancienne maire et candidate soutenue par LFI. Il est en tête également dans le 4e arrondissement ainsi que les 8e et le 9e arrondissements.

Dans la métropole de Lyon, on constate également que le vote Mélenchon progresse par endroits là où les écologistes avaient enregistré de bons scores aux élections métropolitaines de 2020. On pense notamment à certains secteurs du Val-de-Saône, au nord de la métropole. Ce secteur n’était pas, jusque là, un terrain favorable pour la gauche. Mais les écologistes, sans toutefois gagner, avaient enregistré de bons scores.

Dans le Val-de-Saône, Jean-Luc Mélenchon, toujours devancé par Emmanuel Macron, connaît de fortes progressions par rapport à 2017.

C’est le cas notamment à :

  • Albigny-sur-Saône : +33,5% en nombre de voix, +3,8 en points par rapport à 2017
  • Neuville-sur-Saône : +30,75% en voix, +4,75 en points
  • Saint-Romain-au-Mont-d’Or : +37,74% en voix et +3,86 en points.

On constate des progressions quasi similaires au sud de la métropole de Lyon dans des communes où les écologistes avaient là aussi réalisé de bons scores il y a deux ans. On pense notamment à Oullins, Saint-Genis-Laval ou encore Grigny. Mais aussi à l’ouest, à Francheville, Craponne, où Tassin-la-demi-Lune.

En somme, un vote de gauche urbain, plutôt jeune et diplômé dans et à l’extérieur de Lyon comme pour les écologistes en 2020 ? Dans une certaine mesure, le vote Mélenchon recouvre donc en effet certaines caractéristiques du vote écologiste à Lyon et dans la métropole.

Le vote Mélenchon performe dans l’est de Lyon où les écologistes ont plus de mal

Toutefois, il ne le recouvre pas totalement. Dans la métropole de Lyon, Jean-Luc Mélenchon obtient ses meilleurs scores dans des secteurs plus populaires. Il frise les 55% à Vaulx-en-Velin et Saint-Fons, il approche les 50% à Vénissieux. Le vote Mélenchon tourne autour des 30% à Bron, Saint-Priest, Décines-Charpieu, Meyzieu et Rillieux-la-Pape.

Dans cette ancienne « ceinture rouge » de Lyon, anciens ou actuels bastions communistes ou socialistes, les écologistes n’avaient globalement pas brillé dans les urnes en 2020. Aux élections municipales comme métropolitaines.

Comparer des élections différentes, aux enjeux et aux taux de mobilisation bien différents, est certainement périlleux. Malgré tout, Jean-Luc Mélenchon semble avoir réussi à convaincre, du moins à mobiliser, un électorat dans d’historiques terres de gauche autour de Lyon. Des terres qui s’abstiennent en général beaucoup, cette année encore, et qui ont parfois placé à la tête de leur mairie des majorités de droite ces dernières années.

Un vote Mélenchon qui fait reculer le vote Le Pen dans la métropole de Lyon ?

Mélenchon Le Pen
Professions de foi de Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) et de Marine Le Pen (Rassemblement National) pour l’élection présidentielle 2022. Photo BE/Rue89Lyon

Par ailleurs, dans certaines de ces communes, les voix d’extrême droite ne progressent pas ou peu ou bien moins que dans d’autres secteurs de la métropole de Lyon et du Rhône. C’est le cas à Vaulx-en-Velin ou Saint-Fons (nombre de voix quasi stable et recul en points de pourcentage). Dans la métropole de Lyon, la progression du vote Mélenchon ne fait pas régresser le vote d’extrême-droite. A l’exception de certaines communes.

La corrélation semble toutefois s’arrêter là. Dans le Val-de-Saône, cité plus haut, les voix de Marine Le Pen et de l’extrême droite plus généralement (Le Pen + Zemmour + Dupont-Aignan) ont globalement progressé par rapport à 2017.

Les bons résultats de Jean-Luc Mélenchon sont, plus généralement, portés par un « vote urbain » à l’échelle du Rhône. Dans le département, on constate que sa progression par rapport à 2017 est en grande partie concentrée dans la métropole de Lyon. Dans un territoire plus rural, où le « vote utile » à droite et à l’extrême droite a semble-t-il largement profité à Emmanuel Macron et Marine Le Pen, sa progression est plus mesurée. Quand elle existe.

Article actualisé le 26/04/2022 à 18h26
L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal et Geoffrey Brossard

En BREF

Pollution aux perfluorés au sud de Lyon : « On fait des efforts de colibri et on s’en prend plein la gueule »

par Pierre Lemerle. 803 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dans la région de Lyon, la qualité de l’air s’améliore mais la pollution de fond demeure

par Arnaud Fischer. 258 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À la prison de Lyon-Corbas, l’inquiétante augmentation de la surpopulation carcérale

par Arnaud Fischer. 237 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×