Maghreb K7 Club : la mémoire du quartier de la Guillotière
Vigies 

Maghreb K7 Club : la mémoire du quartier de la Guillotière

A lire sur le site de France Inter.

Entre 1980 et 1990, il était fréquent que des musiciens et des chanteurs d’origine mahgrébine se produisent dans des cafés et restaurants de Lyon. Parmi ces artistes, des « pépites ». 40 ans plus tard, les Disques Bongo Joe et Sofa Records publient « Maghreb K7 Club : Synth Raï, Chaoui & Staifi – 1985-1997 », un ensemble de chansons et de musiques provenant de ces artistes anonymes lyonnais.

Malgré le nombre d’années qui nous sépare des premiers enregistrements, il est impressionnant d’écouter et de comprendre que les sujets évoqués dans les chansons de ces musiciens sont toujours d’actualité, comme par exemple celui des violences policières et du racisme. France Inter fait découvrir ce projet musical.

Dans « Malik ya Malik », le premier morceau de cette compilation. C’est une scène qui évoque le 5 décembre 1986 : étudiants et lycéens manifestent contre le projet de loi Devaquet et, cette nuit-là, à Paris, Malik Oussekine est battu à mort par des policiers.

La plupart des morceaux parle de chagrins d’amour. Parfois, ce chagrin est la métaphore du pays que l’on a dû quitter.

Tous ces morceaux, publiés entre 1985 et 1997, sont la mémoire d’un quartier de Lyon. Celui de la Guillotière, de la place Gabriel Péri, que l’on appelle la place du Pont, là où émigrés algériens, tunisiens et marocains se réunissaient dans les cafés pour se retrouver et jouer de la musique.

On peut écouter cette compilation sur les plates-formes d’écoute, mais ce serait se priver du précieux livret qui accompagne le CD et qui retrace le parcours de ces chanteurs restés anonymes, dont certains travaillaient comme chauffeurs de bus, parce que galas et fêtes de mariage ne payaient pas assez.

 

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Le projet de Center Parcs à Roybon définitivement enterré

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

À Lyon, des policiers renvoyés en correctionnelle pour le passage à tabac d’Arthur Naciri

par Rue89Lyon. 5 444 visites. 3 commentaires.

Les journaux nationaux de retour dans les kiosques à Lyon ce mercredi

par Alicia Blancher. 616 visites. Aucun commentaire pour l'instant.