Habillage
A Lyon, quatrième temps fort contre la réforme des retraites
Actualité 

A Lyon, quatrième temps fort contre la réforme des retraites

actualisé le 09/01/2020 à 17h20

Après plus d’un mois de grève des cheminots et les journées d’action des 5, 10 et 17 décembre contre le projet de système de retraites universel par points, les syndicats souhaitent « amplifier la mobilisation » à partir de cette fin de semaine.
Cela commence à Lyon, ce jeudi 9 janvier, avec une manifestation qui partira à 11h30 de la Manufacture des tabacs pour rejoindre la place Bellecour.

[Mise à jour le 9/01 à 16h] La CGT annonce 27 000 personnes pour cette manif. Soit moins que le 17 décembre. De son côté, la préfecture du Rhône annonce 11 000 manifestants.

> Retrouvez, dans le « thread » ci-dessous, cette manifestation qui a connu quelques moments de tension.

L’intersyndicale lyonnaise (CGT, FO, FSU, Solidaires, les CNT, Unef et UNL), rejointe par la CGC, appelle à une nouvelle grosse manifestation ce jeudi. C’est donc le grand parcours, à savoir la descente du cours Gambetta au départ de la Manufacture des tabacs, qui a été choisi.

Comme pour de précédentes manifestations, les étudiants et lycéens mais aussi profs et cheminots sont invités à commencer la journée par un rassemblement à 10h devant le rectorat de Lyon.

A noter que, contrairement aux trois autres journées d’action et à d’autres jours ponctués de « petites » manifestations, le préfet du Rhône n’a pas pris d’arrêté d’interdiction de manifester dans le centre-ville de Lyon.

Trois jours de manif pour cette fin de semaine

Après l’affluence du 17 décembre (entre 40 000 et 17 000personnes selon la CGT ou la préfecture du Rhône), les petites manifs, actions et surtout une grève des cheminots qui s’est poursuivie ont permis de maintenir une mobilisation de basse intensité dans la région lyonnaise.

Pour cette rentrée de janvier, les syndicats veulent faire repartir le mouvement. Les appels à des grèves reconductibles se sont multipliés (lire ci-dessous). Et, comme pour le 17 décembre, on devrait retrouver également dans la rue les organisations dites « réformistes » (CFDT, Unsa, CFTC et Fage), .

S’agissant des manifestations, l’intersyndicale a dupliqué l’idée popularisée par les « gilets jaunes » de défiler également le samedi.
Ainsi, après la « grosse » manif de ce jeudi, un parcours a été déposé entre la place Maréchal Lyautey (Lyon 6ème) et Bellecour (rendez-vous à 14h). Ce n’est pas la première manif du samedi déposée par l’intersyndicale mais celle-ci se veut plus importante que les autres.

Et entre les deux manifestations, un rassemblement a été également déposé par certaines unions départementales pour se rendre devant le Medef ce vendredi à 11h.

Etat des lieux des grèves contre la réforme des retraites

1. Dans les transports : la SNCF toujours en pointe

Ce jeudi 9 janvier, 1 TER sur 5 circulera en Auvergne-Rhône-Alpes comme pour le 17 décembre, annonce la direction.
Chose nouvelle, la CGT Cheminots de Lyon a tenu a donné ses propres estimations : 14% des TER rouleront (1200 circulations quotidiennes en temps normal).

Pour le trafic TGV, la direction table sur 19 allers et 17 retours entre Lyon et Paris. C’est mieux avec onze allers/retours entre Paris et Lyon qui étaient prévus le 17 décembre.

2. Grève dans les écoles

Ce jeudi devrait être une journée importante de mobilisation chez les profs. Mais pour l’instant aucune estimation.

Le 17 décembre, le SNUIPP estimait qu’entre 40 % à 60 % des enseignants du 1er degré allaient être en grève.
Au niveau de l’académie de Lyon, le rectorat donnait les chiffres de 23,8% enseignants du 1er degré grévistes et 22,8% pour le 2nd degré.

Par ailleurs, il n’y aura pas de cantine dans 71 écoles de Lyon.

3. Les avocats dans la rue et renvois systématiques des affaires

Après la journée « Justice morte » du 5 décembre et un appel à manifester le 17 décembre, le mouvement se durcit chez les avocats lyonnais. Profession libérale oblige, les modalités de mobilisation sont très particulières.

Le conseil de l’ordre a ainsi voté le principe d’une « grève totale et générale » pour toute la semaine du 6 janvier. Depuis ce lundi, la grève a eu d’importantes conséquences sur toutes les audiences y compris le contentieux de la liberté. Le bâtonnier ne désigne en effet plus d’avocats « commis d’office » pour les comparutions immédiates, le tribunal administratifs ou encore le juge des libertés.

Par ailleurs, les avocats sont encouragés à demander systématiquement le renvoi des affaires dans toutes les juridictions (correctionnelles, civile ou administrative).

Ce jeudi, les robes noires seront une nouvelle fois dans la rue, peut-être de manière plus importante que lors des précédentes journées d’action où l’on ne comptait qu’une cinquantaine d’avocats.

Le cortège des avocats lyonnais dans la manifestation du 17 décembre à Lyon contre la réforme des retraites. ©LB/Rue89Lyon

Le cortège des avocats lyonnais dans la manifestation du 17 décembre à Lyon contre la réforme des retraites. ©LB/Rue89Lyon

4. Raffinerie de Feyzin bloquée

A la suite de l’appel de la CGT-Chimie de bloquer les raffineries françaises, la raffinerie de Feyzin est concernée par le mouvement.

Concrètement, depuis la nuit de lundi à mardi, plus aucun produit pétrolier ne sort du site : camions, bateaux ou pipe.
Actuellement, selon la direction citée par Le Progrès, cette grève ne gêne pas l’approvisionnement des stations-service qui sont fournies par des dépôts de carburant indépendants de la raffinerie.

La banderole de l'intersyndicale lyonnaise contre la réforme des retraites. Ici, le 12 décembre, avenue Jean Jaurès. ©LB/Rue89Lyon

La banderole de l’intersyndicale lyonnaise contre la réforme des retraites. Ici, le 12 décembre, avenue Jean Jaurès. ©LB/Rue89Lyon

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Covid-19 : l’évolution des indicateurs de l’épidémie dans la Loire

par Bertrand Enjalbal. 2 101 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : l’évolution des indicateurs de l’épidémie dans le Puy-de-Dôme

par Bertrand Enjalbal. 386 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : l’évolution des indicateurs de l’épidémie en Haute-Savoie

par Bertrand Enjalbal. 10 971 visites. Aucun commentaire pour l'instant.