Habillage
A Lyon, troisième temps fort contre la réforme des retraites
Actualité 

A Lyon, troisième temps fort contre la réforme des retraites

actualisé le 17/12/2019 à 16h10

Après les journées d’action du 5 décembre et du 10 décembre contre le projet de système de retraites universel par points, les syndicats appellent à un nouveau temps fort ce mardi.
A Lyon, ce 17 décembre, la manifestation partira à 11h30 de la Manufacture des tabacs pour rejoindre la place Bellecour.

[Mise à jour le 17/12 à 15h] La CGT annonce 40 000 personnes pour cette manif qui s’est déroulée calmement. Soit plus que le 5 décembre (35 000 personnes revendiquées). De son côté, la préfecture du Rhône annonce 17 000 manifestants. Soit moins que le 5/12 (21 000 personnes).

> Retrouvez quelques moments de cette manifestation dans le « thread » ci-dessous.

Nouvelle grosse mobilisation

L’intersyndicale lyonnaise (CGT, FO, FSU, Solidaires, les CNT, Unef et UNL) appelle à une nouvelle grosse manifestation. C’est le grand parcours qui a été cette fois-ci choisi. A savoir la descente du cours Gambetta au départ de la Manufacture des tabacs.

Jeudi 5 décembre, entre 21 000 et 35 000 personnes avaient défilé (selon la CGT ou la police) entre la Manufacture des tabacs et la place Jean Macé. Du jamais vu depuis dix ans en matière de manifestations organisées par des syndicats.

Depuis, les manifs en grand format ou en petit format se sont succédées.
Pour la manif du 10 décembre, désignée comme un temps fort, on comptait entre 10 000 et 20 000 personnes (toujours selon la CGT ou la police). Deux jours plus tard, sur le même parcours mais sans un appel manif des syndicats, il n’y avait plus qu’entre 3 000 et 8 500 personnes.

Pour ce 17 décembre, les syndicats voient les choses en grand puisque de nouveaux venus entrent dans le mouvement.

Après les annonces du Premier ministre de mercredi dernier, les organisations dites « réformistes » (CFDT, Unsa, CFTC et Fage) appellent à rejoindre les grèves et les manifestations :

« En imposant malgré nos alertes, une mesure d’âge injuste et injustifiée, qui va forcer les salariés à travailler plus longtemps, et va pénaliser d’abord ceux qui ont commencé à travailler jeunes, il fait donc le choix des économies de court terme, plutôt que de la justice sociale ».

Les personnels hospitaliers mobilisés depuis plusieurs mois ont également annoncé faire de ce mardi 17 décembre, un moment important de protestation. A Lyon, on devrait retrouver des blouses blanches dans les cortèges.

Signe plus anecdotique d’une mobilisation qui peut être importante ce mardi, les avocats sont de nouveau appelés à manifester.
Après la journée « Justice morte » du 5 décembre, les instances nationales « demandent à tous les avocats de France de participer massivement à toutes les actions et mobilisations tendant à faire échec au projet du gouvernement ». Le Barreau de Lyon a relayé ce message et donne rendez-vous aux avocats, en robe, pour « rejoindre le cortège des syndicats ».

Une énième interdiction de manifester

C’est une bien triste habitude : à chaque manifestation contre la réforme des retraites, le préfet du Rhône prend un arrêté interdisant les manifestations dans plusieurs secteurs de la ville.
Cela a commencé le 5 décembre dans le contexte de la Fête des Lumières. Ça a continué le 10 décembre puis le 12 décembre et même durant le week-end dernier.

Comme au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », le préfet restreint la liberté de manifester.

Pour ce 10 décembre, le préfet du Rhône a fait un copier-coller du périmètre d’interdiction de l’arrêté du 10 décembre.
Il interdit les manifestations dans une partie de la Presqu’île lyonnaise ce mardi, de 8h à 22h, de la place Bellecour à la place des Terreaux ainsi que rue Victor Hugo (voir le périmètre ci-dessous).
Dans son arrêté, le préfet du Rhône justifie cette interdiction par les précédentes manifs de « gilets jaunes » et par les affrontements qui ont eu lieu les 5 et 10 décembre entre manifestants et policiers.


Etat des lieux des grèves contre la réforme des retraites

Depuis le 5 décembre, les cheminots poursuivent une grève reconductible. Le niveau de grévistes devraient être moindre ce mardi que mardi dernier, si l’on en croit les prévisions de trafic.

1. Dans les transports : la SNCF toujours en pointe

Ce mardi 17 décembre, 1 TER sur 5 circulera en Auvergne-Rhône-Alpes
Le 10 décembre, on comptait 1 TER sur 8 circulant dans la région et 1 sur 20 le 5 décembre.

Pour le trafic TGV, c’est très légèrement mieux avec onze allers/retours entre Paris et Lyon, et deux allers/retours entre Lyon et Marseille et Lyon et Montpellier.
Concernant les TGV, la direction de la la SNCF prévoit 11 allers-retours entre Lyon et Paris, 2 Lyon-Marseille et 2 Lyon-Montpellier
Le 17 décembre, il y avait en moyenne 1 TGV sur 5 et 1 sur 7 le 5 décembre.

2. Une grève dans les écoles plus suivie que le 10 décembre ?

Le jeudi 5 décembre, dans le Rhône, le SNUIPP (syndicat majoritaire) estimait « qu’entre 65 % à 75 % des enseignants allaient être en grève » et que « plus de 193 écoles fermées ».
Selon le rectorat, 51,15 % des enseignants du 1er degré étaient en grève et 42,32 % de ceux du 2nd degré.
Mardi 10 décembre, le rectorat a communiqué sur 12,41% de grévistes dans le 1er degré et 19,41% pour le 2nd degré.
Pour ce mardi 17 décembre, le SNUIPP estime qu’entre 40 % à 60 % des enseignants du 1er degré seront en grève.

La banderole de l'intersyndicale lyonnaise contre la réforme des retraites. Ici, le 12 décembre, avenue Jean Jaurès. ©LB/Rue89Lyon

La banderole de l’intersyndicale lyonnaise contre la réforme des retraites. Ici, le 12 décembre, avenue Jean Jaurès. ©LB/Rue89Lyon

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Covid-19 : en Haute-Loire, les hospitalisations ont décuplé en 10 jours

par Bertrand Enjalbal. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : dans le Cantal, les hospitalisations ont quadruplé en septembre

par Bertrand Enjalbal. 399 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : la Savoie, département bientôt classé « en rouge » ?

par Bertrand Enjalbal. 912 visites. Aucun commentaire pour l'instant.