Habillage
Que faire après le succès de la Marche pour le climat à Lyon ?
Actualité 

Que faire après le succès de la Marche pour le climat à Lyon ?

Entre 10 000 et 15 000 personnes (selon la police ou les organisateurs) ont participé à la Marche pour le climat à Lyon.
D'abord en faisant une chaîne humaine autour de la mairie centrale puis en défilant jusqu'à la place Bellecour. Que faire après ce succès à Lyon ? Les organisateurs de la marche ont un objectif précis : militer pour que la Métropole de Lyon s'engage dans un "désinvestissement des énergies fossiles".

L'idée affichée de la Marche pour le climat était de "réveiller les politiques qui s'endorment" et "critiquer la politique des petits pas pour freiner le dérèglement climatique".
Avec plus de 10 000 personnes qui ont défilé pour le climat à Lyon, c'est un premier succès.

Les organisateurs avaient prévu 2 000 manifestants quand ils ont lancé l'événement une semaine avant le jour-J.

Nombreux étaient venus pour la première fois dans une manif écolo. Et tous pour la première fois "faire le siège" de l'hôtel de ville.

Les slogans étaient repris abondamment dans une ambiance festive. :
"On est plus chaud, plus chaud que le climat" ou encore "échec politique, réveil climatique".
"100 000 personnes ont marché pour le climat en France"
Place Bellecour, le vidéaste Vincent Verzat, véritable MC de la manif, prenait la parole sous la queue du cheval :

"Autant de monde, c'est du jamais vu pour le climat et pour Lyon".

Et d'ajouter :

"3,5% d'une population engagés dans une lutte non-violente peuvent faire aboutir cette cause. Ça veut dire 17 000 personnes à l'échelle de Lyon. On n'est pas loin".

Lors de cette journée mondiale de mobilisation, les Marches pour le climat ont réuni 100 000 personnes en France dont 50 000 à Paris selon les organisateurs, un regroupement de citoyens et d'organisations écologistes comme Alternatiba.

La lutte contre le réchauffement climatique à Lyon passera par le "désinvestissement des énergies fossiles"
Avant la dispersion, Vincent Verzat proposait de continuer, par des actions, pour sortir de cette "politique des petits pas".

Seule idée développée par les organisateurs : le "désinvestissement des énergies fossiles", reprenant le mot d'ordre de la campagne mondiale lancée par le mouvement 350.org.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Laurent Burlet
Laurent Burlet
Journaliste à Rue89Lyon - politique - questions sociales - écologie.

En BREF

Cathy Bouvard quitte les Subsistances pour prendre la direction des Ateliers Médicis

par Dalya Daoud. 745 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manchester City – OL : encore un salut nazi parmi les supporters lyonnais

par Bertrand Enjalbal. 1 831 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La Métropole de Lyon vote le « désinvestissement des énergies fossiles »

par Laurent Burlet. 708 visites. 4 commentaires.