Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
A Lyon 8e, un rassemblement des locataires en colère contre Grand Lyon Habitat
Actualité 

A Lyon 8e, un rassemblement des locataires en colère contre Grand Lyon Habitat

par Oriane Mollaret.
Publié le 23 novembre 2022.
Imprimé le 07 décembre 2022 à 23:45
964 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les locataires de Grand Lyon Habitat organisent un rassemblement ce mardi 29 novembre devant la mairie du 8e. Ils demandent le soutien du maire dans leur combat contre les couteuses régularisations de charges que leur réclame le bailleur social.

Depuis début novembre, de nombreux locataires de Grand Lyon Habitat ont reçu de la part du bailleur social des courriers leur réclamant plusieurs centaines d’euros. Il s’agirait de régularisation de charges, sans autre explication. Une première, d’après les habitants, qui ne comprennent ni la démarche, ni la différence des sommes réclamées : 100, 200 voire 500 euros pour certains. Les locataires du 8e arrondissement de Lyon, où Grand Lyon Habitat détient de nombreux immeubles, appellent à un rassemblement ce mardi 29 novembre à 18h devant la mairie du 8e pour protester contre cette « hausse vertigineuse » de leurs charges locatives.

Cette résidence de Grand Lyon Habitat compte 46 bâtiments, pour un total de 1548 logements. Elle date de 1933.
Cette résidence de Grand Lyon Habitat compte 46 bâtiments, pour un total de 1548 logements. Elle date de 1933. ©OM/Rue89Lyon

Une « hausse vertigineuse » des charges réclamées par Grand Lyon Habitat

Sur le quartier des Etats-Unis, ils affirment être 9000 à avoir reçu le fameux courrier. Le 2 novembre déjà, plusieurs dizaines d’entre eux se sont massés devant le local de leur bailleur, à quelques pas de la place du 8 mai 1945, pour lui demander des explications. Sans succès, malgré une réunion publique improvisée dans les locaux de l’agence. La semaine suivante, à l’occasion d’un nouveau rassemblement sous le marché couvert, les locataires des Etats-Unis ont été rejoints par ceux du quartier Mermoz.

Tous les locataires de Grand Lyon Habitat sont concernés, expliquent aujourd’hui les habitants mobilisés dans un communiqué :

« Cette hausse vertigineuse et inédite affecte plusieurs milliers d’autres locataires des quartiers populaires du 8è arrondissement, dont ceux de Mermoz-Sud, Langlet Santy, Californie, Bachut et la totalité des locataires de Grand Lyon Habitat. Nous avons déjà connu en Juin 2022 une augmentation des provisions de charges pour les indexer au niveau de l’inflation. Cette hausse est également incompréhensible et injuste pour les plus précaires. »

« Nous devrons choisir entre manger correctement ou payer nos charges locatives »

Au-delà des sommes qui leur sont aujourd’hui réclamées, les locataires ont pu se rendre compte qu’ils étaient confrontés aux mêmes problèmes de chauffage, de mauvaise isolation, de plomberie défaillante, d’insalubrité, de nuisibles… Et au même silence radio du côté de Grand Lyon Habitat.

« En somme, nous payons des loyers élevés, des charges injustes et injustifiées et, en retour, nous n’avons rien ou presque rien en échange : ni propreté, ni chauffage, ni respect, ni considération, ni humanité. […] À l’approche de l’hiver, dans un contexte de forte inflation couplée à une crise énergétique, nous peinons déjà à nous chauffer et nous devrons choisir entre manger correctement ou payer nos charges locatives. »

Avec ce rassemblement du 29 novembre, les locataires en colère souhaitent interpeller le maire du 8e arrondissement, Olivier Berzane (EELV). Ils espèrent pouvoir compter sur le soutien de l’édile pour demander à Grand Lyon Habitat un moratoire sur les charges pour tous les locataires, un gel des loyers, un entretien décent des immeubles et le remboursement des charges injustifiées de l’année précédente. D’après nos informations, des locataires du 6e arrondissement de Lyon devraient à leur tour rejoindre le mouvement.

L'AUTEUR
Oriane Mollaret
Oriane Mollaret

En BREF

8 décembre à Lyon : la manifestation des identitaires interdite par la préfecture. Pour quel effet ?

par Marie Allenou. 464 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Métropole de Lyon : « 281 enfants sans-abri » à l’approche de la Fête des Lumières

par Marie Allenou. 252 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Affaire Perdriau : la nouvelle victime s’appelle Laurent Wauquiez

par Rue89Lyon. 2 204 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×