Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
« IPS » : de fortes inégalités sociales entre les collèges de la métropole de Lyon
Société 

« IPS » : de fortes inégalités sociales entre les collèges de la métropole de Lyon

par Oriane Mollaret.
Publié le 14 octobre 2022.
Imprimé le 08 décembre 2022 à 06:44
1 758 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les indices de position sociale (IPS) des collèges, rendus publics cet été, permettent de mesurer les situations socio-économiques des élèves. Dans la métropole de Lyon, on note de profondes inégalités sociales entre les collèges de l’est et de l’ouest lyonnais.

Conformément à la décision de cet été du tribunal administratif de Paris, le ministère de l’Education nationale a rendu publics les indices de position sociale (IPS) des collèges de France. Concernant les 312 collèges de l’Académie de Lyon, de gros écarts existent au sein de ceux de la métropole de Lyon, entre les établissements situés en périphérie de Lyon et les privés et publics du centre.

Un IPS médian de 95 dans les collèges publics de la métropole de Lyon

L’association vénissiane No Ghetto milite depuis 2020 pour une meilleure mixité sociale dans les collèges de la métropole de Lyon. D’après elle, la publication de ces IPS permet de d’objectiver les inégalités qu’elle dénonce.

« Dans l’ensemble du département, la moyenne et la médiane des IPS des collèges se situe à 108, légèrement supérieur à celui au niveau national. Sans surprise, on note de fortes différences entre les collèges publics (IPS de 101) et les collèges privés (IPS de 121). Quand on étudie seulement les collèges publics de la métropole, la moyenne et la médiane se situent à 95. »

Pour rendre ce constat plus visible, No Ghetto a réalisé une carte interactive où chacune peut voir l’IPS des collèges de son secteur :

Des IPS autour de 70 dans les collèges publics de Vénissieux

Sur les collèges publics de la métropole de Lyon, les IPS vont de 66,6 pour le collège Alain de Saint-Fons à 146,6 pour la Cité scolaire international de Gerland (Lyon 7e). Si l’on prend en compte les établissements scolaires privés sous contrat, on monte jusqu’à 147,6 avec les Chartreux, dans le premier arrondissement de Lyon.

Sans surprise, les collèges aux IPS les plus bas se trouvent en périphérie est et sud de Lyon tandis que les campagnes et l’ouest lyonnais sont les plus favorisés.

Dans le bas du classement, on retrouve aux côtés du collège Alain de Saint-Fons, des collèges publics de Vénissieux : Elsa Triolet (IPS de 67,4) et Paul Eluard (68,8). D’une manière générale, les différents collèges du plateau des Minguettes possèdent des IPS bien en-dessous de la médiane métropolitaine.

Ensuite, avec des IPS autour de 70, on trouve pêle-mêle les collèges Paul-Emile Victor à Rillieux, Lamartine à Villeurbanne, Henri Longchambon à Lyon 8e et le collège Louis Aragon à Vénissieux. Un peu plus loin, autour de 75, ce sont les collèges Victor Schoelcher de Lyon 9e et Simone Lagrange de Villeurbanne. Puis les collèges vaudais avec des IPS tournant autour de 80. Là aussi, bien loin des médianes métropolitaine et nationale.

collège duchère Lyon 9
Le collège Victor Schoelcher, sur le plateau de la Duchère, dans le 9e arrondissement de Lyon. ©OM/Rue89Lyon

Des IPS particulièrement élevés dans les collèges privés du centre et de l’ouest de Lyon

Les établissements scolaires privés monopolisent le haut du classement, avec des IPS compris entre 147,6 et 135,2 pour les dix premiers. On y trouve majoritairement des collèges de l’enseignement catholique, sous contrat : les collèges privés des Chartreux à Lyon 1er et Lyon 4e, Fromente à Saint-Didier-au-Mont-d’Or, La Favorite dans le 5e…

A noter, la présence de trois collèges publics : la Cité scolaire de Gerland (IPS de 146,6), le collège Vendôme à Lyon 6e (IPS de 138) et le collège La Tourette à Lyon 1er.

Sans surprise là aussi, ces collèges les plus favorisés sont en grande majorité localisés dans le centre-ville de Lyon, l’ouest lyonnais ou les campagnes cossues qui bordent la métropole.

Lycée La Favorite Lyon
Entrée du lycée La Favorite Sainte-Thérèse à Lyon 5e. Photo OM/Rue89Lyon

Pour l’association No Ghetto, il serait tout à fait possible d’améliorer la mixité sociale – et donc les IPS – des collèges défavorisés en brassant la population scolaire.

Article actualisé le 20/10/2022 à 08h39
L'AUTEUR
Oriane Mollaret
Oriane Mollaret

En BREF

8 décembre à Lyon : la manifestation des identitaires interdite par la préfecture. Pour quel effet ?

par Marie Allenou. 485 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Métropole de Lyon : « 281 enfants sans-abri » à l’approche de la Fête des Lumières

par Marie Allenou. 254 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Affaire Perdriau : la nouvelle victime s’appelle Laurent Wauquiez

par Rue89Lyon. 2 262 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×