Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Chiens autorisés dans les TCL de Lyon : une expérimentation très discrète
Société 

Chiens autorisés dans les TCL de Lyon : une expérimentation très discrète

par Oriane Mollaret.
Publié le 27 novembre 2021.
Imprimé le 30 septembre 2022 à 03:12
1 463 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Peu de propriétaires de chiens savent qu’ils ont la possibilité de prendre les transports en commun de Lyon (TCL) avec eux depuis la mi-juin. Pas étonnant au vu de la communication quasi inexistante au sujet de cette expérimentation qui se termine ce 30 mardi novembre.

Depuis la mi-juin et jusqu’à ce mardi 30 novembre, les chiens sont autorisés à circuler sur le réseau des transports en commun de Lyon (TCL) à titre expérimental. Les chiens guides ont toujours été autorisés sur le réseau, ainsi que les chiens de moins de 6 kg dans un panier : les chihuahuas, les bichons ou les yorkshires par exemple. Des chiens de très petite taille puisque même un Jack Russel ne remplit pas ces conditions.

Les chiens de plus de 6 kg -qui concernent beaucoup de races, des Beagles aux bergers australiens – ont été au fil des années tantôt autorisés sous certaines conditions, tantôt totalement interdits à prendre les métros, les tramways, les bus ou les funiculaires de Lyon. Jusqu’au démarrage de cette expérimentation, il leur était interdit de poser une patte dans les TCL depuis janvier 2020.

Pour vivre à Lyon avec son chien, faut-il troquer son labrador de 30 kg contre un chihuahua ?

Victor et Marie emmènent tous les matins leur chien Occi au parc de Gerland (Lyon 7e), pour qu'il se défoule.
A 9 mois, le chien de Victor et Marie, Occi, a largement dépassé les 6 kg. Il était donc interdit dans les transports en commun de Lyon jusqu’à l’expérimentation lancée en juin dernier. ©OM/Rue89Lyon

« Si c’était possible de prendre les TCL avec notre chien, on le ferait souvent »

Face à cette incertitude récurrente quant à la possibilité de prendre ou non son chien dans les transports en commun de Lyon (TCL), de nombreux propriétaires n’essaient même plus de se tenir au courant de la réglementation en vigueur. Quand iels veulent aller promener leur chien hors de Lyon ou qu’iels doivent l’emmener chez le vétérinaire, iels le font en voiture. Une hérésie, à une époque où les préoccupations concernant le changement climatique sont particulièrement fortes.

C’est entre autres ce qui a motivé les écologistes, une fois arrivés à la tête de la Ville et de la Métropole de Lyon (et par extension du Sytral qui gère les TCL), à lancer cette expérimentation. Mais la communication à ce sujet a été plus que succincte. Ainsi, à Lyon, peu de gens savent qu’ils peuvent prendre les TCL avec leur chien depuis près de six mois.

Marie et Victor ont une vingtaine d’années. Iels ont récemment dû investir dans une nouvelle voiture puisque leur ancienne auto était trop polluante pour continuer à circuler dans la ZFE. S’iels font la quasi-totalité de leur déplacement à vélo ou en TCL, iels ont besoin de leur voiture pour emmener leur jeune chien Occi se balader plus loin que le parc de Gerland (Lyon 7e). Iels ne savaient absolument pas qu’iels peuvent prendre les TCL avec lui depuis juin.

« On va souvent au parc de Miribel-Jonage en voiture, explique Victor. On sait que ce n’est pas possible d’y aller en transport avec Occi alors on n’essaie même pas. Si c’était possible, on le ferait souvent. La dernière fois par exemple, j’ai dû aller chercher mon beau-père à la gare. Je voulais y aller à pied, en profiter pour balader mon chien et peut-être aller pique-niquer dans un parc ensuite… Mais il faut une heure de marche pour aller à la gare depuis chez moi. Je ne peux y aller ni en TCL, ni en vélo avec mon chien. En voiture, c’est impossible de se garer. Finalement, je suis allé à la gare sans mon chien. C’est dommage. »

« Le Sytral ne voulait pas faire la promotion de cette expérimentation pour ne pas effrayer la clientèle »

Cette expérimentation concernant la réintroduction des chiens dans les transports en commun de Lyon a débuté en même temps que la possibilité, là aussi expérimentale, d’embarquer son vélo à bord des TCL. Cette dernière a été bien mieux relayée et est bien visible aux arrêts de transports par des affiches et des logos peints à même le sol des quais.

« Le Sytral ne voulait pas faire la promotion de cette expérimentation pour ne pas effrayer la clientèle, explique Baptiste Jacquet, fondateur du collectif Bien-être animal à Lyon (Bicalyon). Ils voulaient que nous nous en chargions. Keolis [en charge de l’exploitation des TCL, ndlr] nous a fourni des fascicules que nous avons distribué aux vétérinaires. »

Et encore. Tous les cabinets vétérinaires n’ont pu être fournis en flyers par les quelques bénévoles de Bicalyon. Dans ce cabinet du quartier de la Guillotière, par exemple, dans le 7e arrondissement de Lyon, les vétérinaires ne sont pas au courant qu’il est à nouveau possible de prendre les TCL avec son chien.

A Lyon 7e également, Victor estime qu’il serait tout à fait possible d’autoriser les chiens dans les TCL sans que cela n’effraie qui que ce soit.

« Je peux comprendre que des gens aient peur des chiens, concède-t-il. Mais on pourrait prévoir un espace où il peut y avoir des chiens dans les rames, ou à l’arrière des bus par exemple. Un chien bien éduqué peut même prendre le métro sans problème. »

Du côté de la Métropole de Lyon, on salue le succès de cette expérimentation.

« C’est une réussite, se félicite Pierre Athanaze, vice-président de la Métropole de Lyon en charge de la protection animale. En six mois d’expérimentation, il n’y a pas eu un seul incident. »

Une « réussite » qui est peut-être à nuancer, si de nombreux propriétaires de chiens n’étaient pas au courant de cette expérimentation. Reste à savoir si la présence des chiens dans les transports en commun de Lyon (TCL) sera pérennisée. Après le 30 novembre, date de fin de l’expérimentation en question, ils seront à nouveau interdits dans les TCL.

« Lyon, chienne de ville ? »

Après notre série « Les animaux et la ville à Lyon » sur les animaux sauvages, menacés ou nuisibles qui partagent notre quotidien à Lyon, Rue89Lyon se penche sur la cohabitation avec des animaux bien plus courants : les chiens. Se déplacer avec son chien, trouver un endroit où il puisse se dégourdir les pattes, l’éduquer… Autant d’obstacles qui attendent les propriétaires des quelques 130 000 chiens recensés dans la métropole de Lyon.

Avec l’arrivée des écologistes à la Ville et à la Métropole de Lyon, de nombreux propriétaires de chiens espèrent des avancées significatives concernant la place accordée à leurs poilus à Lyon. Qu’en est-il ?

« Lyon, chienne de ville ? », une série en quatre épisodes :

Article actualisé le 16/12/2021 à 15h11
L'AUTEUR
Oriane Mollaret
Oriane Mollaret

En BREF

Un rassemblement pour le droit à l’IVG à Lyon ce mercredi

par Rue89Lyon. 205 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Marche des métiers fantômes » à Lyon : manifestation régionale du sanitaire, du social et du médico-social ce mercredi

par Rue89Lyon. 455 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

ZFE à Lyon : les écologistes présentent leur projet final et son périmètre élargi

par Marie Allenou. 761 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×