Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
A Lyon, le réseau Intermed à la rencontre de « la précarité dans les murs »
Édition abonnés  Société 

A Lyon, le réseau Intermed à la rencontre de « la précarité dans les murs »

par Oriane Mollaret et Margot Hemmerich.
Publié le 17 mai 2021.
Imprimé le 21 janvier 2022 à 02:37
996 visites. 1 commentaire.

Depuis plus de dix ans, à Lyon et dans sa région, le réseau Intermed accompagne les « invisibles » de la société, ces personnes isolées, souvent précaires, confinées dans des logements sociaux depuis de nombreuses années. « On voit des gens en bout de ligne. La marge de la société, la pauvreté qu’on ne voit pas mais qui est là. On franchit des portes que seuls les pompiers ou la police ouvrent ». Reportage.

A quelques kilomètres au sud de Lyon, à Oullins, se dresse un vieil ensemble d'habitations de Lyon Métropole habitat. Même le beau temps de cette matinée d’avril ne parvient pas à donner un air engageant aux façades décrépies. Marine Bellut est habituée. Infirmière du réseau Intermed, elle vient régulièrement rendre visite à Sergeï*.

D’un pas assuré, elle enjambe les quelques marches du porche couvertes de fientes de pigeons et toque à une porte du rez-de-chaussée. Le visage ridé de Sergeï* apparaît dans l'entrebâillement, barré d’un grand sourire. A 70 ans, le vieil homme est suivi depuis deux ans par l'association. Isolé, en situation de grande précarité, Sergeï* ne recevait plus sa retraite depuis plusieurs mois quand le réseau Intermed a été interpellé par le bailleur social.

Aujourd’hui, son dossier a été régularisé et le septuagénaire a repris un suivi médical. Mais le chemin est encore long, et la pandémie de coronavirus n'a pas arrangé les choses. Au prétexte de jeter un œil sur ses poignets, fracturés il y a quelques jours, Marine espère faire prendre conscience au vieil homme de la situation délicate dans laquelle il se trouve. Sergeï* est le dernier occupant du vieil immeuble. D’ici peu, des travaux de rénovation vont démarrer pour assainir le bâtiment, infesté de punaises de lit. Mais Sergeï* refuse de déménager.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Lyon (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

2€ le premier mois
puis 4,90€ par mois

C'est sans engagement >> vous pouvez résilier à tout moment (mais on espère que vous aurez envie de rester !)

Je m'abonne

Je me connecte

Article actualisé le 25/05/2021 à 11h40
L'AUTEUR
Oriane Mollaret et Margot Hemmerich

En BREF

Un spectacle sur les technologies mais sans elles, au TNG à Lyon

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

2ème pic de pollution de l’hiver à Lyon : revoilà la circulation différenciée

par Rue89Lyon. 528 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manifestation des enseignants et personnels d’éducation ce jeudi à Lyon

par Rue89Lyon. 993 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×