Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Covid-19 : l’épidémie continue de progresser dans le Rhône
Actualité  santé 

Covid-19 : l’épidémie continue de progresser dans le Rhône

par Bertrand Enjalbal Oliveira.
Publié le 17 mars 2021.
Imprimé le 31 janvier 2023 à 14:04
1 123 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dans le Rhône et la Métropole de Lyon, la dynamique épidémique semble progresser. Alors que la situation reste globalement stable en Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre de patients hospitalisés et en réanimation dans le Rhône continue d’augmenter légèrement.

Dans le Rhône, pas vraiment d’amélioration. La circulation du virus et de ses variants reste forte. La semaine passée, le taux d’incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) connaissait une évolution stable. Il est reparti à la hausse (+18% sur une semaine au 12 mars). Dans la Métropole de Lyon, il affichait près de 290 cas pour 100 00 habitants, un niveau plus atteint depuis la mi-novembre 2020, en plein deuxième confinement.

Difficile toutefois de dire si elle progresse dans un contexte de hausse assez soutenue du dépistage (+22% en une mois). Dans le même temps le taux de positivité (proportion de tests positifs dans l’ensemble du dépistage) est resté relativement stable (+0,8 point).

Dans le Rhône, le variant anglais progresse encore

La semaine passée, selon les chiffres de Santé Publique France, le variant anglais représentait au moins 65% des tests positifs analysés dans le Rhône. Au 13 mars, il représentait près de 75% des tests positifs. La souche « classique » ne représentait à cette date que 11% des cas positifs.

Le variant anglais est désormais majoritaire dans l’ensemble des départements d’Auvergne-Rhône-Alpes. La semaine passée, seule la Haute-Loire comptait encore une majorité de cas positifs à la souche classique. Une semaine plus tard ce n’est donc plus le cas.

Patients Covid-19 : hospitalisations toujours en légère hausse dans le Rhône

Le Rhône connait une évolution des indicateurs hospitaliers quelque peu différente du reste de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Depuis le 25 février, le nombre de patients Covid-19 hospitalisés dans le Rhône en moyenne sur une semaine est en hausse constante.

Selon les données de Santé Publique France, ils étaient 790 au 25 février contre 876 au 15 mars (en moyenne sur une semaine). Soit une augmentation de 11% environ en une vingtaine de jour. Dans l’ensemble de la région, les hospitalisations en simultané de patients Covid-19 diminuent sans arrêt depuis début janvier. Sur la même période, elles ont ont diminué de 8% environ.

Depuis la semaine dernière, les patients Covid-19 hospitalisés en réanimation ou soins intensifs est restée stable dans le Rhône. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, le taux de tension sur les services de réanimation avoisinait les 80% au 16 mars. Cela signifie que 80% de la capacité initiale des lits de réanimation de la région étaient occupés par des patients Covid-19. Ce nombre de lits étant ajusté au fil du temps, la capacité a été augmentée. A cette date, dans les établissements des HCL à Lyon et dans le Rhône par exemple, les patients Covid-19 occupaient environ 45% des lits de réanimation actuellement ouverts (dont la capacité est 30% supérieure par rapport à la normale).

Si la circulation épidémique progresse, logiquement elle devrait se traduire par une tension encore forte dans les jours à venir dans les hôpitaux du Rhône.

Pas de progression de l’épidémie en Auvergne-Rhône-Alpes

À l’échelle de la région, la lecture des indicateurs de l’épidémie de Covid-19 est plus rassurante que dans le Rhône. Comme lors de notre précédent point hebdomadaire, l’évolution semble toujours stable dans la région. Malgré la présence majoritaire du variant anglais.

Le taux d’incidence sur une semaine glissante est bien en hausse depuis une semaine (208 cas au 12 mars contre 180 cas pour 100 000 habitants au 6 mars, soit +15%). Toutefois, cette hausse s’inscrit dans un contexte de forte hausse du dépistage. Dans le même temps, la proportion de tests positifs est restée stable.

Le nombre de patients Covid-19 hospitalisés continue de diminuer dans la région. Longtemps stabilisé autour des 4000 hospitalisations en simultané en décembre et janvier, il pourrait bientôt atteindre les 3000 hospitalisations depuis une baisse plus marquée au cours du mois de février.

On observe d’ailleurs une baisse assez significative du nombre de personnes âgées hospitalisées. Une baisse légère des 70-79 ans et bien plus forte au-delà de 80 ans. Une tendance en cours depuis le mois de janvier mais qui là aussi semble s’accélérer ces dernières semaines. Peut-être sont-ce là les premiers signes de la campagne de vaccination qui cible en priorité ces tranches d’âge.

Rhône, Drôme et Isère, les départements où l’épidémie circule le plus ces derniers jours

Vous pouvez également visualiser l’évolution du taux d’incidence par communes sur cette carte (zoomez ou recherchez la commune par son nom) :

Article actualisé le 07/04/2021 à 17h18
L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal Oliveira
Bertrand Enjalbal Oliveira
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Michel Mercier condamné à trois ans de prison avec sursis pour emplois fictifs

par Juliette Alonzo. 380 visites. 1 commentaire.

Pour 2023, la Métropole de Lyon vote un budget en continuité

par Marie Allenou. 329 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manifestation contre la réforme des retraites à Lyon : « nos métiers limitent nos espérances de vie »

par Laure Solé et Juliette Alonzo. 1 129 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×