Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
AstraZeneca : quel impact sur la vaccination à Lyon et dans sa région ?
santé  Société 

AstraZeneca : quel impact sur la vaccination à Lyon et dans sa région ?

par Bertrand Enjalbal.
Publié le 29 mars 2021.
Imprimé le 12 avril 2021 à 03:01
467 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après sa suspension temporaire, la vaccination contre la Covid-19 via le produit d’AstraZenaca à Lyon et en Auvergne-Rhône-Alpes a chuté. Il était le vaccin plus administré ces derniers temps. Le recours au vaccin de Moderna a compensé la baisse. Visualisez l’évolution de la vaccination dans la région.

Suite notamment à plusieurs signalements de thromboses, l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca contre la Covid-19 a été suspendue en France les 16 et 17 mars derniers. À Lyon et dans le Rhône, comme dans l’ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le nombre d’injections du vaccin anglais a logiquement diminué.

Chute des injections du vaccin d’AstraZeneca à Lyon et dans sa région

Les données de Santé Publique France permettent de suivre l’évolution de la campagne de vaccination. Au 15 mars, veille de sa suspension, le vaccin AstraZeneca était le plus administré en Auvergne-Rhône-Alpes :

  • 79 646 injections (1ère dose) du vaccin d’AstraZeneca sur une semaine glissante
  • 59 636 injections (1ère dose) du vaccin de Pfizer/BioNTech
  • 8 430 injections (1ère dose) du vaccin de Moderna

Une semaine de « pause » pour AstraZeneca à Lyon et sa région

Les injections de vaccin AstraZeneca ont depuis retrouvé un niveau quasi équivalent à celui connu à Lyon et sa région avant sa suspension. Au 27 mars, dernier relevé disponible, 68 000 premières doses du vaccin avaient été injectées sur 7 jours en Auvergne-Rhône-Alpes. Elles étaient environ 10 000 de plus avant sa suspension.

Il a fallu attendre le 23 septembre, soit une semaine après la levée de sa suspension, pour voir l’utilisation du vaccin reprendre véritablement.

Les statistiques sur le nombre d’injections sont également dépendantes des stocks et disponibilités des doses.

Davantage de vaccins Moderna pour compenser ?

La tendance reste à confirmer. Nous ne disposons pour l’heure que de 4 jours de recul (chiffres arrêtés au 21 mars) dont deux jours de week-end où la vaccination est moins forte. Les prochains jours diront si la suspension temporaire du vaccin d’Astrazenaca entraîne une chute durable de son utilisation. Et si elle contribue à ralentir la campagne de vaccination en Auvergne-Rhône-Alpes. Au moment où l’épidémie de Covid-19 dans le Rhône et la région semble bel et bien s’aggraver.

Comme le laissent penser les chiffres à l’échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes, cette baisse du recours au vaccin anglais est en partie compensée par le recours au vaccin Moderna. Le détail des statistiques des injections de vaccins contre la Covid-19 par département l’illustre bien.

Au 21 mars, le vaccin d’AstraZeneca était le moins utilisé dans la quasi totalité des départements d’Auvergne-Rhône-Alpes. En Savoie et Haute-Savoie ainsi qu’en Haute-Loire et dans le Puy-de-Dôme ou encore l’Ardèche et l’Allier, il était ces derniers jours moins utilisés que celui de Moderna.

Article actualisé le 01/04/2021 à 12h25
L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal
Bertrand Enjalbal
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Génération identitaire toujours dans ses locaux dans le Vieux Lyon

par Bertrand Enjalbal. 841 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un rassemblement des AESH et de leurs soutiens ce jeudi à Lyon

par Rue89lyon. 329 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une manifestation contre la réforme de l’assurance-chômage ce mercredi à Villeurbanne

par Rue89lyon. 399 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×