Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Le Sytral devient un « État dans l’État » : décryptage du nouvel outil transports à Lyon
Édition abonnés  Société 

Le Sytral devient un « État dans l’État » : décryptage du nouvel outil transports à Lyon

par Pierre Lemerle.
Publié le 4 janvier 2021.
Imprimé le 27 novembre 2022 à 06:47
7 756 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un saut dans le temps. En 2022, le Sytral, syndicat mixte des transports en commun pour le Rhône et l’agglomération de Lyon, va devenir un établissement public local. Derrière ce terme technique, une consolidation exceptionnelle de cette mini-collectivité va s’opérer. En en prenant la tête, Bruno Bernard (EELV), président de la Métropole de Lyon, pilotera un outil majeur en matière de développement urbain.

Nous vous proposons d'entrer dans l'analyse d'un changement juridique aux conséquences politiques importantes.

Il sera partout mais vous ne direz plus son nom. Autorité organisatrice des transports en commun dans le Rhône, le Sytral est à la veille d’une mutation majeure.

Au 1er janvier 2022, il ne sera plus un syndicat mixte mais un "établissement public local". Cette obligation imposée dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités (LOM), votée en décembre 2019, entraîne ce nouveau titre lui fera aussi changer de nom.

Depuis plusieurs mois, les compétences de cette nouvelle superstructure sont au cœur des discussions entre le président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard (EELV) et son homologue à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez (LR). Les deux présidents, et leurs vice-présidents, se sont ainsi rencontrés et échangent régulièrement.

Cette pré-séance témoigne de l’importance de ce « nouvel établissement public » pour les collectivités. Technique, le dossier a une importance majeure et des conséquences concrètes pour l'usager, à différents niveaux.

Un « plan de mandat » pour tout le réseau TCL (transports en commun lyonnais) a par ailleurs été présenté le 17 décembre dernier, mettant à l'honneur le transport par télécabines. Une promesse que Bruno Bernard voudrait tenir d'ici 2025, grâce à son nouvel outil de gestion puissant.

1/ Établissement public : qu’est-ce que cela va changer pour le Sytral ?
Vu comme un « État dans l’État », le nouveau Sytral sera plus fort, plus structuré et… plus stable. Outre des changements réguliers à sa tête (quatre présidents lors du dernier mandat), le syndicat mixte a connu des changements juridiques récurrents.

« Sur les cinq dernières années, le Sytral a connu des modifications statutaires régulières, indique Patricia Varnaison-Revolle, directrice générale du Sytral, à Rue89Lyon. Aujourd’hui, il est composé de 31 élus. Mais, suivant les délibérations, les voix comptent différemment. »

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Lyon (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

2€ le premier mois
puis 4,90€ par mois

C'est sans engagement >> vous pouvez résilier à tout moment (mais on espère que vous aurez envie de rester !)

Je m'abonne

Je me connecte

Article actualisé le 14/11/2022 à 09h57
L'AUTEUR
Pierre Lemerle

En BREF

À Lyon, trois manifestations contre les violences faites aux femmes

par Rue89Lyon. 2 253 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Lyon : des footballeuses mobilisées contre la coupe du monde au Qatar

par Laure Solé. 672 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon 8e, un rassemblement des locataires en colère contre Grand Lyon Habitat

par Oriane Mollaret. 785 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×