Pour le PS, EELV plus difficile à tordre que Laurent Wauquiez
Politique 

Pour le PS, EELV plus difficile à tordre que Laurent Wauquiez

[Élections régionales 2021] Ne se jouera-t-elle que sur le terrain médiatique ? Sans opération de terrain du fait du contexte de crise sanitaire, fondée uniquement sur un match entre personnalités et prises de position politiques, la campagne en vue des élections régionales de mars 2021 sera plus que singulière. Elle a déjà démarré avec, d’une part, des écologistes gonflés à bloc par les succès rencontrés aux élections municipales et, d’autre part, Laurent Wauquiez, président de Région, en autopromotion permanente. Toujours sur la ligne de départ, les socialistes cherchent leur propre voie (voix ?).

Le rapport de force avec Laurent Wauquiez, président sortant d’Auvergne-Rhône-Alpes, leur est structurellement défavorable. Pour autant, les élus d’opposition du groupe « socialiste et démocrate » de la Région ne veulent pas regarder passer le train : ils ont fait leur rentrée politique ce vendredi avec un coup de pression, dénonçant l’utilisation illégale de moyens de la collectivité par son président pour mener campagne.

Augmentation du rythme de publication du magazine régional, compte Twitter de la Région mentionnant systématiquement le compte privé du président, courriers directs envoyés en masse cet été aux habitants de plusieurs villes, embauche au sein des services de la collectivité d’élus ou de militants appartenant à LR… La liste des éléments discutables et précisément récoltés est amplement suffisante, selon Jean-François Debat, président de groupe, pour saisir la Commission nationale des comptes de campagne.

Toutefois, l’instance de vigilance n’a pas le pouvoir d’intervenir à ce stade de la campagne. C’est à l’issue des élections qu’elle pourrait éventuellement retoquer le compte qui sera présenté par l’équipe de campagne de Laurent Wauquiez, au regard de l’alerte lancée et du recours initié par ses adversaires. Auquel cas une inéligibilité pourrait alors être prononcée par le tribunal compétent.

Pour le PS, une bataille contre EELV plutôt que contre Laurent Wauquiez

La machine Laurent Wauquiez armée de l’avantage de l’élu sortant est en effet lancée. Reste aux socialistes à organiser leur propre campagne. Regards lancés à gauche. L’hypothèse d’une alliance avant le premier tour avec les partenaires que peuvent être les écologistes est déjà morte, tuée dans l’œuf. Président écologiste élu à la Métropole de Lyon en juin dernier, Bruno Bernard, par ailleurs en charge des élections et des relations avec les autres partis au sein de la direction nationale d’EELV, a balayé sans attendre l’éventualité d’un accord.

Les régionales de 2021 ont en effet été pour lui un sujet prioritaire de la rentrée. Bruno Bernard a organisé fin août une conférence de presse pendant laquelle il a annoncé que les écologistes partiraient en solo en Auvergne-Rhône-Alpes, forts de plusieurs succès locaux aux dernières élections municipales -dont le plus retentissant à Lyon.

Les socialistes ne cachent pas leur agacement face à ce mépris affiché à leur égard et au choix non négociable de la ligne de conduite autonomiste, particulièrement appréciée par les militants écologistes. Pour eux, c’est nier la réalité territoriale qui permet au PS de compter encore à son actif des présidents de départements et des maires dans plusieurs villes. Jean-François Debat, par ailleurs maire réélu à Bourg-en-Bresse, lâche :

« Moi je dis aux Verts : ‘vous prenez une lourde responsabilité, celle de ne pas permettre de mettre en place toutes les conditions pour battre Laurent Wauquiez’. C’est une grave erreur de se croire trop fort tout seul. »

Pour Jean-François Debat, difficile d’entendre que ces élections locales de 2021 puissent servir de tour de chauffe avant les présidentielles de 2022.

Jean-François Debat sera-t-il le candidat PS face à Laurent Wauquiez pour les élections régionales de 2021 ? Crédit : Rue89Lyon

Jean-François Debat sera-t-il le candidat PS face à Laurent Wauquiez pour les élections régionales de 2021 ? Crédit : Rue89Lyon

Jean-François Debat, Maud Tavel, Olivier Véran… Qui face à Laurent Wauquiez ?

Les élections régionales pourraient en outre souffrir, comme cela a été le cas pour les élections municipales, d’une forte abstention. En l’état, la bataille que devra livrer le PS pour convaincre les électeurs se dirigera donc contre les écologistes, bien plus que contre Laurent Wauquiez. Qui pour la mener ? Le maire de Bourg-en-Bresse ne s’avance pas. Il avait déjà annoncé lors du rassemblement politique de son parti, cet été à Blois, qu’il ne serait pas nécessairement la seule figure à incarner la candidature régionale socialiste.

« Pas d’urgence, a éludé Jean-François Debat ce vendredi. Nous allons d’abord aller chercher les candidats dans tout le territoire qui formeront les listes, puis ensuite émergera la tête de liste. […] Il faudra mettre de côté les égos. »

Face à Laurent Wauquiez, la personnalité du ou de la candidate aura pourtant son importance.

Plusieurs noms et possibilités circulent chez les écologistes, dont celui de Maud Tavel, l’adjointe à la sécurité du maire de Grenoble Eric Piolle. Une illustre inconnue, mais présentant l’avantage pour le parti EELV d’être une proche de l’édile grenoblois qui, pour sa part, vise les élections présidentielles de 2022.

Du côté du parti présidentiel la République en marche, c’est un quasi silence radio. Olivier Véran, député de l’Isère, pourrait tenir l’affiche, grâce à sa visibilité voire sa popularité acquise en tant que ministre de la Santé. Mais en pleine pandémie de Covid-19, il pourrait aussi arguer auprès du président de la République qu’il souhaite continuer sa mission ministérielle de première importance. Et s’épargner ainsi une campagne sur laquelle Laurent Wauquiez impose pour le moment son tempo.

 

 

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.

En BREF

Covid-19 : en Haute-Loire, les hospitalisations ont décuplé en 10 jours

par Bertrand Enjalbal. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : dans le Cantal, les hospitalisations ont quadruplé en septembre

par Bertrand Enjalbal. 329 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : la Savoie, département bientôt classé « en rouge » ?

par Bertrand Enjalbal. 782 visites. Aucun commentaire pour l'instant.