Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
A Villeurbanne, les usagers et opérateurs des trottinettes électriques gênantes seront verbalisés
Actualité 

A Villeurbanne, les usagers et opérateurs des trottinettes électriques gênantes seront verbalisés

par Rue89Lyon.
Publié le 5 juillet 2019.
Imprimé le 04 août 2021 à 11:18
7 210 visites. 1 commentaire.
La Ville de Villeurbanne compte sanctionner les opérateurs et utilisateurs de trottinettes électriques lorsqu’elles obstruent l’espace public.

Le débat autour de l’utilisation des trottinettes électriques n’est pas prêt de s’arrêter. Ce mode de déplacement considéré comme novateur était d’ailleurs au centre de l’attention en ce début de semaine à Villeurbanne. Face à la problématique des trottinettes envahissantes et à l’augmentation des accidents depuis leur arrivée, le maire de la ville Jean-Paul Bret (PS) a décidé d’agir.

Dorénavant les trottinettes gênantes et encombrantes seront retirées de l’espace public. Quant à eux les utilisateurs ainsi que les opérateurs seront verbalisés. Mardi 2 juillet, une première opération « coup de poing » a permis à un agent municipal d’en ramasser quelques unes.

La fin des mikados de trottinettes

Cette démarche s’inscrit dans la continuité de l’arrêté du 13 juin interdisant aux utilisateurs de circuler en trottinettes sur les trottoirs, les places, les parcs, les cimetières…

“L’occupation des trottinettes dans l’espace public est extrêmement contraignante pour la population : les piétons, les personnes handicapées, les personnes non-voyantes ou encore celles qui ont des poussettes« , affirme Jean-Paul Bret au site Lyon Capitale.

Pas de sanction pour cette première maraude qui prend la tournure d’une action de sensibilisation.

 « Un premier avertissement sans frais pour les opérateurs qui viendront récupérer les trottinettes directement aux dépôts municipaux. Après, ce sera la verbalisation ! »

Explique Christian Beaunée, directeur de la proximité, service gestion du domaine public au Progrès.

Les opérateurs sont aussi concernés par cette sanction. Pour chaque engin récupéré, ces derniers devront payer une amende de 35 euros ainsi que des frais d’enlèvement. Le 24 juin dernier, Jean-Paul Bret a rencontré les opérateurs présents sur la ville afin de gérer la problématique des dépôts sauvages.

Pour rappel, à Lyon, dès la rentrée,  un système de redevance annuelle d’occupation du domaine public pour chaque véhicule en free floating entrera en vigueur.

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Près de Lyon, une programmation marathon pour le festival Woodstower

par Pierre Lemerle. 317 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Quel impact environnemental pourrait avoir le téléphérique de Lyon ?

par Pierre Lemerle. 6 043 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Lyon : une opération de vaccination contre le Covid à la Part-Dieu

par Rue89lyon. Aucun commentaire pour l'instant.
×