Habillage
Élection européenne : une campagne en demi-teinte mais un vote à observer ce dimanche à Lyon
Politique 

Élection européenne : une campagne en demi-teinte mais un vote à observer ce dimanche à Lyon

actualisé le 26/05/2019 à 21h34

Un temps dédié à la campagne très court ; la prédiction d’une abstention record… Toute la narration autour de cette élection européenne 2019 tend vers la déprime lourde. Pour autant, les résultats de cette élection du dimanche 26 mai pourraient surprendre et seront particulièrement intéressants à observer à la veille d’élections locales (municipales et métropolitaines en 2020).

Rue89Lyon va se pencher pendant la soirée de dimanche sur les réactions et les votes dans les départements et des grandes villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dont Lyon.

20h

Suivez les résultats sur une carte qui concerne toute la Métropole de Lyon.

17h15

Le taux de participation est plus élevé qu’en 2014, dans la France comme dans le Rhône. Dans le département, il est de 48,36% ce dimanche 25 mai contre 30,83% en 2014 (et 33,89% en 2009).

Dimanche 26 mai – 13h

Le taux de participation dans le Rhône est plus élevé qu’au niveau national à la mi-journée. A 12h, il est de 22,48% au niveau départemental et de 19,26% pour l’ensemble de la France.

Ce taux est aussi plus élevé que lors des précédentes élections européennes (pour rappel, dans le Rhône, il était de 15,54% en 2014 et de 15,97% en 2009).

Vendredi 24 mai

Lors d’un micro-trottoir réalisé dans différents quartiers de Lyon, nombre de citoyens se sont montrés réjouis, auprès des jeunes journalistes du LyonBondyBlog, à l’idée de pouvoir exprimer un avis dans les urnes.

L’envie de protester contre la politique menée par le président Emmanuel Macron ? L’envie de dire quelque chose sur ce qu’on s’imagine être l’Europe ? Sur des thèmes qui ont rassemblé et ont fait sortir des milliers de gens dans la rue (manifestations pour le climat ou encore manifestations de « gilets jaunes ») ? L’espoir de voir une idée, un parti, trouver ce dimanche puis au sein de l’UE un écho -puisqu’il s’agit d’une élection à un seul tour et à la proportionnelle ?

Tout ça remué au shaker rend cette élection moins « intermédiaire » qu’il n’y parait et rien ne permet de s’appuyer solidement sur des sondages sans boussole.

Panneau d'affichage de deux candidats à l'élection européenne - mai 2019. ©DD/Rue89Lyon

Panneau d’affichage de deux candidats à l’élection européenne – mai 2019. ©DD/Rue89Lyon

Les Collomb toujours en délicatesse avec LREM

A Lyon, la campagne a été toutefois timide, c’est le moins qu’on puisse dire. Peu de coups d’éclat. Ou presque. Le maire de la ville, Gérard Collomb, a carrément boudé la campagne LREM (la République en marche). Ex-ministre de l’Intérieur d’Emmanuel Macron, il n’est pas venu au meeting du 9 mai organisé dans sa ville et s’en est quasi félicité au micro d’une radio nationale, révélant au passage avoir refusé la demande que lui avait formulée la veille, comme une faveur, le président de la République himself.

On boude sévère à Lyon.

Le journal satirique local Les Potins d’Angèle révèle que les tracts de campagne de la liste Renaissance, non distribués, ont été posés sur le trottoir, sortis d’une permanence que possède Gérard Collomb dans le 3e arrondissement de Lyon, local qui a déjà pu servir de lieu de stockage pour le matériel de campagne. Mais pour la liste « Renaissance », sûrement pas.

De son côté, son épouse Caroline Collomb, référente locale de LREM, avait déclaré se retirer de cette fonction en début de campagne, pendant le temps qu’elle durerait, afin de respecter son devoir de réserve de juge administrative. C’est un de ses proches, Ludovic Midol-Monnet, qui a donc pris la place pour quelques semaines. Mais en tant que directeur de campagne local pour la liste Renaissance, il ne s’est pas particulièrement montré diligent à battre le pavé ou à prendre une parole publique.

Un seul mail envoyé a été envoyé par ses soins à la presse locale, jeudi soir, pour évoquer le soutien d’élus du département à la liste Renaissance.

Bataillounette de signatures à la veille de l’élection européenne

A trois jours de l’élection de ce dimanche 26 mai, les élus LREM du département ont en effet signé à 120 un appel à voter, pour leur liste menée par Nathalie Loiseau.

Pour une fois, Gérard Collomb a accepté d’en être ; il a signé depuis le Japon où il se trouve cette semaine en voyage officiel.

Candidats et soutiens de la liste Renaissance aux élections européennes 2019 / crédits : Oriane Mollaret

Candidats et soutiens de la liste Renaissance aux élections européennes 2019. ©Oriane Mollaret/Rue89Lyon

Mais en face, les élus LR (Les Républicains) ne s’en sont pas laissé conter. Patrice Verchère, député du Rhône et conseiller régional, a envoyé à son tour un joli fichier Excel indiquant que 192 élus du Rhône et de la Métropole de Lyon sont « avec François-Xavier Bellamy », le candidat LR à l’élection européenne.

Pas de coup d’éclat, vous disait-on.

Pour trouver votre bureau de vote

Vous ne savez plus où en est votre situation électorale ? Êtes-vous en capacité de voter ; êtes-vous toujours inscrit.e sur les listes ? Pour vérifier, c’est par ici >> sur le site de service-public.fr.

Un débat depuis Lyon à retrouver en vidéo

Pour jeter un coup d’oeil sur ce que certain.e.s des candidat.e.s locaux.les (aucun.e n’étant tête de liste), vous pouvez entendre ci-après les échanges d’un débat qui s’est tenu dans un amphi de Sciences Po Lyon et mené par Lyon Capitale.

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.

En BREF

Que faire pour la « Fête de la Science » à Lyon ?

par Rue89Lyon. 349 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La plateforme lyonnaise I-Boycott lance une campagne contre Deliveroo

par Rue89Lyon. 1 739 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Nouvelle victoire pour le squat de l’ancien collège Maurice Scève

par Rue89Lyon. 3 261 visites. 18 commentaires.