Habillage
[Micro-trottoir] Élections européennes 2019 : entre appréhension et envie de voter à Lyon
L'Œil du Lyon Bondy Blog
Rue89Lyon ouvre ses colonnes et sa rédaction aux journalistes et apprenti.e.s du Lyon Bondy Blog, dans le but de donner à entendre les périphéries, les quartiers populaires, mas aussi les plumes en formation...
L'Œil du Lyon Bondy Blog 

[Micro-trottoir] Élections européennes 2019 : entre appréhension et envie de voter à Lyon

actualisé le 13/05/2019 à 08h22

Les élections européennes du 26 mai prochain approchent à grand pas. Pourtant, les différents partis politiques n’arrivent pas à mobiliser les français et les institutions européennes ont une image toujours plus dégradée.

En 2014, le taux d’abstention à ces élections a atteint 56 %, tout près du record de 2009, à 59 %. Les lyonnais nous ont donné leur ressenti sur ces futures élections ainsi que sur leur vision de l’Europe.

Dimanche 26 mai prochain, auront lieu les élections européennes. Les citoyens voteront pour élire les députés qui siégeront au Parlement européen pour 5 ans. Encore faut-il se présenter au bureau de vote, puisque cette élection présente un fort taux d’abstention. En effet, ce dernier était de 56 % en 2014, proche du record de 2009, à 59 %. Le Lyon Bondy Blog est allé à la rencontre des lyonnais sur ce sujet.

C’est sur les marchés de la Sauvegarde, de la Duchère, Saint-Antoine et Montgolfier et à la Manufacture des Tabacs, que des gens ont bien voulu nous donner leur avis, leurs opinions pour certains.

Marché Saint-Antoine.

Marché Saint-Antoine. ©Adams Mezamigni/Lyon Bondy Blog.

Des intentions de vote plutôt favorables

En 2014, à Lyon, l’absentéisme a atteint 51 % (Ministère de l’Intérieur). Paradoxalement, malgré ce chiffre, la plupart des personnes interrogées sont quasiment sûres d’aller voter. Céline, trentenaire, déclare :

« C’est peut-être le moment de se mobiliser au vu de tout ce qui se passe en Europe ».

En ce qui concerne les raisons du vote, deux principales en sont ressortis. D’une part, la montée du populisme :

« Il faut lutter contre les populismes en nette augmentation dans chaque pays », déclare Valérie.

D’autre part, un devoir du citoyen, comme nous l’affirme Eric, quadragénaire :

« Je considère qu’à partir du moment où on me donne le droit de vote, ce qui n’est pas le cas dans le monde, pour certains, c’est un devoir d’aller voter, pour exprimer mon opinion. »

Jean, lui, a une vision plus large sur la question du vote :

« On doit avoir une conscience européenne, et pas se limiter à l’aspect franco-français de la politique. Une grande partie des décisions qui sont prises aujourd’hui, sont prises au niveau européen. Donc, c’est la seule structure sur laquelle on peut avoir un pouvoir réel, sur la Commission, sur les lois qui vont préfigurer notre avenir proche et plus lointain ».

Que ce soit pour lutter contre les populismes comme Valérie et Céline ou pour exercer son devoir de citoyen comme Éric, chacun a sa raison, pour se rendre aux urnes le 26 mai prochain.

Outre ces arguments évoqués précédemment, les gens interrogés sont globalement déçus par l’Europe et, à la fois, en attendent beaucoup. Pour Jean, « il faut qu’elle se rapproche des citoyens ».

« On vit les uns à côté des autres mais pas les uns avec les autres ».

Jacques*, fleuriste, ne trouve pas d’utilité à l’Europe, « c’est de la poudre aux yeux l’Europe c’est tout », lâche-t-il, blasé.

Les jeunes peu concernés par les élections européennes

Si l’on se focalise désormais sur l’étude publiée ce mois, seul un tiers des jeunes déclarent être certains d’aller voter aux prochaines élections européennes. En effet, plus de la moitié des jeunes de 18 à 30 ans (64 %) font part de leur intention d’aller voter aux prochaines élections européennes de mai 2019, dont 35 % avec certitude. (source : INJEP-CRÉDOC, Baromètre DJEPVA sur la jeunesse, 2019).

Les premiers résultats de ce baromètre mentionnent également les principales motivations du vote aux élections européennes. Celles-ci sont proches de celles invoquées en 2017 pour la présidentielle : 45 % des jeunes, comme Valentine que nous avons interrogé, vont voter parce qu’ils estiment en avoir le devoir citoyen, et 14 % « pour que les choses changent ».

Les jeunes ne se sentent pas vraiment concernés par les élections européennes. ©Adams Mezamigni, Lyon Bondy Blog.

Les jeunes ne se sentent pas vraiment concernés par les élections européennes. ©Adams Mezamigni, Lyon Bondy Blog.

Cette incertitude de vote et ce manque d’intérêt pour ces élections, de la part des jeunes, est marqué par ce sentiment d’appartenance davantage à la France qu’à l’Union Européenne. Philippine, une jeune étudiante, déclare :

« Je m’y intéresse pas beaucoup parce que je me sens plus française qu’européenne ».

Si nous reprenons les données du Baromètre DJEPVA, à la question « Vous personnellement, vous sentez-vous citoyen français ? », 83 % des jeunes interrogés ont répondu oui. La même question par rapport à la citoyenneté européenne a récolté, elle, 57 % de oui. (Champ : ensemble des jeunes âgés de 18 à 30 ans ayant accepté de répondre à ces questions.)

Le contact avec certains habitants sur le thème européen n’a abouti à aucun échange. Ces nombreux refus témoignent principalement d’un désintérêt pour ce sujet. Quoi qu’il en soit, il reste désormais moins de trois semaines aux candidats pour convaincre les électeurs.

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Adams Mezamigni et Camille Romand
Plumes du Lyon Bondy Blog.

En BREF

9 septembre 2019 : la 4G arrive (partiellement) dans le métro de Lyon

par Rue89Lyon. 501 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Eau en bouteille : à Divonne-les-Bains, le plastique n’est plus fantastique

par Rue89Lyon. 1 048 visites. 2 commentaires.

Les bus TCL de retour à l’aéroport Saint-Exupéry = fin du monopole de Rhônexpress

par Rue89Lyon. 7 242 visites. 4 commentaires.