Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Actualité 

A Lyon, 5000 personnes contre le mariage gay et une manif sauvage d’extrême droite

par Rue89Lyon.
Publié le 15 avril 2013.
Imprimé le 18 janvier 2021 à 10:53
466 visites. 6 commentaires.
Ce dimanche ils étaient 5 000 (chiffre police et organisateurs) à se réunir place Bellecour, à Lyon, pour signifier de nouveau leur opposition au mariage gay. A l’appel du collectif la Manif pour tous et de l’association Cosette et Gavroche, les manifestants ont pu écouter le député UMP de la Drôme Hervé Mariton parler d’un « coup d’Etat législatif » en dénonçant le changement de calendrier pour l’examen du projet de loi en seconde lecture à l’Assemblée nationale.

Etaient également présents au premier rang, trois des cinq candidats aux primaires UMP pour désigner le représentant de la droite aux élections municipales à Lyon : Emmanuel Hamelin, Georges Fenech et Michel Havard.

 

Manif sauvage d’extrême droite

Le rassemblement officiel a duré de 18h à 20h30. Au moment de la dispersion, des militants d’extrême droite ont entraîné une centaine de personnes dans une manifestation sauvage qui a sillonné les rues de Lyon.

En tête de ce cortège, le conseiller régional Alexandre Gabriac et une vingtaine de militants de son organisation, les Jeunesses nationalistes. De la place Bellecour, le groupe est allé jusqu’à la préfecture puis a retraversé le Rhône pour revenir en Presqu’île.

En plus des slogans hostiles au mariage pour tous, on pouvait entendre les slogans nationalistes habituels mais aussi des « Sarkozy président ».

Au niveau de la place des Célestins , vers 22h30, la police a bloqué la trentaine de personnes qui se trouvait toujours là. Il n’y a eu aucune interpellation, uniquement des contrôles d’identité.

Les autres groupuscules de l’extrême droite radicale (les identitaires et le GUD) n’ont pas pris part à cette manif sauvage.
Les militants identitaires sont restés mêlés à la foule du rassemblement officiel, tandis que la vingtaine de membres du GUD se tenait en marge de la place Bellecour. Quelques « gudards » portaient même le chasuble jaune du service d’ordre de la manifestation officielle.

 

Contre-rassemblement

A 500 mètres des anti-mariage gay, environ 400 partisans du projet de loi (selon la police) s’étaient rassemblés, notamment à l’appel de plusieurs organisations de gauche et d’extrême gauche.

Sur une banderole, on pouvait lire « Travail, Famille, Patrie, ça suffit ». David Souvestre, porte-parole de la LGP (Lesbian and Gay Pride) de Lyon considère que ce contre-rassemblement était l’expression d’un « ras le bol » :

« Depuis plusieurs semaines, nous nous faisons insulter. Il faut que les anti-mariage arrêtent et passent à autre chose. Les deux chambres ont voté pour le texte. Ils doivent respecter les institutions démocratiques ».

Il y a dix jours, les associations « Collectif unitaire pour l’égalité » avaient déjà exprimé leur « malaise grandissant » devant la tournure que prenait le mouvement d’opposition au mariage pour tous, particulièrement à Lyon.

Article actualisé le 15/03/2014 à 12h12
L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Pollution de l’air : que change le nouvel indice de qualité à Lyon ?

par Laure Solé. 441 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un téléphérique urbain à Lyon : les bons et les mauvais exemples, en France et à l’étranger

par Laure Solé. 4 172 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : en Haute-Savoie, stagnation de l’épidémie après l’embellie

par Colin Revault. 451 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×