Société 

Elus menacés : des anti-mariage gay de la Manif pour tous se désolidarisent

actualisé le 12/05/2014 à 11h03

Le député socialiste rapporteur du projet de loi sur le mariage homosexuel, Erwann Binet, n’a pas pu tenir une conférence vendredi 5 avril à Saint-Étienne, à cause d’une action de « bordélisation » des Jeunesses nationalistes, un groupuscule d’extrême droite. Samedi, la sénatrice Europe Ecologie/Les Verts, c’est Esther Benbassa qui a reçu des menaces et sa voiture a été « défoncée ». Venue à Lyon le 27 mars la ministre de la justice, Christiane Taubira s’était faite huer à sa sortie du premier opéra écrit par Robert Badinter.

Frigide Barjot, l’une des porte-parole du collectif La Manif pour tous a déploré dimanche 7 avril, sur iTélé (via La Croix.com) « une montée de l’exaspération générale », tout en précisant que La Manif pour Tous n’avait « jamais pris à parti les élus ». Une prise de position qui fait suite aux menaces proférées à l’encontre d’élus de gauche favorable au projet de loi sur le mariage pour tous.

Le collectif La Manif pour tous en Rhône-Alpes a condamné samedi dans un communiqué, cité par l’AFP (via leparisien.fr) « les troubles des Jeunesses nationalistes » conduites par leur fondateur Alexandre Gabriac. Le collectif « se désolidarise totalement de l’action, des thèmes et des personnes » appartenant à ce mouvement d’extrême droite et « réprouve totalement » les actions et les propos de ces militants, ajoute-t-il.

La veille de cette action, Anne Lorne, porte-parole du collectif de « En Marche pour l’enfance » (principale organisation rhônalpine anti-mariage gay), avait pourtant déclaré à Lyon Capitale, que le présence de l’extrême droite « ne décrédibilise en rien le mouvement de la Manif pour tous ».

Les événements de ces deux derniers jours sont peut-être en train de faire changer de point de vue ces organisateurs vis-à-vis de l’extrême droite. A moins qu’ils ne marquent, une fois de plus après la manifestation parisienne du 24 mars, deux visions différentes de la mobilisation contre le « mariage pour tous », entre les « radicaux » soutenus par Béatrice Bourges et les « légalistes » tendance Frigide Barjot.

JN-Gabriac-ACP-Binet2013-04-05

Une photo publiée sur le compte twitter d’Alexandre Gabriac. On le voit le bras levé au milieu des militants des Jeunesses nationalistes, en train de perturber un débat que devait animer le député PS Erwann Binet, rapporteur du projet de loi sur le mariage homosexuel.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 242 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 189 visites. 1 commentaire.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 001 visites. Aucun commentaire pour l'instant.