ÉLECTIONS 2017  Politique 

Présidentielle 2017 : Macron des villes et Le Pen des champs en Auvergne-Rhône-Alpes

actualisé le 08/05/2017 à 18h30

Retrouvez les résultats du premier tour de l’élection présidentielle 2017 par communes en Auvergne-Rhône-Alpes.

Le vote urbain pour Macron et rural pour Le Pen ? La carte des candidats arrivés en tête par communes au soir du 1er tour de la présidentielle dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui compte un peu plus de 4 000 communes, montre une première opposition géographique.

Emmanuel Macron arrive en tête dans les grandes agglomérations de la région. Son score est supérieur ou égal à 30% dans 235 communes, dont Lyon, Aurillac (Cantal), Sainte-Foy-Les-Lyon ou Chamalières (Puy-de-Dôme). À Grenoble et Saint-Etienne (24,82%) également, Emmanuel Macron réalise de bons résultats.

Le Pen championne des villes de moins de 2000 habitants

Comme au plan national, le vote Macron apparaît comme territorialement opposé à celui en faveur de Marine Le Pen. La candidate du Front national est placée en tête dans les terres plus rurales de l’Ain, du Nord-Isère et d’une bonne partie de la Loire : elle réalise plus de 30% des voix dans 748 communes, dont la majorité ne dépasse pas les 2 000 habitants. Des terres où le FN enregistre traditionnellement ses meilleurs résultats.

Dans les grandes villes, la candidate d’extrême droite est nettement distancée. A Grenoble, Marine Le Pen ne dépasse pas les 10,7%, bien loin de son score national de 21,4%. La ville rouge-verte ne se laisse pas tenter par le frontisme. De même à Clermont-Ferrand, où elle n’obtient que 12,55% des voix. Et à Lyon, elle réalise un score de 8,86%.

François Fillon derrière Jean-Luc Mélenchon chez Laurent Wauquiez

François Fillon arrive lui aussi en tête dans des communes situées sur des territoires traditionnellement acquis à la droite. La Haute-Savoie, le Rhône (hors Métropole de Lyon) et quelques bastions dans le Cantal et la Haute-Loire. Au Puy-en-Velay, terre de Laurent Wauquiez, député Les Républicains, François Fillon n’arrive qu’en troisième position avec 21,78% des voix, devancé par Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon.

Jean-Luc Mélenchon, le quatrième homme de la campagne, réalise de bons scores dans les banlieues lyonnaises traditionnellement orientées à gauche, comme Vénissieux, ou Vaulx-en-Velin. Des communes où il obtient plus de 30 % des voix, tout comme à Pierre-Bénite, Die, Saint-Martin d’Hères…

C’est Roussieux, dans la Drôme, qui lui confère la part de voix la plus importante : 65%. Il devance notamment Emmanuel Macron à Saint-Etienne avec 24,94% des voix.

Hamon jamais au-dessus de 10%

Benoît Hamon, le grand perdant de ces élections, réalise des scores proches de son pourcentage national (6,35%) dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il obtient moins de 10% des voix dans 3923 communes (9,13% à Lyon). Autour de Lyon, il réalise des scores très faibles dans les communes traditionnellement de droite : 3,43% à Ecully, 6,84% à Caluire-et-Cuire, 7,11% à Rillieux-la-Pape. Ses résultats en région, 5,24% à Vichy, 6,64% à Villefranche-sur-Saône, 5,02% à Aix-les-Bains, traduisent en région ce désamour national pour le Parti Socialiste.

À noter, pour l’anecdote, les scores de François Asselineau à Périgny dans l’Allier (22,50%), et de Jean Lassalle à Laval d’Aurelle en Ardèche (22,73%).

Partager cet article

L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal et Alice Forges
En BREF

[Tribune] Comment faire gagner en légitimité le fonctionnement de l’Union Européenne ?

par Tribune. Aucun commentaire pour l'instant.

Le « fact-checking » pour rétablir la vérité ?

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif du GUD interdite : combien de militants d’extrême droite dans les rues de Lyon ?

par Rue89Lyon. 2 853 visites. 3 commentaires.