Actualité  Politique 

Le vote Mélenchon sans surprise en Auvergne-Rhône-Alpes

Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, réalise ses meilleurs scores dans les terres traditionnellement de gauche. Le « vote utile » de gauche semble avoir fonctionné aussi en Auvergne-Rhône-Alpes.

L’Allier et le Puy-de-Dôme, la Drôme et l’Ardèche. Le quarté gagnant pour Jean-Luc Mélenchon. En Auvergne, c’est sans surprise qu’il réalise ses meilleurs scores dans les deux départements où le vote de gauche et communiste est traditionnellement le plus fort.

Jean-Luc Mélenchon réalise également de bons scores sur des territoires de gauche où le Front national est progressivement devenu fort. La Drôme et l’Ardèche, historiquement de gauche et où Marine Le Pen arrive en tête au premier tour, ont aussi donné au candidat de la France insoumise parmi ses meilleurs résultats. Dans le Rhône, l’Ain ou une bonne partie de la Loire où le vote FN est élevé mais traditionnellement de droite, il réalise des scores en-deça de sa moyenne nationale (19,58%) et régionale (19,24%).

Dans les grandes agglomérations de la région (Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand), le « vote utile de gauche » semble avoir fonctionné. Il est en tête à Grenoble, qui a à sa tête une majorité écolo-Parti de gauche, et dans plusieurs grandes communes de l’agglomération de Lyon (Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Saint-Priest).

Si Emmanuel Macron le talonne à Grenoble et reste le chouchou de ces grands territoires urbains, le vote de gauche de ceux qui ne se reconnaissent pas dans le candidat d’En Marche ! s’est reporté en grande partie sur le candidat insoumis. Benoît Hamon, candidat du Parti Socialiste, réalise sur ces territoires des scores légèrement plus élevés que sa moyenne nationale mais sans dépasser, comme à Lyon, 10% des suffrages exprimés.

Partager cet article