Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
À Lyon, quelle sera la température moyenne à l’avenir ?
Environnement 

À Lyon, quelle sera la température moyenne à l’avenir ?

par Bertrand Enjalbal Oliveira.
Publié le 7 septembre 2022.
Imprimé le 27 septembre 2022 à 13:12
397 visites. 3 commentaires.

[Quel climat à Lyon dans le futur 3/3] L’été 2022, particulièrement chaud à Lyon, pourrait être un été presque ordinaire dans un futur pas si lointain, où la température moyenne sera plus élevée. Voici les projections de Météo France concernant la température à Lyon pour les années à venir.

Quel climat à Lyon dans le futur ?

Nous interrogeons le climat à Lyon dans le futur à travers les données des projections climatiques de Météo France.

Quel climat pour 2030, 2050 ou 2100 à Lyon ? Météo France et le Centre national de recherches météorologiques (CNRM) ont établi des projections pour le futur proche et lointain. Les deux organismes se sont appuyés sur différents scénarios d’évolution de la concentration de gaz à effet de serre, issus des travaux du GIEC (voir plus bas).

Ils dessinent trois scénarios (optimiste, intermédiaire et pessimiste), et trois horizons : proche, moyen, lointain (plus de détail en fin d’article).

À Lyon, +1°C en moyenne d’ici 20 ans et +2,10°C à l’horizon 2100 ?

Les projections, même dans une perspective optimiste, ne dessinent aucune amélioration. Concernant les températures à Lyon, elles nous promettent au mieux un réchauffement relativement contenu. Cela signifie que des actions prises pour réduire la concentration des gazs à effet de serre pourront permettre d’infléchir la hausse des températures. À l’inverse, les températures augmenteront fortement si rien n’est fait.

De 1976 à 2005, période dite « de référence » dans les projections de Météo France, la température annuelle moyenne à Lyon était de 12,25°C.

D’ici 30 ans, à un horizon proche, elle pourrait être supérieure d’1°C environ, quel que soit l’évolution de la concentration de gaz à effet de serre. Ensuite, à horizon plus lointain, elle pourrait augmenter de +1,25°C à +3,9°C selon le scénario.

Dans la perspective du scénario intermédiaire, celui où les politiques climatiques permettent de contenir la concentration de gaz à effet de serre, la température annuelle moyenne à Lyon passerait de 12,25°C à 13,21°C à l’horizon 2050, à près de 14°C à l’horizon 2070 et à 14,35°C à l’horizon 2100. Soit une augmentation potentielle de près de plus de 2°C.

Dans le pire des scénarios, elle pourrait atteindre 16,1°C, soit une augmentation d’environ 4°C. C’est environ la température annuelle moyenne du Var ces dernières années.

Des températures en hausse toute l’année et des étés de plus en plus chauds à Lyon

Comment cette hausse de la température moyenne se répartirait mois par mois à Lyon ?

Les projections de Météo France et du Centre national de recherches météorologiques (CNRM) sont détaillées pour chaque mois de l’année. On peut ainsi observer la possible augmentation des températures au fil de l’année à Lyon. Si les mois d’été, où les températures grimpent haut focalisent l’attention, c’est durant les mois d’hiver et de printemps qu’elles pourraient augmenter davantage.

Ainsi, quel que soit le scénario retenu, à un horizon proche, les mois de janvier, mai ou novembre pourraient connaître une augmentation de la température moyenne égale ou supérieure à celle de certains mois d’été.

L’été 2022 à Lyon conforme à un été moyen en 2050 ?

Les mois d’été, où la hausse des températures est plus difficile à vivre, connaîtront également une hausse de la température moyenne. Elle devrait être de +1°C en moyenne à Lyon à un horizon proche selon le scénario intermédiaire. Légèrement plus dans le cas d’un scénario pessimiste.

L’été 2022 à Lyon pourrait-il nous donner un aperçu des étés dans le futur ? C’est possible. Météo France prévoit qu’à horizon 2050, l’été 2022 soit un été dans la moyenne en France.

En reprenant les projections mensuelles d’augmentation de la température moyenne à Lyon, c’est bien ce qu’on observe.

Pour l’horizon moyen (2040-2070), et dans le cadre du scénario intermédiaire dans la maîtrise des concentrations de gaz à effet de serre, voilà ce qui pourrait se passer en été à Lyon :

  • Juin : augmentation de +2,6°C de la température moyenne par rapport à la moyenne 1976-2005 qui était de 19,02°C
  • Juillet : +2,6°C de la température moyenne par rapport à la moyenne 1976-2005 qui était de 21,68°C
  • Août : +1,6°C de la température moyenne par rapport à la moyenne 1976-2005 qui était de 22,21°C

Durant l’été 2022 à Lyon, voici les températures journalières moyennes constatées par Météo France :

  • Juin 2022 : température moyenne de 22,08°C (soit +3,06°C par rapport à la moyenne 1976-2005)
  • Juillet 2022 : température moyenne de 24,06°C (soit +2,38°C)
  • Août 2022 : température moyenne de 24,6°C (soit +2,4°C).

L’été 2022 à Lyon pourrait donc être un été plutôt courant à horizon de 20 ou 30 ans. L’augmentation de la température moyenne en juillet colle aux projections de Météo France. Celles constatées en juin et août sont même plus importantes que le pire des scénarios. Ce qui pourrait faire de cet été 2022 à Lyon un été dans la moyenne haute à horizon relativement proche.

Une accélération de l’augmentation des températures à Lyon depuis la fin des années 1980

évolution de la température à Lyon
Évolution de la température moyenne annuelle à Lyon depuis 1900. Graphique EDJN

Voilà pour le possible futur du climat à Lyon. Nous avons aussi inspecté le passé à partir des données du programme d’observation européen Copernicus et ECMWF. Les données sur la température annuelle moyenne à Lyon montre une augmentation continue depuis la seconde moitié des années 1980.

À partir de 1986, jamais la température annuelle moyenne n’a été inférieure à la période 1960-1970 précédent l’étude. Depuis l’an 2000 et jusqu’à 2018, on constate les plus fortes variations. En 2018 par exemple, la température annuelle moyenne à Lyon a été supérieure de +3°C par rapport à la moyenne pour la période 1960-1970.

Voici ce que cela donne pour l’ensemble des communes du Rhône :

Lexique des données sur le futur du climat

Indicateurs de températures / chaleur / froid :

  • Température moyenne [°C] : moyenne des températures moyennes quotidiennes de la période

Les projections climatiques de Météo France

Les données utilisées ici sont issues du portail « Drias, les futurs du climat ». Les projections utilisées sont celles établies par Météo France et le Centre National de Recherches Météorologiques. Elles ont vocation à évaluer l’impact du changement climatique.

Ces données proposent avant tout une vue sur le passé afin de mesurer l’évolution. Cette période dite de référence, couvre la période de 1976 à 2005. Les projections de Météo France sont proposées à l’échelle de trois horizons :

  • horizon proche : couvre la période 2020-2050
  • horizon moyen : couvre la période 2040-2070
  • horizon lointain : couvre la période 2070-2100

Surtout, ces projections sont établies selon trois scénarios différents concernant l’action en faveur du climat. Ces scénarios considèrent l’ampleur de cette action concernant la concentration de CO2. Ces scénarios dits de « forçage radiatif » sont ceux établis par le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). Ces scénarios sont appelés RCP pour Representative Concentration Pathway.

  • RCP 2.6 : scénario « optimiste » dans lequel la concentration de gaz à effet de serre connaît un pic puis diminue dans le temps
  • RCP 4.5 : scénario « intermédiaire » dans lequel la concentration de gaz à effet de serre se stabilise et est contenue au niveau actuel
  • RCP 8.5 : scénario « pessimiste » dans lequel la concentration de gaz à effet de serre continue d’augmenter dans le futur.

Dans les graphiques que nous proposons où nous avons retenu un seul scénario, il s’agir du scénario intermédiaire RCP4.5.

Comment déterminer les données pour la ville de Lyon ?

Les données de Météo France et du Centre national de recherches météorologiques sont proposées à l’échelle de points géographiques quadrillant le territoire. Nous avons ainsi retenu et isolé le point géographique le plus proche du centre de Lyon. C’est un point géographique qui se situe à la limite entre Lyon et Villeurbanne dans le secteur du Parc de la Tête d’Or.

L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal Oliveira
Bertrand Enjalbal Oliveira
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

ZFE à Lyon : les écologistes présentent leur projet final et son périmètre élargi

par Marie Allenou. 415 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un rassemblement en soutien aux mobilisations en Iran à Lyon

par Oriane Mollaret. 321 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Deux nouveaux accidents à la raffinerie de Feyzin, au sud de Lyon

par Oriane Mollaret. 921 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×