Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Une sélection sorties et culture en juillet 2022 à Lyon
Cultures  Sélection culture par la rédac de Rue89Lyon 

Une sélection sorties et culture en juillet 2022 à Lyon

par Dalya Daoud.
Publié le 2 juillet 2022.
Imprimé le 08 août 2022 à 01:57
1 316 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Voilà l’été, voilà l’été. Trompettes, chill et boissons fraîches, c’est tout ce que l’on vous souhaite pour ce mois de juillet 2022. Si vous avez des idées de sorties et des bons plans, n’hésitez pas à les partager en commentaire.

Un solo théâtre ou Hamlet dans sa cuisine

Le spectacle est programmé par le festival des Nuits de Fourvière, mais il sera donné au théâtre de la Comédie Odéon (Lyon 2e). « John a-dreams » est une pièce écrite par Serge Valletti, mis en scène par Syvlie Orcier avec le comédien qui en joue l’unique personnage, Patrick Pineau.

Taillé sur mesure pour son jeu vif et concentré, John a-dreams est une variation autour du Hamlet de Shakespeare.

Patrick Pineau a commandé ce texte à Serge Valletti, mettant en scène un homme qui se trouve dans sa cuisine et ne parvient pas à répéter Hamlet.

Le jeune prince, dans la pièce de Shakespeare, dit à un moment qu’il n’est pas un « John a-dreams », une expression qui est difficilement traduisible… Sauf à en faire ce personnage hors norme que Patrick Pineau sait jouer en virtuose.

Du 5 au 10 juillet à 20h30, toutes les infos pratiques sur le site des Nuits de Fourvière.

Radio Cargo, du gros son envoyé depuis un vélo

Ce sont des vélos cargos équipés d’un système son maousse, pour que la fête soit transportable à peu près partout. Radio Cargo, projet musical et festif monté par un duo, Jay et Danski, peut par exemple transformer à vos yeux les titres d’ABBA en leur rajoutant de grosses basses essentielles ; c’est bête comme chou mais ça fonctionne parfaitement.

Sous un air nonchalant voire derniers de la classe, ces deux-là bossent leur DJ-set au cordeau pour faire danser la foule dignement.

A l’origine, Radio Cargo a eu envie de rendre mobiles ses concerts, en « open-air » (en extérieur autrement dit), pour faire face aux interdictions de pousser le son et autres entraves à la fête collective.

En cas d’amendes de la police, le duo lance des plaisanteries en direction de son public, lui demandant de se cotiser dans une cagnotte.

Le vélo + la fête = parfait combo estival.

« Encore » présente Radio Cargo. Le 9 juillet à partir de 18h jusque 23h. Au CCO La Rayonne, à Villeurbanne. Tarif : 10€.

Intérieur Queer, 5ème édition à Lyon

De la fête dans la nuit mais aussi un propos tenu contre toutes les formes de discrimination. Pour démarrer cette 5ème édition du festival qui durera cinq jours, Intérieur Queer, vous pouvez assister, mercredi 13 juillet, à cette conférence clairement intitulée conférence « Documenter l’histoire des cultures queer à Lyon », qui se tiendra au Centre LGBTI Lyon.

Elle sera suivie de dj-sets et du live de Lësterr (à La Madone, rue des Capucins, Lyon 1er).

Un personnage du cabaret de Madame Arthur. DR

Le jeudi 14 juillet, apprenez ce qu’est l’art du « voguing » avec un de ses meilleurs ambassadeurs, The Legendary Vinii Revlon, qui organise un « ball » dans lequel les danseur·s·es, débutant·es ou confirmé·es, s’affronteront face à un jury. Le dresscode est simplement « orange et blanc » pour, dit-on, « célèbrer toutes les identités » et allier mode, esthétique, danse et performance.

Le vendredi 15 juillet sera dédié à la culture « drag ». Et le samedi, bouclage en beauté, la désormais très courue à Lyon soirée « Garçon sauvage » se gonfle en format XXL, soit une série de concerts qui démarrera dès 23h au Transbordeur avec Pablo Bozzi (live), Marvin & Guy, Lucy, Fais Le Beau b2b Vieira, Azo, Le Saint & Sœurs Malsaines et Agathe Bonin…

Enfin, c’est au cabaret parisien de Madame Arthur qu’a été confié le closing du festival dimanche 17 juillet.

Du 13 au 17 juillet. Toutes les infos et la programmation sur le site du festival Intérieur Queer.

« Summer in République » ou le chill dans le quartier Grôlée en juillet

Le projet d’animations « Summer in République » revient en plein cœur de la presqu’île de Lyon pour une troisième édition, avec un terrain de pétanque, des concerts gratuits, des bals les vendredis soir, deux samedis électro avec le DJ lyonnais Pablo Valentino (habitué du Sucre à Lyon et du Rex à Paris) et un trio de jazz manouche. Pas mal pour un mois de juillet caniculaire.

Notez également la programmation de cours d’initiation à la danse, les jeudis et samedis après-midis, avec une école du 8ᵉ arrondissement ; des ateliers de jeux de société avec « The White Rabbit » (pionnier des cafés ludiques à Lyon) de 15h à 17h ; des blind tests de 16h à 17h, etc.

Un ensemble de propositions que l’on retrouvera donc sur la place de la République (Lyon 2e). L’idée est aussi d’apporter au quartier « Grôlée », longtemps resté fantôme, un air de fête et de guinguette.

Jusqu’au 16 juillet, du mercredi au samedi de 12h à 19h.

Dernier concert des « Summer sessions » au Transbordeur

Pour clore le mois de juillet avec une certaine motivation, cette affiche multiple devrait vous faire danser encore une fois dans les extérieurs décidément accueillants de la salle de concert du Transbordeur.

Dark disco et garage rock, n’en jetez plus : voilà les excellents cow-boys de Warmduscher, mais aussi Fantastic Twins, Société Étrange et Soyoon réunis un même soir, qui pourraient encore faire monter les températures.

Si vous ne connaissez pas tout, allez-y les yeux fermés mais les oreilles grandes ouvertes ; vous ne prenez pas de risque. Et c’est gratuit avant 20h !

Le samedi 23 juillet, ouverture des portes à 18h. Au Transbordeur, Villeurbanne.

L’été en cinémascope avec l’Institut Lumière

A la fraîche, sous les étoiles, se faire une bonne toile. C’est le principe de « L’été en cinémascope » proposé par l’Institut Lumière, chaque été place Ambroise Courtois (Lyon 8e).

Ce mardi 5 juillet, c’est le chef-d’œuvre de Fred Zinnemann, « Le Train sifflera trois fois », qui sera projeté. Pour rappel, on y voit Gary Cooper et Grace Kelly menant la barque d’un suspense haletant ; le film a été récompensé par 4 Oscars en 1952 (dont celui du Meilleur acteur pour Gary Cooper).

Mardi 13 juillet, vous pourrez voir le magnifique film noir « Les Diaboliques » de Henri-Georges Clouzot, dans lequel s’illustrent les deux actrices Simone Signoret et Véra Clouzot…

Le mardi 19 juillet, on s’envole dans les cieux avec « Porco Rosso », un des meilleurs métrages de Hayao Miyazaki si l’on tente de les classer, où ce cochon aviateur part en quête de l’amour, de son identité et d’une gloire éventuelle, dans un contexte d’entre-deux-guerres rendu de façon magique.

Toutes les infos sur le site de l’Institut Lumière.

Grosses chaleurs et piscine éphémère à Gerland

Que vient faire un bassin municipal dans une sélection sorties à Lyon ? Quelques brasses valent parfois mieux que la purge d’une pièce de théâtre ratée. Et comme on aime beaucoup nager à la rédaction de Rue89Lyon, que la question du nombre de bassins par habitant dans la métropole nous a souvent occupés, on vous (re-)cause de la nécessité de se rafraîchir en période de grosses chaleurs.

La Ville de Lyon duplique cette opération de piscine éphémère (qui s’était installée l’an dernier au parc de la Tête d’Or) ; elle se trouve dans le parc de Gerland cette fois, dans le 7e arrondissement.

Le déficit en bassins de Lyon est important, davantage encore depuis que la piscine de l’architecte Tony Garnier a cessé de fonctionner l’été dernier. Seules cinq piscines sont ouvertes en été à Lyon.

Attention, si l’on promet l’accueil de 700 personnes par jour sur ce lieu ouvert tout l’été à Gerland, il faut penser à réserver son créneau pour y accéder.

/

Un sentier GR (grande randonnée) en plein dans la métropole de Lyon

Après la piscine éphémère, autre sortie d’été qui peut permettre de prendre l’air en marchant cette fois. On pense donc au sentier GR (grande randonnée) 169, qui vient juste d’être inauguré en juin 2022. Il vous fera cheminer à travers la métropole de Lyon et passer par 12 de ses forts.

Il a fallu pas moins de deux ans pour tracer ce parcours long de 170 kilomètres, qui correspond à une boucle partant de la gare d’Irigny jusqu’à celle de Feyzin.

Le GR169 en chiffres :

  • Distance : 169,81 km
  • Altitude maximum : 570 m
  • Altitude minimum : 155 m
  • Dénivelé cumulé positif : 2 205 m
  • Temps : entre 8 et 10 jours

Il est possible de le parcourir en marchant 8 à 10 jours d’affilée, pas moins de 80 lieux d’hébergement sont même listés si l’idée est de randonner comme en pleine nature, loin de chez soi. Sinon, il est bien entendu possible d’en parcourir quelques tronçons à la journée puis de rentrer chez soi via les transports en commun de Lyon.

Le sentier GR169 peut donc se prendre au départ d’Irigny jusqu’Feyzin. Il passe par les communes de Saint-Genis-Laval, Brignais, Chaponost, Craponne, Francheville, Saint-Genis-les-Ollières, La Tour-de-Salvagny, Dardilly, Lissieu, Limonest, Poleymieux-au-Mont-d’Or, Curis-au-Mont-d’Or, Neuville-sur-Saône, Rochetaillée-sur-Saône, Fontaines-sur-Saône, Cailloux-sur-Fontaines, Sathonay-Village, Rillieux-la-Pape, Miribel, Meyzieu, Chassieu, Bron, Saint-Priest, Mions, Chaponnay et Corbas.

Article actualisé le 04/07/2022 à 11h13
L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Cofondatrice de Rue89Lyon

En BREF

Une sélection culture toutes voiles dehors pour août 2022, à Lyon

par Marine Delrue. 750 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Faire du vélo à Lyon : comment je me suis débarrassée de mon appréhension

par Marie Allenou. 1 188 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Rillieux, près de Lyon, fermeture d’un centre d’hébergement d’urgence pour mères isolées

par Marie Allenou. 2 399 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×