Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Covid-19 : à Grenoble et en Isère, une situation proche de celle de Lyon
Actualité 

Covid-19 : à Grenoble et en Isère, une situation proche de celle de Lyon

par Bertrand Enjalbal Oliveira.
Publié le 6 novembre 2020.
Imprimé le 04 février 2023 à 23:23
17 873 visites. 2 commentaires.
[Graphiques] En Isère, les indicateurs de l’épidémie de Covid-19 atteignent des niveaux proches de ceux du Rhône, pourtant plus peuplé. Alors que ces derniers jours la dynamique de l’épidémie a semblé marquer légèrement le pas dans les grandes métropoles d’Auvergne-Rhône-Alpes, ce ne fut pas le cas dans celle de Grenoble. Visualiser l’évolution des indicateurs en graphiques.

Point hebdomadaire effectué en date du 04 novembre octobre 2020. Voir le dernier point régional et les chiffres par département en Auvergne-Rhône-Alpes.

Cette « deuxième vague » de l’épidémie de Covid-19 n’épargne pas l’Isère comme lors de la première. Les indicateurs hospitaliers n’ont rien à voir avec les niveaux constatés au printemps. Surtout, la situation se dégrade depuis le mois d’août dans le département sans réellement marquer le pas. Y compris à Grenoble.

Covid-19 : un taux d’incidence plus important dans la métropole de Grenoble que dans celle de Lyon

Le 14 octobre dernier, le président de la République, Emmanuel Macron, annonçait la mise en place d’un couvre-feu nocturne (21h-6h) en Île-de-France et dans huit autres métropoles françaises. Parmi elles, les métropoles de Lyon, Grenoble et Saint-Etienne. La mesure est entrée en vigueur au 17 octobre. La semaine suivante, la métropole de Clermont-Ferrand était également concernée.

Presque trois semaines après la mise en œuvre de la mesure, peut-on dire que le couvre-feu a eu un effet sur l’évolution de l’épidémie ? Difficile encore de l’affirmer. Toutefois, l’évolution du taux d’incidence dans deux des quatre grandes métropoles (Lyon et Saint-Etienne) de la région Auvergne-Rhône-Alpes a progressé de façon bien moins rapide durant la semaine du 24 au 31 octobre. Cette évolution sur une semaine devra être confirmée dans les jours et semaines à venir.

 

Ce ralentissement ne signifie toutefois pas encore une baisse à ce stade. Alors que les semaines précédentes il progressait de 30 à 40% environ dans les métropoles de la région, le taux d’incidence a cru moins vite du 24 au 31 octobre. Il progresse ainsi de 4,5% dans la métropole de Saint-Etienne, de 4% dans la métropole de Lyon.

Il a toutefois progressé encore de 16,5% dans la métropole de Grenoble. Elle présente désormais, selon cet indicateur, une dynamique plus importante que dans celle de Lyon.


Covid-19 : en Isère un taux d’incidence proche de celui du Rhône

A l’échelle du département, la situation n’est pas bien meilleure. Le taux d’incidence hebdomadaire consolidé en Isère au 27 octobre atteignait les 820 cas pour 100 000 habitants. Un niveau proche de celui du Rhône (906 cas). L’écart de population entre les deux départements est moindre que celui entre les deux métropoles, les niveaux constatés en Isère ne sont donc pas loin d’être plus dégradés que dans le Rhône. L’Isère n’est toutefois pas le département d’Auvergne-Rhône-Alpes présentant les plus mauvais chiffres ces dernières semaines concernant cet indicateur.

Comme ailleurs dans la région, toutes les tranches d’âge voient l’épidémie progresser en leur sein ces dernières semaines. Le taux d’incidence chez les plus de 60 ans est très élevé. L’épidémie a toutefois particulièrement circulé ces derniers jours en Isère parmi les 30-50 ans. Le taux de positivité dans le département au 27 octobre (près de 33%) était également largement supérieur de près de 10 points à celui du Rhône (24,5%) alors même que le dépistage (en volume) y a été deux moins important en volume sur la semaine écoulée (20-27 octobre).

 

Plus de 200 personnes en plus hospitalisées en une semaine en Isère

Les indicateurs hospitaliers en Isère concernant l’épidémie de Covid-19 continuent logiquement de s’aggraver.

Au 4 novembre, le nombre de patients Covid-19 hospitalisés en simultané en Isère était près de 4 fois supérieur à celui maximal atteint au printemps. Le nombre de patients en réanimation à cette même date était deux fois plus important qu’au pire moment de la première vague. Aussi, la courbe des décès de patients Covid-19 en Isère, suit ces derniers jours une évolution bien plus rapide qu’au printemps.

La préfecture a indiqué qu’en cas d’augmentation de la mortalité à ce même rythme, la réquisition de lieux publics telle que la patinoire de Grenoble pourrait être envisagée pour accueillir les cercueils.

 

L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal Oliveira
Bertrand Enjalbal Oliveira
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

À Lyon, la manifestation contre la réforme des retraites grandit : « On n’a pas envie de mourir au travail »

par Marie Allenou. 1 238 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Annulation d’une conférence sur la Palestine par la Ville de Lyon : chronologie d’une polémique

par Marie Allenou. 752 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le Clip sera réhabilité à la Guillotière

par Laure Solé. 698 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×