Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Qui sont les 150 élu•es du conseil de la Métropole de Lyon ?

Voici la composition du conseil de la Métropole de Lyon issu des élections du 28 juin. Et la liste des élu•es. Il s’agit de la première assemblée de cette récente collectivité dont les membres ont été désignés lors d’un scrutin métropolitain. Un conseil de la Métropole largement dominé par les élu·es écologistes et leurs alliés de gauche. Bruno Bernard (EELV) en sera le prochain président.

Contenu interactif

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.


Majorité = 🟢  + 🔴 (toutes nuances)+ 🟣 (toutes nuances)

Survoler les points pour voir le nom des élu•es

Un conseil de la Métropole de Lyon avec 40% d’élu•es écologistes

Les listes écologistes conduites par Bruno Bernard ont largement remporté ces élections métropolitaines. En arrivant en tête dans 9 des 14 circonscriptions, les listes d’union de la gauche obtiennent un nombre d’élus leur assurant la majorité absolue (84 élus sur 150).

Toutefois, contrairement à la Ville de Lyon, les écologistes ne sont pas majoritaires uniquement avec leurs propres élus. On ne compte en effet « que » 58 élu·es écologistes sur les 150 sièges du conseil de la Métropole. Pour gouverner la collectivité, les écolos devront donc s’appuyer sur les voix de leurs alliés socialistes, communistes et les trois de « Lyon en commun » (Gram, La France Insoumise).

Un bond considérable pour EELV malgré tout. Ils étaient 7 élu•es écologistes lors de l’installation du conseil de la métropole en 2014 et dont la mandature s’achève ce vendredi 3 juillet.

À la Métropole de Lyon, des groupes équilibrés dans l’opposition

L’opposition se retrouve morcelée. En deux groupes au moins pour l’instant. Celui des élu•es de droite et des listes de Gérard Collomb, unies au second tour des métropolitaines. Ils sont 43 élus (dont 12 « collombistes » et 31 Les Républicains.

À leurs côtés, les 23 sièges des élu•es des listes de David Kimelfeld, président sortant de la Métropole. Ces deux groupes, issus des rangs du parti La République En Marche encore uni il y a peu, formerait donc un groupe légèrement supérieur à celui de la droite, (mal) menée par François-Noël Buffet.


#Elections 2020

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

À lire ensuite


François Ruffin en tournée dans l'agglomération de Lyon, ici à Saint-Fons. Depuis le compte Twitter du député LFI. DR
Partager
Plus d'options