Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Prof déconfinée : « Remotiver ces élèves qui ont perdu l’habitude du collège »

Après notre série de témoignages d’enseignants confinés, nous prenons des nouvelles des pratiques dans ces nouvelles conditions, avec des semi-rentrées, des classes à moitié pleine, de la distanciation sociale et de la continuité pédagogique… qui continue. Ou le travail des profs au temps du covid-19.

,
Édition abonnés
Prof déconfinée

Si vous souhaitez vous aussi partager votre expérience de reprise des cours sur Rue89Lyon n’hésitez pas à nous contacter (via hello@rue89lyon.fr) pour que l’on échange et que l’on vous pose nos questions.
Ci-après, le récit d’une professeure de mathématiques exerçant dans un collège de Vaux-en-Velin.
« Je suis professeure de mathématiques à temps partiel dans un collège de Vaux-En-Velin. Cette année j’ai deux classes de 5ème. J’ai repris depuis les cours en présentiel depuis le 18 mai. Jusqu’à cette date, je travaillais comme l’ensemble de mes collègues à distance, de chez moi.
Bien que cette période fut laborieuse sur de très nombreux points, je retiens un point positif : je me suis formée aux outils numériques et j’ai fais de gros progrès dans ce domaine. Pendant le confinement, mes habitudes de travail ont changé du tout au tout.
Dès le début du confinement, j’ai communiqué aux élèves une adresse mail que j’avais créée spécialement pour leur permettre de me poser des questions et me montrer le travail qu’ils faisaient. J’ai continué d’utiliser notre espace numérique de travail Pronote pour donner les exercices à faire et leurs solutions.
Puis très vite, je me suis formée à « laclasse.com » pour déposer du travail et permettre aux élèves de me le rendre. J’ai alors proposé aux élèves qui préféraient, d’utiliser cet outil, qui est bien plus pratique qu’une adresse mail pour un prof quand il a beaucoup de classes pour organiser les rendus par classe.
Je me suis aussi fixée un défi pendant les vacances d’avril : faire une vidéo tutorielle sur Youtube. En entendant certains collègues se lancer et y prendre goût, j’avais envie d’essayer et de me donner un objectif.
Je savais que ce serait long et que j’allais devoir m’accrocher car je partais de zéro. J’ai mis environs 10h à faire cette vidéo mais j’ai éprouvé du plaisir.

Lisez la suite pour 1€

En profitant de notre offre d’essai, résiliable en ligne à tout moment.

Pour accéder à cet article, il faut être abonné. Pourquoi ?

Les informations exclusives, les enquêtes et certains reportages constituent l’édition abonnés de Rue89 Lyon. En tant que média indépendant, nos ressources proviennent de nos lectrices et lecteurs abonnés, aucun milliardaire ni groupe bancaire ne nous finance.

Nous demandons à nos lecteurs une faible contribution pour disposer à Lyon d’un média critique des pouvoirs, capable d’enquêter et de traiter les enjeux locaux en profondeur et dans la durée.

Chaque abonnement compte. Toutes nos recettes sont investies dans un journalisme local indépendant, dont la force et la réactivité dépend directement du nombre d’abonnés actifs.

Je m’abonne 

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Lyon. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Collège

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

#covid-19#Déconfinement#Éducation#espace numérique#Les profs

À lire ensuite


La Chapelle de la Trinité accueillera le débat dédié à la Culture, organisé par Rue89Lyon et le Petit Bulletin. DR
Laetitia, 28 ans, cheffe de cuisine du bistrot Le Filanthrope à Villeurbanne ©Hélène Duros

Photo : Hélène Duros

La handballeuse Lola Berrais joue de son imagination pour garder la forme pendant le confinement.
Une salle de classe au Canada
Partager
Plus d'options