Habillage
Élections à la Métropole de Lyon 2020 (1/6) : Gérard Collomb voit son « bébé » lui échapper
Politique 

Élections à la Métropole de Lyon 2020 (1/6) : Gérard Collomb voit son « bébé » lui échapper

actualisé le 07/05/2020 à 19h58

[Carte et data-analyse] La claque est à peine moins forte : comme pour les élections municipales, les listes de Gérard Collomb aux élections à la Métropole de Lyon ont été à la peine. Si la déroute est par endroits moins cinglante qu'à Lyon, le premier tour ne lui laisse que peu d'espoir. Si ce n'est qu'il soit rejoué. Pour l'heure, on ne sait pas si l'ensemble des scrutins, 1er et 2nd tours, seront reportés à l'automne prochain ou si seul le second tour sera organisé fin juin.

Dans un contexte très particulier, l’abstention au premier tour des élections à la Métropole de Lyon a aussi été très forte. C'est donc avec la même prudence prise pour les élections municipales qu'il faut aborder leur lecture. Ces élections à la Métropole de Lyon risquent même d'être doublement inédites : elles ont été les premières du genre et devront probablement être rejouées, à mesure que le confinement se poursuit.

Une situation qui sonne presque comme une bonne nouvelle pour Gérard Collomb. Sans cela, il serait certainement à cette heure un simple conseiller municipal et métropolitain. Sa vie politique ? Probablement aussi vide que les rues de Lyon en plein confinement.

Parce qu'il en a (presque) été de même pour la Métropole de Lyon que pour la mairie de Lyon : les électeurs.rices lui ont clairement indiqué qu'ils ne souhaitaient pas vraiment qu'il rempile. Dans une proportion moins importante toutefois. Mais pour celui qui a voulu et piloté la création de cette vieille institution mais toute jeune collectivité aux supers pouvoirs locaux, c'est son bébé qu'il voit se lover dans d'autres bras.


Les élus fidèles à Gérard Collomb n'ont pas rapporté gros
Sur l'ensemble de la Métropole, Gérard Collomb et ses listes LREM / Modem "Un temps d'avance avec Gérard Collomb" arrivent en quatrième position (15,7% des voix totales). Il termine même ce premier tour derrière son ancien dauphin, David Kimelfeld, qui obtient 17 % des voix.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal
Bertrand Enjalbal
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Covid-19 : en Haute-Loire, les hospitalisations ont décuplé en 10 jours

par Bertrand Enjalbal. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : dans le Cantal, les hospitalisations ont quadruplé en septembre

par Bertrand Enjalbal. 351 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : la Savoie, département bientôt classé « en rouge » ?

par Bertrand Enjalbal. 840 visites. Aucun commentaire pour l'instant.