Habillage
Métropole de Lyon 2020 : la « pyramide humaine » de David Kimelfeld pour faire campagne
Politique 

Métropole de Lyon 2020 : la « pyramide humaine » de David Kimelfeld pour faire campagne

actualisé le 08/01/2020 à 07h55

Il est actuellement président de la Métropole de Lyon et voudrait bien le rester. David Kimelfeld a présenté ce mardi matin les têtes de liste avec lesquelles il va faire campagne pour les élections métropolitaines de mars 2020. Pour cela, 14 duos se sont placés en rang d’oignons, devant la presse locale et dans un petit salon d’hôtel.

« On voulait monter sur les épaules des uns et des autres mais on va d’abord s’entraîner », a plaisanté le candidat. L’image de la pyramide humaine n’est pourtant pas si éloignée de la réalité.

À son sommet, on trouve donc le président sortant de la Métropole, présentant des colistiers et candidats ne tarissant pas d’éloges à son égard (toutes et tous louant sa « bienveillance », sa « capacité d’écoute » et sa « volonté d’agir »). C’est donc lui qui porte la bannière baptisée « ensemble avant tout », comme un message limpide.

Et parmi les nouveaux visages séduits et mis en avant par l’équipe « dk2020 », on compte plusieurs personnalités venues de la société civile, selon l’expression consacrée. Plus précisément, venues du monde associatif.

Dans ce premier acte de campagne de l’année 2020, c’est une couleur très sociale que David Kimelfeld a décidé d’afficher. Pour le rejoindre comme deuxième colistière juste derrière lui, sur la circonscription de Lyon centre, il a convaincu Atlantide Merat, lyonnaise engagée de longue date auprès des personnes en situation de grande exclusion, directrice de la « Péniche Accueil » (un lieu d’accueil de jour pour les sans-abri, à Lyon).

Dans cette veine, on relève, souvent dans les seconds rôles ou dans les positions 2, d’autres personnalités incarnant l’image que « DK » veut donner à sa campagne.

Soit Marie Lextrait, dirigeante d’entreprise et présidente d’un fonds de dotation dédié aux solutions de répit pour les personnes aidantes ; Antoine Dulin, ancien délégué des Scouts de France, engagé chez Habitat et Humanisme ; Calogéro-Charly Parlermo, président d’une association caritative et catholique de taille dans le département, l’Entraide Marjolaine, implantée à Meyzieu ; Mahrez Benhadj, ancien président du centre social de Croix-Luizet à Villeurbanne et actuel président du club de foot Villeurbanne United FC (lui est premier sur la liste) ; Faziah Ouatah, habitante de Vénissieux et engagée chez les Petits Frères des Pauvres (première sur la liste cette fois aussi) ; juste derrière elle, Rabah Tarchouni, ancien directeur de centres sociaux à Vénissieux ; ou encore Brigitte Jannot, enseignante en RASED

Poids-lourds de la politique locale

Ils sont restés quasi silencieux ce mardi matin, pour certains très habitués à côtoyer la presse et priés de passer au second plan. Mais pour mener la danse, la stratégie et déployer les réseaux politiques nécessaires à une élection locale, la base de la pyramide est assurée par ceux qui ont rejoint David Kimelfeld et, par le même temps, tourné le dos à Gérard Collomb lorsque celui-ci est revenu à Lyon avec la volonté de dire qu’il en est le patron. Ceux-là même qui constituent le socle à partir duquel l’actuel président de la Métropole s’est décidé à ferrailler contre son ancien mentor.

On trouve plusieurs actuels adjoints de Gérard Collomb à la mairie de Lyon et notamment Michel Le Faou, pilier de la politique d’aménagement de Lyon de ces dernières années. Dans la même situation cocasse, Guy Corazzol, adjoint de Gérard Collomb délégué à l’éducation. On retrouve encore Myriam Picot, maire du 7è arrondissement de Lyon ; Catherine Panassier, maire du 3è arrondissement. Thomas Rudigoz, député de Lyon LREM. Autant de personnalités que le camp « Collomb » accuse d’abjuration. Parmi les poids-lourds de la politique locale et anciens compagnons de route de Gérard Collomb, qui incarnent bien plus la continuité que le changement, ont répondu présents Jean-Luc Da Passano, maire d’Irigny depuis 1995 ; et Marc Grivel, maire de Saint-Cyr au Mont d’Or. Etc.

Comment les binômes formés par de l’ancien et du neuf, par du LREM et de l’engagement associatif, se goupillent-ils et sur quelles circonscriptions ? Retrouvez la liste ci-après -en fin d’article.

On peut ainsi dire de David Kimelfeld qu’il est tout à la fois le président « sortant », un candidat à la Métropole « sans étiquette », un éventuel « dissident LREM », un « challenger de Gérard Collomb ». Lui se qualifie de « rassembleur » et en veut pour preuve les personnalités qu’il a pu réunir pour ses listes métropolitaines (lire ici pour comprendre qu’il y aura en mars 2020 sur le territoire grand-lyonnais à la fois des élections municipales et des élections métropolitaines).

Qui se présente pour la liste « ensemble avant tout » et où ?

Circonscription A / Lyon Ouest
Tête de liste : Thomas Rudigoz
Deuxième position : Marie Lextrait

Circonscription B / Lyon Centre
David Kimelfeld
Atlantide Merlat

Circonscription C / Lyon Sud
Myriam Picot
Antoine Dulin

Circonscription D / Lyon Sud-Est
Michel Le Faou
Laurence Favaro

Circonscription E / Lyon Est
Guy Corazzol
Clémentine Hazeran

Circonscription F / Lyon Nord
Catherine Panassier
Ronald Sannino

Circonscription G / Villeurbanne
Mahrez Benhadj
Sarah Sultan

Circonscription H / Rhône Amont
Sarah Tanzili
Calogéro-Charly Palermo

Circonscription I / Porte des Alpes
Françoise Ritter
Hervé Galland

Circonscription J/ Portes du Sud
Fazia Ouatah
Rabah Tarchouni

Circonscription K / Lônes et coteaux du Rhône
Jean-Luc Da Passano
Brigitte Jannot

Circonscription L / Ouest
Alain Galliano
Arielle Petit

Circonscription M / Val de Saône
Marc Grivel
Florence Asti-Laperrière

Circonscription N/ Plateau Nord
Cecilia Sanchez
Dominique Blanc

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.

En BREF

A Lyon, y aura-t-il une « journée massive » de grève ce vendredi contre la réforme des retraites ?

par Rue89Lyon. 1 522 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« J’ai des collègues sans vraiment en avoir » : le coworking contre l’isolement

par Emma Delaunay et Laurent Burlet. 855 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

4ème pic de pollution à Lyon : et revoilà la circulation différenciée

par Rue89Lyon. 761 visites. 1 commentaire.