Habillage
« Vitis prohibita » : ciné-rencontre autour de la folle histoire des cépages interdits
Le back-office
Le blog de la rédaction, toute la tambouille qui nous fait vivre et peut vous intéresser. Des opérations spéciales vous sont proposées régulièrement.
Le back-office 

« Vitis prohibita » : ciné-rencontre autour de la folle histoire des cépages interdits

actualisé le 12/11/2019 à 17h52

[Offre spéciale abonné.e.s] La veille du salon des vins Sous les pavés la vigne, nous vous proposons d’assister à la projection du documentaire « Vitis prohibita » de Stephan Balay (distribution Films des Deux Rives). Ce sera le vendredi 15 novembre, à 20h au cinéma Le Comoedia.

« Vitis prohibita » raconte la folle histoire de cépages interdits en France (mais aussi dans l’Union européenne) et des vignerons qui ont choisi de braver cette interdiction. En voici le synopsis :

« Cela pourrait-être une légende mais c’est l’histoire bien réelle d’une tentative d’assassinat réglementaire, la mise au ban d’une poignée de cépages déclassés, des vins interdits, accusés de tous les maux, rendus coupages d’avoir mauvais goût et incriminés de rendre fou.
Leur crime ? Résister aux maladies, être naturellement adaptés aux changements climatiques et s’affranchir des pesticides et autres produits qui inondent la viticulture moderne.
Bravant une législation extrêmement hostile et en dépit de la très mauvaise réputation de ces cépages, des paysans rebelles, convaincus de leurs vraies valeurs, n’ont cessé de cultiver les interdits ».

Le film est un voyage en France, en Autriche, en Suisse et aux États-Unis, « afin de comprendre pourquoi ils sont une solution d’avenir pour une viticulture responsable et respectueuse de l’environnement ».

La projection sera suivie d‘un débat en salle avec le vigneron Alain Déjean – Domaine Rousset Peyraguey – figure iconoclaste de Sauternes (en Gironde) et l’équipe de Rue89Lyon. Puis d’une dégustation de vin.

On continue le débat et on déguste

Ils s’appellent Isabelle, clinton, jacquez, othello, herbemont et noah. Des cépages que vous ne pouvez toujours pas planter en vue de commercialiser du vin. C’est le fruit d’une aberration historique : une loi de décembre 1934 qui avait pour but de lutter contre une crise de surproduction qui touchait particulièrement le Languedoc.

Comme le montre très bien le documentaire de Stephan Balay, ces cépages valent pourtant bien plus que leur mauvaise réputation.

A Rue89Lyon, réhabiliter ces cépages interdits participe de notre vision d’une agriculture (et d’une viticulture) respectueuse de l’environnement.

Lors de l’édition précédente, du salon « Sous les pavés la vigne » (en novembre 2018), on avait déjà débattu du sujet.

>> retrouver le débat ci-dessous capté par Radio Vino.

 

Offre spéciale abonné.e.s

Nous vous offrons 10 x 2 places pour assister à cette projection de « Vitis prohibita ».

Les places offertes sont réservées aux abonné.e.s à Rue89Lyon :

  • voir des informations sur l’adhésion à Rue89Lyon, c’est par ici.
  • aller directement au formulaire d’abonnement, c’est par .

>> Pour gagner des places, envoyez un mail à acarpentier@rue89lyon.fr avec vos noms et prénoms et en objet : Ciné-rencontre – Vinis prohibita

>> L’entrée du salon du vin les 16 et 17 novembre au Palais de la Bourse, est également gratuite pour les abonnés.

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Arnaud Carpentier

En BREF

Les trottinettes électriques encadrées : où en est-on à Lyon ?

par Rue89Lyon. 2 150 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Saint-Étienne renonce à tester l’audiosurveillance sur avis de la CNIL

par Rue89Lyon. 422 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Vous êtes supporter de l’OL ? Adoptez les gestes qui sauvent

par Rue89Lyon. 731 visites. Aucun commentaire pour l'instant.