Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

9000 euros par mois : Laurent Wauquiez rémunère son homme de l’ombre de façon « disproportionnée »

[INFO RUE89LYON] Dans son rapport conclu en juin dernier et qui sera abordé en séance plénière cette fin de semaine, la Chambre régionale des comptes s’est penchée sur l’activité de la Région Auvergne-Rhône-Alpes entre 2015 (date de l’arrivée de Laurent Wauquiez à sa tête) et 2018. Elle distribue plusieurs bons points au président de région LR mais on en trouve d’autres plus problématiques. Surtout quand l’unique leitmotiv est, depuis le début du mandat, l’« exemplarité » en termes de dépenses.

Édition abonnés
Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne- Rhône-Alpes lors de ses voeux 2019. Le 28 janvier 2019 au musée des Tissus et des Arts Décoratifs. ©MG/Rue89Lyon

C’est surtout sur le cadre et sur les conséquences de la fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes, une opération administrative complexe et lourde, que les magistrats de la Chambre régionale des comptes se sont penchés. Les objectifs visés par Laurent Wauquiez, président élu en 2015 et alors en charge de mener à bien l’opération, sont jugés « ambitieux ».
L’investissement via l’autofinancement progresse et, cela, sans accroître l’endettement de la collectivité ; les dépenses de fonctionnement quant à elles baissent (ce qui ne correspond d’ailleurs pas à une bonne gestion, martèle notamment l’opposition de Laurent Wauquiez, qui regrette un désengagement de la collectivité dans le domaine de la formation et du retour à l’emploi).
De bons points sont distribués. Mais pour produire un rapport détaillé, tout a été passé au crible. Et les critiques sont loin d’être absentes du texte.
On en relève une particulièrement acide portant sur la rémunération jugée « disproportionnée » d’un collaborateur, dont le nom n’est pas donné dans le rapport de la Chambre mais que l’on identifie sans mal tant le personnage joue un rôle pivot dans le premier cercle de Laurent Wauquiez.

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Lyon. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Cabinet

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

À lire ensuite


Le prix de l’ascension, une pièce de avec Antoine Demor, Victor Rossi. DR
Partager
Plus d'options