Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Formation professionnelle : comment Laurent Wauquiez crée une panne dans le retour à l’emploi
Édition abonnés  Politique  Société 

Formation professionnelle : comment Laurent Wauquiez crée une panne dans le retour à l’emploi

par Dalya Daoud.
Publié le 10 octobre 2018.
Imprimé le 20 mai 2022 à 00:13
2 500 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

S'il communique largement sur le fait que la Région qu'il préside serait la "mieux gérée de France" (sic), Laurent Wauquiez donne peut de détails sur la manière dont il réalise la majeure partie de ses économies.

Sur les 300 millions d'euros qu'Auvergne-Rhône-Alpes n'a pas dépensés depuis son arrivée à la tête du conseil régional, pas moins de la moitié concerne une des principales compétences de la collectivité, la formation professionnelle.

Dans le petit amphithéâtre de la SEPR (école notamment dédiée aux formations en apprentissage), ce mardi après-midi, il fait chaud. La vice-présidente à la Région en charge de la Formation professionnelle et de l'apprentissage, Stéphanie Pernod-Beaudon, assure la prestation, devant une salle bondée.

L'audience est constituée d'acteurs de la formation professionnelle, pour la plupart à la tête de structures proposant des sessions de formation tout au long de l'année, dans tous les secteurs professionnels, vivant donc de marchés lancés par la Région, laquelle est la gestionnaire territoriale de cette matière sensible du retour à l'emploi, véritable marqueur politique.

La formation professionnelle concerne un public adulte, dans lequel on trouve les chômeurs, des personnes éloignées de l'emploi, celles en phase de reconversion professionnelle, etc. Il s'agit par ailleurs d'un secteur qui représente une manne économique, pour des organismes qui délivrent des formations en grande partie grâce aux marchés publics.

Les échanges dans l'amphithéâtre de la SEPR, ce mardi 9 octobre, sont très vite assez précis. La vice-présidente de Laurent Wauquiez prend en charge les coups de semonce contre le gouvernement d'Emmanuel Macron, pas assez "rapide" ou peu réaliste sur les besoins des entreprises, et s'en remet à une collaboratrice pour les aspects techniques.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Lyon (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

2€ le premier mois
puis 4,90€ par mois

C'est sans engagement >> vous pouvez résilier à tout moment (mais on espère que vous aurez envie de rester !)

Je m'abonne

Je me connecte

Article actualisé le 27/05/2021 à 11h53
L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Cofondatrice de Rue89Lyon

En BREF

Hubert Julien-Laferrière, député versatile de la Nupes à Lyon, contesté par un antifa et des dissidents

par Dalya Daoud. 831 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

TCL à l’Ouest de Lyon : la Métropole enterre le téléphérique et déterre (en partie) le tracé de la ligne E

par Pierre Lemerle. 612 visites. 1 commentaire.

Législatives à Vénissieux : les communistes renoncent après avoir livré bataille contre la Nupes

par Laurent Burlet. 300 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×