Le Festival « Images migrantes » déployé en ciné, expo et rencontres à la Guillotière
Sélection culture par la rédac de Rue89Lyon 

Le Festival « Images migrantes » déployé en ciné, expo et rencontres à la Guillotière

Ce qui est formidable dans le concept de rentrée, ce sont tous les possibles qui s’ouvrent à nous : ne dit-on pas « Septembre emporte les ponts ou tarit les sources » ? L’heure des choix, tout simplement. Par exemple, vous pourriez faire le suivant, parmi toute l’offre culturelle qui s’offre à vous :

« Images migrantes » au Théâtre de l’Elysée

Photo de l'expo "Au delà des murs" d'Alberto Campi pour le Festival "Images migrantes"

Photo de l’expo « Au delà des murs » d’Alberto Campi pour le Festival « Images migrantes »

L’immigration est affaire représentation. En la matière, le cinéma et plus largement toutes les images jouent un rôle fondamental dans les idées que l’on se fait de ceux et celles qui tentent de venir et de vivre ici.

Le Réseau Traces qui travaille depuis de longues années sur les mémoires et l’histoire des migrations dans la région Auvergne Rhône-Alpes s’associe donc au Théâtre de l’Elysée, ancré rue Basse-combalot à la Guillotière, le quartier le plus cosmopolite de Lyon pour ce festival « Images migrantes », qui propose des films de fiction, des documentaires et des expos photos.

Le documentaire « On vient pour la visite » relate la lutte des sans-papiers pour leur régularisation en 2009 tandis que l’expo photos « Au delà des murs » d’Alberto Campi du collectif We Report raconte les forteresses bâties aux frontières de l’Europe, comme dans la région d’Evros en Grèce où un mur a été érigé.

Des films qui parfois racontent à la première personne les parcours migratoires comme « Outside the Border Box ». À l’occasion d’« Images migrantes », le Réseau Traces et l’association Tillandsia ont également proposé à un groupe d’étudiants étrangers lyonnais et de mineurs non accompagnés résidant dans le squat Maurice Scève à La Croix-Rousse de réaliser un film collectif durant l’été 2019. Ils ont été accompagnés par le cinéaste Antoine Dubos ; le film sera projeté en avant-première.

Durant ces rencontres, il sera donc également question de l’accueil des migrants, notamment avec la projection du documentaire « Déplacer les montagnes » sur la situation des personnes en plein parcours du combattant dans le Briançonnais.

Du 25 au 29 septembre au Théâtre de l’Elysée.

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Le projet de Center Parcs à Roybon définitivement enterré

par Rue89Lyon. 651 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Lyon, des policiers renvoyés en correctionnelle pour le passage à tabac d’Arthur Naciri

par Rue89Lyon. 6 082 visites. 3 commentaires.

Les journaux nationaux de retour dans les kiosques à Lyon ce mercredi

par Alicia Blancher. 1 052 visites. Aucun commentaire pour l'instant.