Habillage
[Webdoc] « L’attente » : le quotidien de demandeurs d’asile à Lyon
Rue du dernier film 

[Webdoc] « L’attente » : le quotidien de demandeurs d’asile à Lyon

actualisé le 22/02/2018 à 18h33

Alors que le futur projet loi asile-immigration porté par Gérard Collomb devrait être présenté fin février en Conseil des ministres, nous vous proposons de plonger dans le quotidien de quelques un des premiers concernés, des demandeurs d’asile, à Lyon.

Dans la ville, nombreuses sont les personnes en demande d’asile qui n’ont pas accès à un hébergement. Elles trouvent des abris de fortune, dans la rue, en squat ou dans des campements pendant plusieurs jours voire plusieurs mois.

Pendant l’instruction de leur dossier, les demandeurs d’asile ont pourtant droit à un toit en centre d’accueil spécialisé.

Les personnes les plus chanceuses sont d’abord accueillies en « centre de transit » -sorte de porte d’entrée vers la demande d’asile.

« Les demandeurs d’asile sont coincés entre ce qu’ils ont quitté et ce qu’ils espèrent »

Antoine Dubos, réalisateur de « L’attente »

Après avoir obtenu son diplôme à l’école documentaire de Lussas, Antoine Dubos tourne son premier film : Les Etoiles du Nord, interrogation sur la mémoire, formulée à travers le portrait d’un homme qui a vécu 20 ans dans la rue. Il réalise ensuite deux autres documentaires : L’attente, huis-clos dans un centre de transit avec les demandeurs d’asile, que Rue89Lyon vous propose de découvrir, et Exils adolescents qui suit un collectif de mineurs isolés étrangers luttant pour leurs droits.

Le webdoc a été tourné au centre de transit géré par l’association Forum Réfugiés en région lyonnaise. Le transit est réparti sur deux sites : un à Villeurbanne et l’autre dans le 3e arrondissement de Lyon. C’est dans ce dernier que le film a été tourné.

Le réalisateur est resté un mois et demi dans ce centre et a tourné pendant deux semaines.

Dans ce documentaire, vous croiserez des personnes « dublinées ». Le centre accueille en effet plus 50% de personnes soumises au protocole Dublin III, selon lequel le demandeur d’asile doit faire sa requête dans le pays par lequel il est entré dans l’Union Européenne. Par conséquent, certains vont repartir pour la Grèce, l’Italie ou tout autre pays par lequel ils sont arrivés.

Les autres seront, pour la plupart, hébergés dans des centres d’accueil (CADA) jusqu’à la décision de l’Ofpra qui délivre ou pas le statut de réfugiés.

« L’attente » montre le quotidien en transit de ces hommes seules, père ou mère de famille ou enfants. Antoine Dubos, réalisateur du film, explique :

« Leur quotidien se joue dans l’incertitude. Suspendus entre la demande d’asile et les premières réponses de l’administration, les demandeurs d’asile sont coincés entre ce qu’ils ont quitté et ce qu’ils espèrent. Ils ne peuvent rien construire et rien entreprendre ».

L’attente

Réalisation et montage : Antoine Dubos
Image : Victor Blondel
Production : Jabran productions
Diffuseur : Rue89Lyon

Le film a reçu le soutien de la région Normandie et du pôle image de Haute Normandie.

Voir la page facebook du film

>> Pour voir le film en grand, c’est ici <<


L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.

En BREF

Expulsion d’un bâtiment « réquisitionné » pour accueillir des mineurs isolés

par Pierre Petitcolin. Aucun commentaire pour l'instant.

Pourquoi une Pride de nuit à Lyon avant la Marche des Fiertés LGBT ?

par Heteroclite. 1 756 visites. 5 commentaires.

Un débat sur les migrations et la démographie, à Grenoble ce jeudi 14 juin

par Rue89Lyon. 286 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
%d blogueurs aiment cette page :