Habillage
Les bus TCL de retour à l’aéroport Saint-Exupéry = fin du monopole de Rhônexpress
Actualité 

Les bus TCL de retour à l’aéroport Saint-Exupéry = fin du monopole de Rhônexpress

actualisé le 06/09/2019 à 11h04

Depuis le 2 septembre, on peut se rendre à l’aéroport Saint-Exupéry avec un ticket TCL à 1,90 euros. Le retour des bus lyonnais signe la fin du monopole de la navette Rhônexpress.

C’est la suite logique de la décision du tribunal administratif de Lyon de juin dernier rejetant le recours intenté par Rhônexpress contre la présence d’un service de bus pour desservir l’aéroport Lyon Saint-Exupéry. Rhônexpress a depuis fait appel.

Sans attendre le résultat définitif de cette bataille juridico-administrative, les bus lyonnais sont de retour à Saint-Exupéry. Depuis cette rentrée, comme l’avait annoncé le Sytral (l’autorité organisatrice des TCL).

Le Sytral en a profité pour réorganiser une partie des lignes de l’Est lyonnais (voir le plan ci-dessous).

  • Depuis le 2 septembre, il faut prendre la ligne 47 pour atteindre l’aéroport et le Cargoport au départ de Meyzieu ZI.
  • A partir de janvier 2020, la ligne 48 viendra renforcer la desserte, au départ de Genas Bornicat.
Depuis le 2 septembre, la ligne 47 des TCL permet de relier Meyzieu ZI à l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry. Capture d'écran TCL

Depuis le 2 septembre, la ligne 47 des TCL permet de relier Meyzieu ZI à l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry. Capture d’écran TCL

Les bus TCL Versus Rhônexpress

Cette alternative proposée par les TCL est évidemment bien plus économique pour les voyageurs qui ont la possibilité de ne plus débourser 15 euros pour un trajet de 30 minutes à bord du tram-train. Pour voyager depuis la Part-Dieu, on peut désormais prendre la ligne T3 de tram jusqu’à l’arrêt Meyzieu ZI puis enchaîner avec la ligne 47 de bus. De la gare principale de Lyon à l’aéroport, il faut compter une heure de temps. Le gros bémol reste la fréquence de ces bus : un toutes les 30 minutes. Voir les horaires ici.

Face aux prix exorbitants proposés par le Rhônexpress, les voyageurs avaient mis en place leur propre alternative en faisant du covoiturage via Blablacar ou encore Lyko. Dorénavant les bus TCL présentent une nouvelle alternative même si Rhônexpress permet d’atteindre l’aéroport en deux fois moins de temps.

L’une des navettes les plus chères d’Europe

Depuis son inauguration en 2010, le tram-train Rhônexpress est l’une des navettes centre-ville/aéroport les plus chères d’Europe. Elle est sans conteste la plus chère de France.

Voulue par le Département du Rhône et confié à Vinci, la navette Rhônexpress représente un investissement global d’environ 120 millions d’euros que les collectivités payent au prix fort, le Rhône d’abord puis le Sytral depuis 2015 en tant que nouvelle autorité concédante (avec la création de la Métropole de Lyon).

Selon les termes du contrat de concession, la société Rhônexpress a à sa charge uniquement l’acquisition du matériel roulant (26 millions d’euros). La société Vinci ne fait qu’avancer une partie de l’investissement (50,55%, soit 32 millions) que le Rhône puis le Sytral remboursent chaque année à hauteur de 3,5 millions d’euros par an.

Dans un avis du 5 juillet 2007, la Chambre régionale des comptes affirmait que l’« effort financier » consenti par Rhônexpress ne justifie pas une concession de trente ans pendant laquelle aucun autre mode de transport public ne pouvait venir concurrencer le tram-train.

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Les trottinettes électriques encadrées : où en est-on à Lyon ?

par Rue89Lyon. 2 183 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Saint-Étienne renonce à tester l’audiosurveillance sur avis de la CNIL

par Rue89Lyon. 445 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Vous êtes supporter de l’OL ? Adoptez les gestes qui sauvent

par Rue89Lyon. 742 visites. Aucun commentaire pour l'instant.