Habillage
« L’été en cinémascope » sur la place Ambroise-Courtois
Cultures  Sélection culture par la rédac de Rue89Lyon 

« L’été en cinémascope » sur la place Ambroise-Courtois

Juillet, le mois des concerts et des festivals en veux-tu en voilà, à ne plus savoir où donner de la tête… La rédaction de Rue89Lyon a épluché la programmation estivale de Lyon pour vous guider dans vos sorties. Une sélection culturelle mêlant conférences, concerts, expositions et cinéma, en espérant que vous y trouverez votre compte.

L’Institut Lumière investit la place Ambroise-Courtois pour des projections gratuites en plein air. L’occasion pour les cinéphiles de (re)voir gratuitement des chefs d’œuvre du 7eme art, chaque mardi soir jusqu’à fin août.

Le 2 juillet, l’Institut Lumière vous propose « Moi, Daniel Blake » de Ken Loach, palme d’Or au Festival de Cannes 2016. Un drame franco-britannique relatant l’histoire d’un menuisier anglais de 59 ans contraint d’arrêter de travailler suite à des problèmes cardiaques. Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake va demander des aides sociales. Il va alors basculer dans les méandres de la prise en charge des chômeurs en Angleterre.

« Moi, Daniel Blake », le 2 juillet Place Ambroise-Courtois à 22h

Retour dans les années 60 les mardis suivants, avec pour commencer la projection de « Cléo de 5 à 7 », d’Agnès Varda, pour les déambulations nocturnes de la jeune chanteuse Cléo. Un film qui n’a pas pris une ride près de 60 ans après le tournage.

« Cléo de 5 à 7 », le 9 juillet Place Ambroise-Courtois à 22h

Virée ensuite en Italie avec « Divorce à l’italienne », une comédie de Pietro Germi qui vous fera (re)découvrir les stratégies d’un noble sicilien pour se débarrasser de son épouse. Le divorce étant illégal à cette époque en Italie, ce dernier va tenter de la pousser à l’adultère pour avoir un motif de la tuer, et ensuite se remarier avec une autre femme. Une excellente satire sociale de l’Italie des années 60.

« Divorce à l’italienne », le 16 juillet Place Ambroise-Courtois à 22h

Quoi de mieux qu’un petit western un mardi soir ? L’Institut Lumière vous propose une soirée avec John Wayne dans « L’homme qui tua Liberty Valance » de John Ford. Un jeune étudiant en droit nommé Stoddard, fraîchement débarqué dans le Far West, essaie de convaincre les cow-boys d’abandonner leurs revolvers au profit de la loi…

« L’homme qui tua Liberty Valance », le 23 juillet Place Ambroise-Courtois à 21h45

Retrouvez toute la programmation de « L’été en cinémascope » de l’Institut Lumière

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

9 septembre 2019 : la 4G arrive (partiellement) dans le métro de Lyon

par Rue89Lyon. 495 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Eau en bouteille : à Divonne-les-Bains, le plastique n’est plus fantastique

par Rue89Lyon. 1 041 visites. 2 commentaires.

Les bus TCL de retour à l’aéroport Saint-Exupéry = fin du monopole de Rhônexpress

par Rue89Lyon. 7 222 visites. 4 commentaires.