Habillage
Cinéma en plein air, traboules et afrobeat… La sélection culturelle de Rue89Lyon en Juillet 2019
Cultures  Sélection culture par la rédac de Rue89Lyon 

Cinéma en plein air, traboules et afrobeat… La sélection culturelle de Rue89Lyon en Juillet 2019

actualisé le 11/07/2019 à 12h29

Juillet, le mois des concerts et des festivals en veux-tu en voilà, à ne plus savoir où donner de la tête… La rédaction de Rue89Lyon a épluché la programmation estivale de Lyon pour vous guider dans vos sorties.

Une sélection culturelle mêlant conférences, concerts, expositions et cinéma, en espérant que vous y trouverez votre compte.

L’été en cinémascope – Place Ambroise-Courtois (Lyon 8e)

L’Institut Lumière investit la place Ambroise-Courtois pour des projections gratuites en plein air. L’occasion pour les cinéphiles de (re)voir gratuitement des chefs d’œuvre du 7eme art, chaque mardi soir jusqu’à fin août.

Le 2 juillet, l’Institut Lumière vous propose « Moi, Daniel Blake » de Ken Loach, palme d’Or au Festival de Cannes 2016. Un drame franco-britannique relatant l’histoire d’un menuisier anglais de 59 ans contraint d’arrêter de travailler suite à des problèmes cardiaques. Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake va demander des aides sociales. Il va alors basculer dans les méandres de la prise en charge des chômeurs en Angleterre.

« Moi, Daniel Blake », le 2 juillet Place Ambroise-Courtois à 22h

Retour dans les années 60 les mardis suivants, avec pour commencer la projection de  « Cléo de 5 à 7 », d’Agnès Varda, pour les déambulations nocturnes de la jeune chanteuse Cléo. Un film qui n’a pas pris une ride près de 60 ans après le tournage.

« Cléo de 5 à 7 », le 9 juillet Place Ambroise-Courtois à 22h

Virée ensuite en Italie avec « Divorce à l’italienne », une comédie de Pietro Germi qui vous fera (re)découvrir les stratégies d’un noble sicilien pour se débarrasser de son épouse.

Le divorce étant illégal à cette époque en Italie, ce dernier va tenter de la pousser à l’adultère pour avoir un motif de la tuer, et ensuite se remarier avec une autre femme. Une excellente satire sociale de l’Italie des années 60.

« Divorce à l’italienne », le 16 juillet Place Ambroise-Courtois à 22h

Quoi de mieux qu’un petit western un mardi soir ? L’Institut Lumière vous propose une soirée avec John Wayne dans « L’homme qui tua Liberty Valance » de John Ford. Un jeune étudiant en droit nommé Stoddard, fraîchement débarqué dans le Far West, essaie de convaincre les cow-boys d’abandonner leurs revolvers au profit de la loi…

« L’homme qui tua Liberty Valance », le 23 juillet Place Ambroise-Courtois à 21h45

Retrouvez toute la programmation de « L’été en cinémascope » de l’Institut Lumière.

Snarky Puppy et Kokoroko – Jazz à Vienne

Voilà plusieurs années que de nouveaux projets musicaux fleurissent aux quatre coins du monde et dépoussièrent le jazz. Le festival Jazz à Vienne souhaite faire découvrir ces artistes au grand public en proposant une programmation pointue et éclectique. Le 4 juillet, les pierres du théâtre Antique de Vienne vibreront au son du jazz fuzion de Snarky Puppy et de l’afrobeat des londoniennes Kokoroko.

Le 4 Juillet au Théâtre Antique de Vienne.

« Kimpa vita, mère de la révolution africaine » – projection à la Mairie du 7e arrondissement de Lyon

La Mairie du 7e arrondissement poursuit son exposition sur l’Afrique et sa mémoire de liberté. Le 4 juillet, Afro’moja en collaboration avec le Cosim Auvergne Rhône-Alpes vous convie à une projection gratuite du film « kimpa vita, mère de la révolution africaine » en présence du réalisateur Ne Kunda Nlaba. Ce film-documentaire retrace le combat contre l’esclavage de Kimpa Vita. En 1704, cette jeune femme se soulève.

Deux ans après, elle sera brûlée vive à Divulu, un village du Royaume Kongo (territoire située au carrefour des actuels Angola, République démocratique du Congo et du Gabon).

Le 4 Juillet à 17h à la Mairie du 7e arrondissement de Lyon.

Evasion Festival – parc de Miribel Jonage

Pas besoin d’aller bien loin pour s’évader le temps d’un week-end. Un immense parc et beaucoup de sons, voici la recette d’Evasion Festival.  Les musiques électroniques envahissent de nouveau le parc de Miribel Jonage les 5 et 6 juillet.

Techno, house, transe… L’équipe du festival a prévu le coup en proposant 4 scènes et une programmation qui vaut le coup : Porno disco, Folamour, Agoria ou encore le lyonnais Christian coiffure… Tout ça les pieds dans le sable et avec des petits bouchons dans les oreilles, bien entendu.

Le 5 et 6 Juillet Plage d’Atol, parc Miribel Jonage, voir les infos sur la page Facebook du festival.

Dialogues en humanité – Parc de la Tête d’Or

Du 5 au 7 juillet, la 19eédition des Dialogues en humanité se tiendront dans le parc de la Tête d’Or et dans le Vieux Lyon. Les échanges de cette année tourneront autour de “Racontons-nous demain”: une invitation à réfléchir et inventer un “mieux vivre ensemble”. Des ateliers, des conférences autour de l’écologie, le vivre-ensemble et l’égalité, ainsi que des balades vous seront proposés tout au long du week-end.

Du 5 au 7 juillet au parc de la Tête d’or et dans le Vieux Lyon, voir le programme.

« Pourquoi la musique ? » – Festival Superspectives

Qu’est-ce que la musique ? Pourquoi y a-t-il de la musique plutôt que rien ? Pourquoi s’invite-t-elle partout où vivent les hommes ?  Qu’exprime la musique ?

Tant de questions mélomanes auxquelles le philosophe Francis Wolff tentera de répondre le Samedi 6 juillet dans le cadre du festival de musiques contemporaines Superspectives.

Samedi 6 Juillet à la Maison de Lorette.

Yokainoshima, esprits du Japon costumes traditionnels – expo photos au Musée des Confluences

Posons le décor et imaginons que cet été vous n’avez qu’une semaine de vacances. Et que la seule destination que votre compte en banque puisse tolérer soit Chassieu. Pourtant, depuis votre tendre enfance, vous rêvez d’escapades dans les campagnes japonaises.

Nous avons trouvé une alternative. Le Musée des Confluences accueille Yokainoshima, une série de photographies de Charles Fréger. Ici, le photographe apporte un éclairage sur le rôle du masque et des costumes dans la tradition japonaise à l’heure du cosplay, du manga et des jeux vidéos.

Jusqu’au 25 août 2019 au Musée des Confluences.

Festival Résonance – Périscope

Petit clin au d’œil au festival Jazz à Vienne depuis la terrasse du Périscope avec Résonance, 3 soirées gratuites où vous pourrez découvrir la scène jazz française actuelle.

Free Jazz des années 70’, bepop et jazz new-yorkais actuel ; trois courants qui inspirent le quartet Flash Pig. Au fil des notes et du temps, ces quatre parisiens s’imposent sur la scène jazz française. Pour leur dernier album Year of the Pig, les musiciens ont revendiqué la volonté de ralentir le tempo pour accéder à un calme qui détonne avec notre société bien trop rapide.

Le 10 juillet au Périscope, informations sur la page Facebook du festival.

Les Mercredis de l’anthropocène aux Halles du Faubourg

La série de conférences organisée par l’Ecole urbaine de Lyon se termine le 10 juillet en abordant une thématique « la ville sociale et solidaire ». L’école urbaine de Lyon reçoit le sociologue et chercheur Christophe Trombert ainsi que Guillaume Poignon, directeur de l’Atelier Emmaüs.

Le 3 juillet, c’est le thème du cirque qui sera abordé. Que nous apprend le cirque sur l’anthropocène ? Pour en parler, Julie Sermon, professeure en Histoire et Esthétique du théâtre contemporain l’Université Lumière Lyon 2, membre du Laboratoire Passages XX-XXI et Sylvain Julien, artiste de cirque, accueilli en résidence aux Subsistances pour son prochain spectacle mOndes du 17 au 20 avril 2019.

Les 3 et 10 juillet aux Halles du Faubourg.

Otto Von Schirach au Grrrnd Zéro

Entre Miami, Varsovie et Berlin, le délirant Otto Von Schirach fait escale à Vaulx-en-Velin. Habitué des Boiler room, ce fada de noise vient se frotter au plancher de Grrrnd zero. Otto Von Schirarch se passionne pour le surnaturel. Ce farfelu pourrait bien embarquer Vaulx-en-Velin dans son triangle des Bermudes le temps d’un set.

Mise à jour : Otto Von Schirach ne sera pas de la partie. Ce sont finalement Le Crabe, A ten Year Winter, the Jungle Eater, Oddatee et Motorbremsen qui feront vibrer les murs du 60 avenue Bolhen.

Plus d’informations sur la nouvelle programmation sur le site internet de Grrrnd Zero.

Le 11 juillet au Grrrnd Zéro.

Ciné concert « La passion de Jeanne-d’Arc » – Maison de Lorette

A l’origine, le concept ciné concert était une nécessité technique. Aujourd’hui ce type de performance devient un genre artistique à part entière, et se répand de plus en plus. Antoine Brun, jeune violoniste et compositeur issu du CNSMD de Lyon travaille pour de nombreux projets où le cinéma tient une place centrale. Superspectives lui a passé commande : composer une musique originale pour « La Passion de Jeanne d’Arc » de Carl Theodor Dreyer, chef-d’oeuvre du cinéma des années 1920.

Le 11 juillet à la Maison de Lorette.

Les jeudis des musiques du monde – Jardin des Chartreux

Le Jardin des Chartreux accueille pour la 23° édition « les jeudis des musiques du monde ». Chaque semaine le festival zoome sur un genre musical : folk, fanfare, musique traditionnelle vénézuéliennes ou encore d’Anatolie…

On vous recommande chaudement d’embarquer à bord du Trans Maroc express en compagnie de Bab L’Bluz, d’Arbaa Experimental Chaâbi et des DJs Editions Palace du Pont.

Le 11 juillet au Jardin des Chartreux.

Visiter les traboules de Croix-Rousse – Maison des Canuts

On attribue à Lyon l’étiquette de la capitale de la gastronomie, du rock (durant un temps), de la soie mais aussi de la Résistance. Pour comprendre pourquoi Charles de Gaulle l’a qualifiée ainsi, il faut trabouler dans le quartier de la Croix-rousse aux côtés des guides de la Maison des Canuts.

L’occasion de se replonger dans une période charnière de notre histoire et de se questionner autour du devoir de mémoire.

Le 13 juillet à la Maison des Canuts.

Summer Sessions : Nova Lyon et Blu Samu

La terrasse du Transbordeur se métamorphose en studio radio pour accueillir radio Nova Lyon et Blu Samu. Le premier est un média réputé pour avoir un bon flair musical. Quant à la deuxième, c’est une jeune chanteuse belge branchée hip-hop, soul, qui redore le blason du Rn’B.

Si vous êtes fâché avec ce style musical, Blu Samu pourrait, au détour d’une chanson, vous réconcilier avec.

Le 17 juillet au Transbordeur.

Les Missions Apollo racontées par Michel Tognini – au Planétarium de Vaulx-en-Velin

« C’est un petit pas pour l’Homme mais un grand pas pour l’humanité. »

Cette phrase prononcée dans la nuit du 20 au 21 juillet 1969 par Neil Armstrong, marqua la fin d’une longue course pour la conquête spatiale lors de la Guerre Froide. La mission Appollo 11 lança également le début d’une nouvelle série de missions destinées à la découverte lunaire jusqu’en 1972 avec Apollo 17.

Le 20 Juillet 2019, le Planétarium de Vaulx-en-Velin se questionne sur l’aventure de l’Homme sur cet astre. Pour vous parler de ces expéditions spatiales le planétarium reçoit Michel Ange Tognini astronaute à l’Agence Spatiale Européenne. Qui a lui-même pu effectuer deux missions spatiales : Antarès en 1992 à bord de MIR, et STS-93 en 1999 pour le déploiement du satellite Chandra.

Le 20 juillet au Planétarium de Vaulx-en-Velin.

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Les trottinettes électriques encadrées : où en est-on à Lyon ?

par Rue89Lyon. 2 049 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Saint-Étienne renonce à tester l’audiosurveillance sur avis de la CNIL

par Rue89Lyon. 374 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Vous êtes supporter de l’OL ? Adoptez les gestes qui sauvent

par Rue89Lyon. 693 visites. Aucun commentaire pour l'instant.